Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
27 - 29 mars 2020
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
09.09.14.
podium pour Gabirel Pons à Carole!

Gabriel, rentre de deux jours d’essais pré-Mans en vue des 24h du mans moto sur Kawasaki au sein du Team RPM 3A Courtage.

Il connaît bien le circuit Carole, puisque l’an passé il y a perdu son titre de Champion de France Endurance (en 1000cc). Cela reste malgré tout un bon souvenir. « Le tracé est amusant, les sensations sont bonnes notamment à l’accel’ ».

Pilote valeureux mais malheureux lors des 2 dernières courses à Lédenon et Magny-Cours où il se démarquait par de belles performances, mais a malheureusement cassé son moteur, son objectif ce week-end est vraiment de se faire plaisir et surtout de renouer avec des sensations disparues. En termes comptables, il est essentiel pour Gabriel de conserver un bon classement, de rester dans le top 10 du classement et le top 5 de sa catégorie.  

« J’ai roulé hier avec des pneus pourris mais j’ai réussi à être plus rapide d’une seconde pleine que mon chrono de l’an dernier en qualif en endurance, en 1’02.6, ce qui est plutôt satisfaisant. »

Les séances d’essais libres sont l’occasion d’essayer une nouvelle cartographie permettant de gérer la richesse du carburant. Il semblerait que l’équipe du TTS ait trouvé un bon compromis. La moto est très saine et a une puissance accrue. Stéphane Laborie a consacré une partie de l’été à refaire le moteur de la Kawasaki suite à la casse de Magny-Cours, et Thomas HBR a travaillé sur les suspensions « l’alliance des deux font de ma Kawa une machine de guerre ! Les gars, ça va carburer ! ». Gaby est opérationnel…il réalise le 10ème temps de la séance du matin en petit 1’03.3.

La deuxième partie de la journée permet à Gabriel d’accomplir une bonne petite séance, la moto est compétitive même si le chrono ne descend pas en moins de 1’02.503.

« Ce n’est pas aussi bien que ce que j’espérais. J’ai passé un pneu semi neuf, c’était l’un des meilleurs pneus que j’ai eus ce week-end qui finalement ne s’est pas avéré aussi efficace que prévu. La moto est plus vive que d’habitude, mais la motricité que j’espérais n’était pas au rendez-vous. J’aurais aimé rouler plus vite, j’ai amélioré, c’est déjà positif mais je dois encore descendre mon chrono. »

La chute lors de la course a affecté le moral du pilote, qui rentre à son stand dépité. Pour Gabriel une chute signifie un énorme sacrifice financier qui peut remettre en question la fin de sa saison. Coup dur au moral. Côté pièces : un silencieux, du carénage, une bulle, un cale pied…l’addition s’annonce salée.

Comme il le dit souvent, la vie de pilote n’est pas un long fleuve tranquille. Il aborde le warm-up en étant moralement fébrile. La moto n’use pas les pneus (pour une fois qu’ils sont neufs), n’a aucune adhérence sur l’angle, pas de motricité…il chute hier sans comprendre pourquoi. La moto aurait du raccrocher et ne l’a pas fait. « Si c’était un sport facile ça se saurait…ce sont des choses qui arrivent »

L’équipe repart aux antipodes côté réglages pour le warm-up dont il ressort 8ème !

« Je suis satisfait de la séance, j’enchaîne les tours, reprends confiance jusqu’à mi séance je retrouve un peu de grip sans forcer. J’espère arriver à tenir les 25 tours de course cet après midi, ça pourrait être une bonne course. Je ferais de mon mieux pour me tempérer, je ne peux plus me permettre de chuter. »

Gabriel prend un excellent départ et va gérer sa course d’une main de maître ! Il part en 17ème position, temporise plusieurs tours pour rester derrière Monticelli. Puis il prend son rythme et remonte les concurrents au fil des tours. Jusqu’à la 7ème place…en 1’01.7 pour son meilleur tour.

« Je n’étais pas serein vis-à-vis de la journée d’hier. J’ai envisagé ma course le plus sereinement possible. Ne pas tomber était le maître mot…Finalement je prends un bon départ, je reste dans un rythme fluide, histoire de cerner les réactions de la moto et de reprendre confiance en moi. Puis je décide d’attaquer. La remontée se fait naturellement, sans forcer. Je gère ma course jusqu’à remonter 6ème avant de me faire doubler par Etienne Masson. Je termine à la 7ème place et sur la troisième marche du podium de ma catégorie (stock). Je suis très satisfait pour un week-end qui avait plutôt mal commencé. Mes objectifs sont largement dépassés et je repars avec un moral reboosté, des chronos très corrects. Il me tarde d’être chez moi pour la manche de Nogaro. Mon chef mécano va refaire une beauté à ma moto, les gens de chez Vija Aircraft Engines vont me refaire de jolis carénages. »

Le Team Thomas Superpole a œuvré tout le week-end aux côtés de Gaby pour lui permettre d’assurer en course. Ce petit équipage familial repart avec 2 pilotes qui manquent certes de moyens mais pas de talent, ni de courage.

Gaby remercie tous ses partenaires et est fier de leur offrir ce podium en catégorie stock : Cadiac, STM, Chaptrans, Daytona2000, Forma, AS Pro Service, 2PE, Yacco, X-Lite, Vija Engines, Vidal Sport, Tire Watch, Stas, Someda Concessionnaire, Circuit Paul Armagnac Nogaro, HBR, Bi-Méca atelier moto, Pro-Map, Poly Moulages et Delcamp Energie.

Prochaines étapes pour Ponpon #17 la finale du Superbike à Nogaro les 13 et 14 septembre et les 24h du Mans moto…

Nous espérons vous retrouver nombreux pour encourager les pilotes !

Sur info de Ride-R Media pour Gabriel Pons #17 en Superbike

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop