Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
27 - 29 mars 2020
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
04.07.12.
Romain Monticelli tente de dompter sa belle

Le circuit de Magny-Cours est situé à 200 km de notre point d’attache au nord de la bourgogne. C’est le seul circuit où Rom1 est allé faire un roulage depuis le début de la saison et malheureusement il y a chuté sous la pluie avec la 1198 au Neurburgring. Le jeudi en fin de matinée après s’être installé dans le box nous échangeons les durites que l’on venait de nous livrer. Sur la 1198 nous n’avions pas beaucoup de choix de démultiplication (la roue passe trop près du mono bras) sur la 1199 c’est encore plus radical, ne disposant toujours pas de transmission autre que celle d’origine, le choix est vite fait !!!.

Vendredi   1er essai libre : Il fait déjà chaud, le thermomètre affiche 21°C quand il s’élance sur la piste. L’objectif numéro un de cet essai est la surveillance de la température moteur. On constate au premier arrêt que c’est stable, les problèmes de chauffe rencontrés à Ledenon semblent en grande partie résolus. Avec la transmission d’origine, notre pilote a du mal à bien ressortir des virages lents. Au terme de cette séance il se classe 21ème avec un chrono peu encourageant et assez loin de ses temps de référence.  

                 2ème essai libre : Malgré plusieurs tentatives  d’enrailler le problème de transmission,  Rom1 éprouve toujours du mal à bien ressortir des virages, il faudrait tirer beaucoup plus court. Il force pour améliorer son chrono peu satisfaisant du matin de deux petits dixième et perd une place au classement. En comparant  ses chronos passés de Nevers, il est à  deux secondes en retrait, il désespère. L’équipe à beau lui dire qu’un temps de 1 :47.3 avec une moto sortie presque brute de caisse n’est pas si mal, ne l’encourage pas pour autant.      

  Samedi   1er essai chronométré : La pluie s’est jointe à nous pendant la nuit et c’est sur piste humide que s’est déroulée cette séance. Chaussée de pneu pluie, en début de série il prend prudemment  la piste en analysant le comportement de la Panigale sur le mouillé. Au premier arrêt, au bout de six tours, il rentre au box et est alors classé 14ième. Il repart,  la piste sèche de plus en plus et Rom1 n’as pas fait le choix (financier) lors de son arrêt au stand de changer de pneus. Il clôture cette série à la 23ième place avec un chrono de 1 :59.6 avec un pneu arrière détruit.  

                     2ème essai chronométré : La piste est sèche et la température s’est rafraichie. Au deuxième arrêt je complète de deux litres d’essence et là, une erreur de ma part sur le temps restant, le laisse cinq tours plus tard sur le bord de la piste en panne d’essence, ce qui mettra fin a ses essais chronométrés. Au général des essais il se place 20ième sur la grille pour les courses avec un temps de 1 :45.3 qui enfin le rapproche de sa référence à 48 centièmes. Dommage pour cette panne qui je pense l’a figé dans cette progression.  

 Dimanche   warm up : La pluie est revenue. Rom1 fait un premier passage devant notre panneautage et  les feux rouges s’allument. Un conçurent a chuté lourdement mettant fin a ce warm up.

                   Course 1 : C’est à la 20ième position que Rom1 se place sur la grille. La piste est piégeuse et déclarée WET. On s’interroge sur le choix des pneus. C’est suite au tour de reconnaissance qu’il prend la décision de montée un slick à l’arrière et de laisser le pluie devant.  Au premier passage, il pointe 22ième. Six tours plus tard il décide de rentrer au stand et abandonne. Il s’est fait plusieurs frayeurs et prend cette décision avant de se mettre par terre.

                  Course 2 : La piste est entièrement sèche.  Toujours parti de la 20ième position, il passe 16ième  au premier passage. Son meilleur temps en course (1 :45.7) il le fait au 12ième tour lors d’une bagarre avec l’autre Panigale, celle de Metro. I l passe sous le drapeau à damier a la 13ème place. 

 Conclusion : Trois points gagnés sur cette course le classe 20ième au classement provisoire. Ce qui est également intéressant ce sont les chronos avoisinants ceux de la 1198 qui elle n’est pas stock, contrairement à la Panigale qui est stock de chez stock.  La1199 n’est pas facile, mais n’est certainement pas indomptable. La partie cycle est bluffante  de facilitée, ce qui pèche c’est la délivrance de la puissance de son moteur qui est trop brutale. La Ducati a du potentielle et lorsque l’on saura l’exploiter, elle sera jouissive.

Nous vous donnons rendez-vous à Dijon  la semaine prochaine.

Merci à tous nos partenaires de cette année 2012 qui nous ont fait confiance : PEBIX SAS, THOURY AFFUTAGE, TAXI JEAN-PAUL SAUVAGE, LA CREPERIE FLEURIE, LA SARRASINE, LA CAROSSERIE VARENNOISE, TOUNAY DISTRIBUTION, BLOODESIGN , FRANCE EQUIPEMENT, SUOMY, DUCATI CORSE, L’ENTREPRISE PIERRELEC, MC GRAPHIQUE, LE  MOTO SPORT COURNEUVIEN 93, FACON EXPRESS, CHEROY MOTOS, BMSELLERIE, STAM LEPAPE, REVALTEC, et les copains LES TUEURS.

Sur info de Romain Monticelli #93 en SBK

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop