Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
27 - 29 mars 2020
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
10.04.11.
RICHARD de TOURNAY : LE MANS CHAUD DISENT LES PINGOUINS POUR CETTE PREMIERE COURSE 2011

Les débuts de saison sont toujours caractérisés par la folle pagaille qui règne dans de nombreuses équipes prises de court par le calendrier.

Pour notre part, nous n’avons pas dérogé à la règle. Arrivés sur le circuit du Mans le jeudi soir à la tombée de la nuit, après avoir en toute hâte finit d’assembler ma moto, je ne l’avais pas encore essayé en configuration course. Bref, nous étions charrette !!

C’est la première fois que je roule sur ce circuit avec une moto 4 temps. Dès mes premiers essais, je suis confronté à de nombreux problèmes de réglages, notamment dans la phase de décélération et en entrée de virage. Je suis face à des phénomènes de dribble générés par le frein moteur. Ces difficultés sont dues au fait que j’étais habitué depuis l’année dernière, à ma moto de Supersport, qui bénéficiait d’un système électronique plus élaboré pour juguler ces réactions parasites.

Pour couronner le tout, je suis pris de crampes aux avant-bras qui m’empêchent de rouler sereinement. Autant dire que ce soir là, je ne fais pas le fier. Cependant, les différentes options que nous avions adoptées au niveau de la fourche et de l’amortisseur arrière se sont montrées satisfaisantes et éclaircissent ce sombre tableau.

Le soleil est au rendez-vous de la séance qualificative du samedi matin. Je sens que les différents choix techniques décidés la veille, nous mènent sur la bonne voie. Néanmoins, la première session qualificative est laborieuse et j’essaie d’emmagasiner le maximum d’informations afin d’en faire bénéficier mon équipe technique. Je peux réellement me libérer lors de la dernière séance qualificative. C’est d’ailleurs la première fois du week-end que je me fais plaisir en piste. Je réalise le 3ème temps de la séance mais je suis qualifié 5ème au classement cumulé des 2 séances.

L’équipe et moi sommes confiants quant à mes capacités à réaliser une bonne course étant donné ma facilité à aligner régulièrement mes chronos de référence.

La météo a décidé d’être taquine ou mancelle : c’est la même chose. De petites gouttes de pluie fine se mettent à tomber mais sans réelle conviction. Néanmoins, notre warm up se déroule sur une piste mi-humide mi-sèche. Je pars juste reconnaître le circuit mais rentre rapidement aux stands pour préserver mes pneus pluie pour la course au cas où le ciel déciderait de se fâcher. Je suis toutefois prêt à en découdre quelles que soient les conditions climatiques. Finalement, les aléas de la météo nous auront préservé une piste sèche, ce qui est toujours plus agréable pour piloter.

Le répit octroyé entre le Warm Up et le départ de la course me permet de discuter avec l’ami MICKEY du PIT LANE BIZ (dont j’ai apposé avec fierté les couleurs sur mon carénage), Stéphane EGEA toujours aussi sympa, Dédé l’embrouille venue nous faire un petit coucou, Karim DJAOUK un peu nostalgique, mon ex co-équipier Steven LECOQUEN et tant d’autres qui font que ces moments sont un peu hors du temps.

Je reprends le chemin de la grille de départ : foule, équipe technique, béquille, couvertures chauffantes, cris, sifflets, grand vide dans ma tête et feu vert….

Je réalise un bon départ qui me permet de jaillir 4ème à l’entrée de la courbe Dunlop. Je passe Johan NIGON et prends la 3ème place à l’entrée de la chicane portant le même nom (DUNLOP et non NIGON). Je finis le premier tour dans la roue de Thomas SIRVEN et le double au freinage de la chicane Dunlop. Je me retrouve second, à la chasse de Clive RAMBURE, le leader de la course. Je dois malheureusement faire face à un manque de grip à l’arrière et à des crampes aux avant bras qui m’empêchent de m’exprimer pleinement. Je perds du terrain, Thomas SIRVEN me repasse et je me retrouve sous la menace immédiate de Florent TOURNE, Johan NIGON et Clément CHEVRIER. Soudain, passage du drapeau rouge. Une collision entre plusieurs véhicules oblige la direction de course à neutraliser la manche.

J’en profite avec mon équipe technique pour corriger une surpression dans le pneu arrière et étire correctement mes bras. Nous repartons pour une manche de 5 tours sans prise en compte des écarts de la première manche. C’est une véritable aubaine. Je réalise encore un bon départ et vire 2ème à la sortie de la courbe Dunlop. Je me fais rapidement passer par Clive RAMBURE et essaie de ne pas me faire décrocher par les deux hommes de têtes. Dans le même temps, je m’efforce de contenir et de répondre aux attaques de Florent TOURNE. Je cède mais réussis à rester dans sa roue grâce à un meilleur grip et à la disparition de mes douleurs. Je ne réussis cependant pas à le repasser et finis la course 4ème.

Je suis satisfait du résultat final de la course étant donné ce calamiteux début de week-end et les nombreuses difficultés auxquelles l’équipe et moi, avons dû faire face. Cependant, un travail immense m’attend pour me remettre à mon niveau puis progresser afin de briguer un podium grâce à la victoire.

Je tenais à remercier mon père qui a travaillé comme un forcené ces derniers temps pour me préparer une moto qui s’est révélée saine et efficace, Antonin TANGUY pour son superbe travail tout au long du week-end, Loïc VERGNAULT venu nous prêter main forte, Guy DELRIEUX pour sa science du chrono, Stéphane LINGOT qui aligne tous mes os en ordre de marche, Damien RICHARD qui soude les tubes comme personne, Stéfano RADO qui me suit de son oeil d’aigle, Franck CHARVOLIN de FMP qui m’a monté une fourche efficace, Nicolas ROUSSEL mon président du moto-club ACTIV’BIKE, Christian HAQUIN le compagnon et ami de la famille, Michel AUGIZEAU. Il ne manquait que Renaud RUPPERT et Joseph BON (élégant comme céladon) pour que la famille soit reformée mais j’ai confiance, nous les verrons bientôt au détour d’un circuit.

Sans sponsor, notre sport n’existerait pas. Aussi, je suis extrêmement reconnaissant à TOURNAY DISTRIBUTION, Jean-Luc MONTERO de MOTO GOMMES, LYSEO, SOBOTRAM, RADO LEVAGE, IXON, COLORLINE, AXO, FAST FROG de m’avoir accordé leur confiance.

Sur info de Richard De Tournay #6 en Pirelli 600

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop