Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
27 - 29 mars 2020
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
05.05.12.
Un week end mouvementé pour Brice Nunnari…

Le circuit de Nogaro, dans le Gers (32), accueillait ce week-end la seconde épreuve du championnat de France Superbike (FSBK) sous une météo fortuite dont les caprices n’ont cessé de perturber les séances d’essais puis les courses.
J’arrive sur cette épreuve avec un feeling mitigé quand à ma machine, puisque je n’ai pu valider les réglages adéquats pour ce tracé et ces conditions météo.

Les essais :
Je prends le chemin des essais avec inquiétude étant donné la météo par rapport à mon nouveau choix de suspension avant. Je sais qu’en cas de météo peu clémente je ne pourrais pas faire ma mise au point.
Mon appréhension se confirme : moto trop ferme, pas accordée, qui ne me permet pas d’aller décrocher des chronos satisfaisants. C’est pour cette raison que je me place 6ème lors des séances qualificatives, en limitant les risques.

Course 1 :
Je prends le départ sur piste sèche, et suis d’autant plus anxieux, je n’ai aucun réglages pour cette machine sur le sec. Je n’arrive pas à rester serein. Je prends un bon départ malgré tout, et fait en sorte d’accrocher la roue de mes adversaires. Je me cale sur la roue de Stéphane Pagani, en essayant de contenir ma machine et de rester dans un bon rythme pour qu’une fois encore ma Panigale révèle tout son potentiel. Cependant, mon excès d’optimisme sera de courte durée, puisque c’est en voulant passer Stéphane que ma moto décroche sur un freinage appuyé hors trajectoire j’ai posé mes roues sur une tâche d’humidité et je chute…avant de boucler le premier tour… Je tire immédiatement les enseignements de cette faute : je paie cash mon excès de confiance et le fait que la mise au point de la moto n’ait pas été effectuée pour ces conditions de roulage…

Course 2 :
J’arrive à m’arracher de la grille avec assez de fluidité et de rapidité, mais suite à ma chute du matin je repars avec un chassis quasi identique, et de ce fait bcp plus prudent sachant désormais que la moto ne réagit pas comme je le souhaite.

Le train avant est lourd, physique, la Panigale est difficile à emmener, le pneu arrière manque de grip, du fait j’opte pour une 4ème place derrière Lionel Ancelin et Stéphane Pagani, me permettant de sauver quelques précieux points sur le week end et afin de rester compétitif.

 La Ducati Panigale est une magnifique moto, elle mérite amplement son statut de reine des machines de course, mais avant de révéler aux rarissimes chanceux que nous sommes sa toute puissance, et ses plus belles performances, elle va nous demander des heures de travail, de la rigueur, et nous donner du fil à retordre.  Le plus talentueux des pilotes devra conquérir le cœur de sa belle italienne tant au niveau de l’équilibrage réglages/performances, qu’au niveau de la cinématique, avant de pouvoir conquérir les podiums et apercevoir la splendeur de cette moto. Au-delà de ses performances, cette machine est dotée d’une âme, elle procure à son pilote un feeling incroyable. Ducati a donné vie à une machine qui se fait le prolongement parfait du pilote. Il ne me reste qu’à saisir toutes les subtilités de son caractère pour être à son guidon le plus heureux des pilotes.

Je suis pour l’instant l’heureux 1er  pilote à avoir gagné sur le sol Européen au guidon d’une Panigale…je reste à ce jour, celui qui a eu l’infortune d’être le 1er à la pulvériser en course sur le sol français…

Je repars de Nogaro avec un seul objectif : poursuivre mon travail avec cette machine de légende, continuer à explorer les panels de réglages afin de la rendre plus adaptée, compétitive et dévoiler au public une véritable « track killeuse made in Italy ».

Je remercie Rodo mon mécano, Olivier mon cuisto, Julia mon ostéo de m’avoir accompagné sur cette manche et supporté tout le week end. J’adresse également mes chaleureux remerciements à mon concessionnaire partenaire Ducati ShopMoto Salon de Provence, ainsi qu’à tous mes sponsors pour leur soutien et la confiance qu’ils ont placée en moi au fil des saisons.

Je vous donne rendez-vous à Lédenon ce week end pour une petite apparition en catégorie « Protwin » hors championnat et les 27 & 28 mai au Vigeant pour la 3ème épreuve de la Coupe de France European Bikes.

Sur info de Ann Gire pour Brice Nunnari #50 en European Bikes 

 

 

 

 

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop