"> ">
Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
05 - 07 juillet 2019
MAGNY-COURS

teams / pilotes
20.02.14.
Valentin Debise (Tecmas-Honda) pour le titre

Tout un symbole ! C’est chez Arcanciel, l’un de ses plus fidèles partenaires, que Michel Augizeau a officiellement lancé la saison 2014. Le team Tecmas-Honda est, en effet, déterminé à en faire voir de toutes les couleurs à ses concurrents du championnat de France 600 Supersport.

«Nous avons été vice-champions en 2013 après une fin de saison sur les chapeaux de roues. Forcément, nous voulons faire mieux en 2014… » a lâché Michel Augizeau devant un parterre très fourni de partenaires et amis, conquis. Et mieux, c’est le titre !
Un objectif légitime tant il est vrai que la structure berruyère a régulièrement joué les premiers rôles dans les différentes championnats de France où elle était engagée (17 titres cumulés en 125cc, 250 cc, 600 Supersport et le 1000 Superbike lors des 20 dernières années).
« Pour une fois, la modification du règlement nous est plutôt favorable puisqu’on va enfin pouvoir utiliser les arbre à came HRC, plus performants. On ne va pas combler toute la différence de puissance qui nous séparait, en 2013, de nos concurrents directs, mais on va très fortement s’en rapprocher… A nous d’en profiter » précise Romain La Monica, l’ingénieur Tecmas. C’est aussi l’avis de Valentin Debise, confirmé dans son statut de pilote officiel Honda : « Je ne veux pas trop tirer de plans sur la comète car une saison, c’est long et elle peut réserver bien des surprises. De plus, on ne sait pas non plus où en sont réellement nos concurrents mais il est vrai que l’utilisation des arbres « kit » est un plus par rapport à la saison dernière. Mais il ne faut pas s’arrêter à ça. Il va falloir travailler sur les suspensions et aussi l’électronique afin d’optimiser l’utilisation de la puissance à tous les régimes» analyse le vice-champion de France 2013.

Sentiment d’inachevé en 2013

« En 2013, j’ai eu un sentiment d’inachevé » poursuit Valentin. « Notre début de saison n’a pas été suffisamment incisif. Nous avions très peu roulé en essais et nous manquions de préparation… On a galéré pas mal jusqu’aux courses du Vigeant mais l’équipe a su se remettre en question et se révolter. On a fait plus d’essais durant l’été et le travail a payé. On l’a vu dès Magny-Cours où nous avons été très performants… ». Ce qui permit à Valentin de terminer la saison en boulet de canon, sur la deuxième marche du podium final. Juste derrière l’ancien pilote maison, Mathieu Gines, champion au guidon de la moto Dark Dog. Mathieu Gines qui ne participera pas au championnat 2014, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour l’équipe berruyère.
« Mathieu, c’est un sacré client en moins, mais Valentin n’a rien à lui envier » tranche Michel Augizeau qui entend offrir à son pilote le top du top au niveau du matériel. « On vient juste de toucher les nouvelles Honda CBR 600 RR. Il manque encore quelques pièces mais on va mettre les bouchées doubles à l’atelier pour être prêts à temps pour les essais de présaison organisés par Dunlop à Albacete, en Espagne, les 2 et 3 mars prochains puis à Aragon les 5 et 6. L’objectif est d’avoir emmagasiné suffisamment de données et de roulage pour être compétitif dès les premières courses, les 5 et 6 avril au Mans.»
Plus d’essais, c’est aussi le souhait de Valentin Debise, conscient de l’importance de ces séances de développement des pneumatiques : « Nos Dunlop avaient été efficaces en 2013. Nous avions pu les faire évoluer en cours d’année dans la direction que j’avais préconisée, notamment au niveau du pneu avant. Il faut continuer à travailler dans cette voie pour avoir des gommes performantes et constantes sur la durée d’une course. Mais je ne suis pas inquiet… »

L’endurance également au programme de Valentin Debise

Le championnat 2014 ? « Ce serait mentir de dire qu’on ne vise pas le titre mais avec douze courses seulement (Le Mans, Nogaro, Lédenon, Magny-Cours, Carole, Albi), contre quatorze en 2013, on a encore moins le droit à l’erreur. D’où l’importance des essais de présaison. Sachant que ce n’est qu’au Mans que l’on pourra vraiment juger du niveau de la concurrence. Il faudra de toute façon compter avec Mahias (le nouveau leader de la Dark Dog en l’absence de Gines, engagé dans un copieux programme en endurance) et peut être Salchaud. Il y aura aussi quelques jeunes affamés qu’il faudra calmer d’entrée (rires…). Sinon, outre le Supersport, Honda va me faire courir en endurance. Les 24 Heures du Mans, le Bol d’Or, le Qatar ainsi que les 8 heures d’Oschersleben devraient être à mon programme. Un programme qui va demander beaucoup d’énergie. Une course de 24 heures exige un mois de préparation spécifique. Mais ça devrait le faire. Par ailleurs, Michel (Augizeau) aimerait m’engager dans le Moto Tour. Tout m’intéresse mais la priorité, c’est le titre en 600 Supersport… »

Maxime Bonnot en soutien

Y’a plus qu’à… Chez Tecmas, la voie est toute tracée. L’équipe (Michel Augizeau, Romain Lamonica, Guillaume Poitevin) est rompue à toutes les vicissitudes de la compétition et le rapide et expérimenté Valentin Debise semble en mesure de gérer la pression qui incombe aux favoris. Outre Valentin, Tecmas fera également courir le tout jeune (16 ans) et non moins prometteur Maxime Bonnot, engagé en 600 Supersport sous les couleurs du Berry Race-team ainsi qu’en 500 CB Cup. En espérant le voir suivre la trace des Olivier Jacque, Régis Laconi, Sébastien Gimbert, Sylvain Guintoli et autres Mathieu Gines qui ont tous fait leurs premières armes au sein du team Tecmas, créé en 1990 par Michel Augizeau et Joël Blain. Sacrées références…

Sur info de Christian Ragot pour le  Tecmas Racing Team

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop