Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
23 - 25 août 2019
CAROLE
LEDENON

communiqués, Toutes
28.05.16.
TOUT EST JOUABLE EN TERRE GARDOISE

La troisième étape du Championnat de France Superbike, organisée par le MC Ledenon, sous l’égide de la FFM, débute pour la première fois de la saison sous un soleil printanier quasi estival. Avec une météo incertaine demain les cartes risquent d’être redistribuées…

 SUPERBIKE 

 ESSAIS CHRONOMÉTRÉS #1 : LEBLANC LA FORCE TRANQUILLE

Sur ce tracé vallonné de Ledenon, 36 motos s’élancent. (Kawasaki SRC – Pirelli) prend rapidement le meilleur temps en 1’23’’562, laissant David CHECA (Yamaha – Dunlop) et Kenny FORAY (BMW – Pirelli) se livrer bataille.  Le pilote N°78 prend rapidement le dessus sur le pilote espagnol en 1’23’’604, tandis que le Champion de France rentre au stand et n’en ressortira que pour les dix dernières minutes.

 À 15 minutes de la fin, FORAY signe un très bon intermédiaire mais ne parvient toujours pas à rattraper LEBLANC qui possède maintenant 42 centièmes d’avance sur son dauphin.  CHECA troisième doit laisser sa place à David MUSCAT (Ducati –  Michelin) qui donne tout dans les derniers tours. Son expérience et son pilotage lui permettent de signer un temps de 1’23’’737.

 A 3 minutes du drapeau à damiers, David PERRET (Yamaha) timide jusqu’à présent trouve une ouverture pour passer devant MUSCAT en 1’23’’691.

 On retrouvera donc dimanche sur la première ligne de la course 1, LEBLANC, FORAY et PERRET qui terminent tous les trois dans le même dixième.

 En catégorie Stock, la lutte est acharnée et les pilotes se rendent coup pour coup ! Julien MILLET (Yamaha), Robin CAMUS (Suzuki LMS – Dunlop) et Anthony DOS SANTOS (Yamaha)  tiennent la tête du classement sur les premiers tours. Mais un pilote manque à l’appel…

 En effet Matthieu LAGRIVE (Kawasaki – Pirelli) entre en piste tardivement, près de 20 minutes après le coup d’envoi de ces essais chronométrés. Cela n’impactera pas la performance du pilote N°76 puisqu’en moins de 3 tours il signera le troisième meilleur temps scratch en 1’24’’053, trustant immédiatement la pole en catégorie Stock.

 Au final LAGRIVE s’impose devant MILLET – 1’24’’095 et DOS SANTOS  – 1’24’’347.

 ESSAIS CHRONOMÉTRÉS #2 : FORAY EN PUISSANCE

 Toujours sous un ciel bleu, les pilotes s’élancent pour leur deuxième séance d’essais chronométrés de la journée.  David PERRET n’applique pas la même stratégie que ce matin et décide de prendre rapidement la tête en 1’23’’964. Suivi de prêt par FORAY et CHECA. LEBLANC en cinquième position semble observer ses concurrents se livrer bataille et attendre le bon moment pour les attaquer. A 20 minutes de la fin des essais le sociétaire Kawasaki SRC passe à l’action et remonte en deuxième position. Moment où, le leader provisoire, PERRET chute (sans gravité).

 Plus bas dans le classement MUSCAT très malin bondit de la 12ème à la 3ème place en 1’24’’190. FORAY pointe en quatrième position et doit réagir dans ce dernier quart d’heure pour espérer partir de la première ligne. C’est exactement ce qu’il fait en signant un tour de 1’23’’741 ravissant ainsi la première place à PERRET tout juste rentrer en piste suite à sa chute.  Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) fait de même et s’empare du 3ème meilleur temps.

 Au final la pole revient donc au N°78 – FORAY, suivi de PERRET et MAURIN.  LEBLANC et MUSCAT partiront demain en course 2 sur la deuxième ligne.

 En Stock, les deux sociétaires du team Suzuki LMS, GUITTET et CAMUS s’installent dès les premiers hectomètres en tête des essais. Mais c’est bien LAGRIVE qui est le plus rapide en 1’24’’924 en ce début de séance.

Les trois hommes ne se lâcheront pas pendant de longues minutes, avant que GUITTET et Anthony VIOLLAND (Kawasaki) décident de passer à l’action en remontant aux 7ème et 8ème rang scratch, en 1’24’’694 et 1’24’’758.

 Le plus malin à ce jeu sera MILLET qui profite de l’aspiration pour remonter en haut de la feuille des temps en 1’24’’390.

 Plaisir de courte durée car GUITTET s’impose finalement en 1’24’’197 devant MILLET et CAMUS.

 SUPERSPORT

 ESSAIS CHRONOMÉTRÉS #1 : BULLE SEREIN

En l’absence de (Suzuki) pour cette étape du Championnat de France Superbike, la bataille se joue sur les premiers tours entre Louis BULLE (Yamaha – Pirelli), Hugo CLERE (Yamaha – Dunlop) et Peter POLESSO (Yamaha – Dunlop). Le N°5 s’octroie rapidement le meilleur temps en 1’25’’704 devant CLERE et POLESSO. Mais c’était sans compter sur le retour à la mi-séance de ce dernier qui s’empare de la première place en 1’25’’674.

 Louis BULLE est donc relégué à la deuxième place juste avant une chute entrainement un drapeau rouge par la Direction de Course.

 La séance reprend après l’intervention des commissaires piste, moment choisi par Stéphane FROSSARD (Yamaha – Pirelli) et Alexandre SANTO DOMINGUES (Yamaha) pour faire parler leur vélocité. Le N°95 très agressif depuis le début des essais, signe le meilleur tour en 1’25’’485 devant le pilote suisse pour 13 centièmes.

 A 8 minutes de la fin de séance, BULLE fait parler l’expérience pour prendre la tête en 1’25’’409 et bondir du huitième au meilleur temps. CLERE et POLESSO font de même et se rapprochent progressivement du haut de la hiérarchie. Malheureusement un nouveau drapeau rouge vient perturber la fin des essais et mettre fin prématurément à la séance. Bien malheureux ceux qui pensaient tout donner dans les derniers tours.

 Dans l’ordre nous retrouvons donc Louis BULLE, Alexandre SANTO DOMINGUES et Stéphane FROSSARD.

 En Pirelli 600, bonne surprise de (Triumph) qui joue des coudes au milieu des SUPERSPORT dès les premiers tours. Il signe rapidement le meilleur temps de sa catégorie en 1’25’’941. Derrière Felix PERON (Yamaha) en 1’25’’269 et Sébastien FRAGA (Yamaha) en 1’26’’796 viennent compléter le classement. 

 ESSAIS CHRONOMÉTRÉS #2 : FROSSARD FAIT LA POLE

 15h30 / 26°c lorsque le départ de la deuxième session d’essais chronométrés est donné. Les pilotes partent pour 45 minutes et dès l’entame de cette session Louis BULLE prend les commandes mais pour un court instant.

 Stéphane FROSSARD, Peter POLESSO et Maximilien BAU (Yamaha – Dunlop) relèguent le N°5 à la quatrième place pour se livrer bataille. A ce jeu FROSSARD montre qu’il est le plus véloce et établit un bon chrono en 1’26’’141 avec plus d’une seconde d’avance sur POLESSO.  C’est le moment choisi par Hugo CLERE pour attaquer, emmenant dans sa roue Alexandre SANTO DOMINGUES. Sur une bon ce dernier ne flanche pas et s’empare de la première position en 1’25’’954.  FROSSARD et CLERE sont en embuscades juste derrière.

 Après un passage au stand, FROSSARD améliore son temps de la session du matin et par la même occasion s’empare du classement provisoire en 1’24’’870. Louis BULLE malgré tous ses efforts reste à sept dixième du N°42, et cède même sa deuxième position à Hugo CLERE auteur d’un chrono de 1’25’’299. Hugo CASADESUS (Honda – Pirelli) profite d’un tour clair pour faire une belle remontée, mais échoue de peu et termine au 4ème rang.

 FROSSARD remarquable sur la séance, obtient la pole position pour la course 2 suivi de CLERE et BULLE donc aux trois premières positions.

 En Pirelli 600 – comme ce matin prend très rapidement les commandes en 1’26’’760. Guillaume FRECHET (Yamaha), 4ème temps des essais matinaux se classe finalement deuxième. Felix PERON ferme la marche.

 OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3 / PRE GP 

 ESSAIS CHRONOMÉTRÉS #1 : ROUGÉ GRÉGORIO TOUJOURS A LA BATAILLE

Sur ses terres, Matthieu GREGORIO (Sherco) trouve très vite son rythme de croisière et signe dès les premiers tours de roue le meilleur temps en 1’32’’978. Le leader du Championnat, Clément ROUGÉ (Moriwaki) bataille juste derrière pour lui ravir la pole.

 A quelques minutes du drapeau à damiers GREGORIO chute sans gravité.

 ROUGÉ produit son effort, peu de temps après et s’installe en tête de la feuille de temps en 1’32’’442. GREGORIO assure la deuxième place et au troisième rang Joris INGIULLA (Sherco) signe un chrono de 1’39’’022.

 ESSAIS CHRONOMÉTRÉS #2 : AVANTAGE GREGORIO

Bis repetita, cet après midi entre GREGORIO et ROUGÉ. L’avantage tourne rapidement en faveur de ROUGÉ mais les transpondeurs n’affichent pas les mêmes temps que ce matin. A la mi-séance les deux pilotes sont bien au dessus de leurs meilleurs temps, et leurs rythmes ne laissent pas espérer d’améliorations.

 Il faut attendre les derniers tours pour voir les chronos s’améliorer lors d’un tour, roues dans roues, très disputé. GREGORIO en profite pour ravir la pole position à son adversaire direct en 1’33’’595.

 GREGORIO, ROUGÉ et INGIULLA forment la première ligne de la course 2 du lendemain.

 SIDE CAR

 COURSE 1 : HUET / LAVOREL VAINQUEUR DE JUSTESSE

 Après des essais écourtés le matin suite à une casse moteur necessitant l’intervention pendant de longues minutes des services piste, les Sides Car partent pour 16 tours de courses.

 Le peloton emmené par HUET / LAVOREL, BRUNAZZI / RIGONDEAU et WYSSEN / CHABLOZ vont tout faire pour empêcher la remontée de la paire DELANNOY / ROUSSEAU. Les leaders du Championnat de France de Superbike relégués en 3ème ligne vont devoir réagir pour remonter dans les premières positions. Au premier passage sur la ligne c’est HUET / LAVOREL qui devancent MOREAU / GADET. 

 Au 5ème tour le châssis N°56 est victime d’un incident technique laissant MOREAU / GADET et DELANNOY / ROUSSEAU prendre, dans l’ordre, la tête de la course. Les trois équipages sont groupés en moins de cinq dixième. Dans le « fer à cheval » les attaques fusent mais l’équipage N°51 tient bon !

 A la mi-course tout reste possible… Nous retrouvons MOREAU / GADET suivis de HUET / LAVOREL et DELANNOY / ROUSSEAU. 

 Soudainement la paire MOREAU / GADET rencontre des difficultés et n’arrive plus à suivre le rythme imposé par ses rivaux. Les deux F1 N°56 et N°1 s’échappent et à quatre tours ils comptent 4 secondes d’avance sur MOREAU / GADET.  DELANNOY / ROUSSEAU gênés dans le « virage du camion » en doublant un retardataire vont devoir tout donner pour rentrer sur la tête de course. A l’entame des deux derniers tours, moins de deux dixièmes séparent les Sides Car de tête.

 Dans le dernier tour ça bouillonne sous les casques des hommes de tête et c’est après une tentative avortée dans le « virage du pont », que l’occasion se présente pour la paire DELANNOY/ ROUSSEAU dans le « virage du cavalet ». Mais HUET / LAVOREL ferment la porte intelligemment pour mettre fin aux espoirs de victoire du chassis N°1. À l’arrivée six dixièmes séparent les deux premiers.

 HUET / LAVOREL montent donc sur la plus haute marche du podium, suivis de DELANNOY / ROUSSEAU et MOREAU / GADET.

 En F2, le peloton est mince avec seulement 2 équipages au départ puisque la majorité des participants au Championnat de France FSBK sont engagés, ce week-end, au Tourist Trophy 2016 sur l’île de Man. BARBIER / DEBROISE termine 9ème au scratch et premier F2 juste devant CAUSSE / LELUBEZ

 SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
 

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…



Vous pouvez aussi suivre les dernières news sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk.fr, Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

 Pour cette saison 2016, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur les sites www.fsbk.fr et www.ffm.tv.

 En partenariat avec Motors TV, la FFM produira après chaque week-end un reportage de 24 minutes diffusé sur la chaîne le mercredi suivant les épreuves.

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop