Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

OUVERTURE DU CHAMPIONNAT 2021, LE FSBK-FE DE RETOUR AU MANS

Non classé

À la suite d’un travail étroit de la Fédération Française de Motocyclisme au plus haut niveau avec la Ministre déléguée en charge des Sports et de l’Automobile Club de l’Ouest, l’ouverture du Championnat de France Superbike-FE se tiendra bien à la date initialement prévue les 27 et 28 mars au Mans (72) à huis-clos.
La FFM se félicite d’une telle décision qui est un signe extrêmement positif et encourageant pour l’ensemble des acteurs du monde sportif et en particulier de celui du sport moto. La FFM tient à remercier les pouvoirs publics ainsi que l’Automobile Club de l’Ouest, organisateur de cette manifestation, pour le travail et les efforts consentis afin de garantir la tenue de cet événement.

Découvrez l’actualité sportive et les forces en présence au sein des nombreuses catégories du FSBK-FE cette saison :

Nouveauté réglementaire 2021 : Un seul train de pneumatiques sera autorisé durant les séances de qualifications en Superbike et Supersport 600. Un changement de taille s’opère également concernant l’attribution des points au Championnat, aucun point ne sera désormais accordé en séance de qualifications. Les points seront uniquement distribués à l’issue des courses selon les résultats des pilotes avec un point complémentaire par course pour le meilleur temps.

SUPERBIKE 1000 : REDISTRIBUTION DES CARTES POUR LE DÉBUT DE SAISON

Suite à une très belle performance en fin de Championnat l’an passé et à sa régularité sans faille Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) s’était emparé du titre en 2020. À l’occasion de la saison 2021, il remet sa couronne en jeu et retrouve l’un de ses adversaires : Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin). Encadré par le prestigieux team BMW Tecmas, ce dernier tentera à coup sûr de récupérer le graal qu’il a manqué de quelques points seulement…Aux côtés du pilote de la BMW n°78, le team Tecmas choisit, une nouvelle fois, de faire confiance au Champion du monde d’Endurance Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin). Le paddock retrouve également celui qui avait remporté le titre en Challenger en 2019 et qui n’est autre que Maxime BONNOT ! Le pilote nivernais fait son retour au sein du team Tecmas au guidon de la BMW n°12.

Engagé de dernière minute, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing– Dunlop) revient lui aussi cette saison ! Il était en tête du classement général avant la dernière étape du Championnat en 2020. Malchanceux sous la pluie, il avait terminé la saison à la 3ème place du classement. Tout porte à croire que le team manager du team Twist Ring Racing, Pablo Puschmann, lui fait de nouveau confiance pour décrocher le titre cette année ! 

En véritable symbole de rigueur et d’efficacité, Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) comptera lui aussi parmi les tops pilotes de la catégorie reine cette saison. Le paddock peut également se réjouir du retour de Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop) : combatif et déterminé, il revient après une saison stoppée sur blessure.

Autre force vive du Championnat, David MUSCAT (Ducati – Michelin) ne sera, cette saison, pas le seul représentant de la marque italienne…En effet, au guidon de la Ducati n°38 chaussée de Pirelli, le multiple Champion de France Grégory LEBLANC fait son retour en FSBK-FE ! Qui des deux « ducatistes » sera le plus efficace ?

Attention toutefois à Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop), Florent TOURNE (Yamaha – Dunlop) ou encore le champion Challenger 2020 Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solutions – Bridgestone) qui débattront, eux-aussi, pour les avant-postes cette saison.

Inscrit sur 5 des 8 courses en catégorie Superbike, Gino DE LA ROSA (Honda – Pirelli) incarnait de beaux espoirs en 2017 au guidon de sa 600cc, est-il capable, en 2021, d’en faire autant parmi les cadors de la vitesse française ? Même remarque pour Ludovic RIZZA (Yamaha – Pirelli), vainqueur du Promo 600cc en 2020, il sera présent lors de la première étape au Mans pour faire briller les couleurs de sa Yamaha n°189.

En Superbike Challenger, le transfuge du Champion 2020 laisse à son dauphin, Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli), de beaux espoirs pour le titre. Sous les couleurs du team Moto&GPAddict Social Network Racing et soutenu par une communauté de fans en ligne, il sera l’homme à battre pour les pilotes de moins de 28 ans en catégorie reine. On retrouve également des habitués de la catégorie tels que Clément STOLL qui chausse les Dunlop de sa Kawasaki n°58 et Joseph FORAY (Yamaha – Pirelli) au guidon de la Yamaha n°178. De beaux espoirs sont également insufflés par Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) qui se présente en tant que pilote officiel Honda sur la machine n°26.

Il faudra aussi compter sur Valentin SUCHET (Suzuki – Bridgestone), pensionnaire de luxe du team Suzuki Le Mans Sud. À ses côtés au sein du team LMS, Guillaume RAYMOND (Suzuki LMS – Bridgestone) mettra à profit les compétences qui lui ont permis de décrocher la 4ème place du général en SSP600 l’an passé.

D’autres pilotes aguerris tels qu’Alexis LAMIRE (Yamaha – Michelin), Alan AGOGUE (Yamaha – Michelin) ou encore Loïc MILLET (Yamaha – Pirelli) animeront la catégorie aux côtés de deux leaders de l’European Bikes : Léo CHALLAMEL (BMW – Dunlop), Champion 2020 et Jonathan GERMANY (BMW – Dunlop), Vice-Champion 2019 et 2018.

SUPERSPORT 600 : UN PLATEAU TOUT NEUF ET UNE BELLE OPPORTUNITÉ !

Renouvelé ! C’est le mot adéquat pour qualifier le plateau des 600cc en 2021.

Hormis le titre de Champion de France, les pilotes de la catégorie ont un premier objectif de mi-saison : la Wild Card FFM/GMT94/Yamaha.

Au soir de l’épreuve de Magny-Cours, cinquième des sept épreuves comptant pour le FSBK-FE, le premier au classement provisoire de la catégorie Supersport 600 se verra offrir une opportunité exceptionnelle.

Il disposera d’une wild card au sein du team Yamaha GMT94, avec l’appui de Yamaha Motor France, pour participer à la manche tricolore Supersport du Championnat du Monde Superbike/Supersport se déroulant les 4 et 5 septembre sur le circuit nivernais.

L’heureux élu aura la chance de piloter une Yamaha R6 identique à celle de Jules Cluzel et Frederico Caricasulo tout en bénéficiant du support technique et humain de la structure parisienne.    

En Supersport 600, Cédric TANGRE (Triumph – Michelin) semble le mieux placé pour postuler au titre. Ponctuellement présent en 2020, Thibault NAGORSKI (Suzuki – Pirelli) a lui aussi quelques atouts à faire valoir face à des concurrents comme Corentin BRENON (Triumph – Michelin), Dylan MILLE (Yamaha – Michelin) ou encore Kevin LONGEARET (Yamaha – Michelin).

On note également le retour de Félix PERON (MV Agusta – Pirelli) qui évoluait au sein du top 10 du Supersport en 2017. Cette année, il prend le pari de la MV Agusta et sera l’unique représentant de la marque au sein du paddock.

En Supersport 600 Challenger, la catégorie sera très disputée ! Après avoir terminé respectivement 2ème, 3ème, 4ème lors du dernier exercice, Matthieu GREGORIO (Yamaha Tech Solutions – Michelin), Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) et Charles CORTOT (Yamaha – Dunlop), joueront les têtes d’affiche en 2021.

Au 5ème rang l’année dernière, Kyrian HARTMANN (Yamaha – Michelin) jouait les seconds rôles, a-t-il suffisamment révisé ses gammes pour occuper le poste de chef d’orchestre ? Il devra composer avec d’autres experts de la discipline tels que Luca CERSOSIMO (Yamaha – Pirelli), Mathias MICHAUD (Yamaha – Michelin), Tanguy BEAUMONT (Yamaha – Dunlop) ou Charles AUBRIE (Yamaha – Michelin).

Venu tout droit du Supersport 300, Exupery BEAUMONT (Yamaha – Dunlop) fera, quant à lui, ses premiers pas chez les 600cc du Supersport…les adversaires y seront encore plus justes et plus précis : attention à la fausse note ! Même combat pour Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli), pilote de rang mondial en World Supersport 300, il vient jouer des coudes parmi les plus grosses cylindrées. Le paddock est impatient de savoir ce qu’il est capable de produire en FSBK-FE…

À noter, Kilian AEBI (Suzuki – Pirelli) 3ème des Coupes de France Promosport en 600cc, se mesurera lui aussi aux ténors du Supersport 600 Challenger !

OBJECTIF GRAND PRIX (PRE-MOTO 3) : LA FILIÈRE DU HAUT NIVEAU

C’est en Objectif Grand Prix, formule que l’on surnomme « l’antichambre des Grands Prix » que l’on forme les jeunes au haut niveau : direction le Moto3 !

Nouveauté 2021 : il sera dorénavant possible de prendre le départ sur les courses de l’Objectif Grand Prix au guidon d’une Honda NSF 250. Les pilotes feront l’objet d’un classement à part entière.

Tout comme Clément ROUGÉ, Marceau LAPIERRE ou Bartholomé PERRIN, l’objectif des jeunes pilotes du Pré-Moto3 sera d’obtenir le titre afin d’être soutenu par la FFM dans sa progression future.

A noter la présence de Clément GIABBANI, pilote de l’Équipe de France de Vitesse Filière GP 2021. Du haut de ses 16 ans, il aura à son calendrier l’European Talent Cup, le tremplin vers le Championnat du Monde Junior FIM Moto3. Clément disputera également plusieurs courses en Objectif Grand Prix cette année au guidon d’une Honda NSF 250 R (Type MR03) aux couleurs de la FFM.

En OGP, le public peut également se réjouir de l’arrivée de « petits nouveaux » comme Célestin MASY (Beon Yamaha), Camil BISSANE (KTM RC4R) et Randy TRUCHOT (KTM RC4R) qui ont un point commun au-delà d’être pilote moto et d’avoisiner les 200km/h sur circuit : ils ont tous 11 ans !

Les trois jeunes recrues de l’OGP se mesureront aux expérimentés Elie ROUSSELOT (Beon Yamaha), Mathis FARGIER (KTM RC4R) ou encore Nathan AMIRAULT (Beon Yamaha) qui avaient obtenu d’excellents résultats l’an passé. On observe également l’arrivée du tout jeune Jules BERCOT (Beon Honda) qui tentera, du haut de ses 12 ans, de suivre les pas de son grand frère Tom inscrit en Supersport 600.

SUPERSPORT 300 : AFFLUENCE RECORD CHEZ LES JEUNES TALENTS !

Débordante de jeunes pilotes de 12 à 26 ans, la catégorie fait le plein de 44 engagés en ce début de saison ! Un record d’affluence qui illustre bien les efforts entrepris, par la FFM quant à l’ouverture et l’accessibilité du sport moto auprès des jeunes pilotes. À l’instar des grosses cylindrées, le Supersport 300 accueille une sous-catégorie Challenger où les pilotes soumettent leur machine aux règles techniques du Promo 400. À l’inverse, en Supersport 300, les pilotes peuvent modifier leur machine comme autorisé en Championnat du monde.

Parmi les jeunes prodiges de la vitesse française, Alexis BOUDIN (Yamaha – Michelin), membre de la FT Racing Academy, chevauchera la Yamaha n°6. Second au général l’an passé, il doit néanmoins prêter une attention toute particulière à Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli) qui avait fait preuve d’une belle dextérité en 2020. Pilote émérite de la catégorie, Paul CAILLOL (Kawasaki – Pirelli) reviendra, lui-aussi, faire parler la poudre.

Les co-équipiers de BOUDIN au sein du team FT Racing Academy, Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) et Lucas SASSONE (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) ont-ils eu le déclic pour s’imposer cette année ? Pilote au guidon de la Kawasaki n°3, Lucie BOUDESSEUL (Kawasaki – Pirelli) aura-t-elle suffisamment d’expérience dans le Championnat pour rivaliser avec de jeunes espoirs tels qu’Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli), Ludovic AMOURET (Kawasaki – Pirelli) ou encore le jeune belge Robin HOSSEY (Kawasaki – Pirelli) ? Premiers éléments de réponse les 27 et 28 mars sur le circuit Bugatti du Mans.

Chez les Challengers, le paddock attend au tournant les jeunes issus des Coupes de France Promosport comme le représentant de la marque autrichienne Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli), ou Oreste BAZE (Kawasaki – Pirelli), tous deux pilotes en Promo 400 l’an passé. On note également la présence de Valentin BRULEY (Yamaha – Pirelli), pigiste en Supersport 300 en 2020 et de jeunes pousses, véritables « produits » du Promo 125 : Enzo DAHMANI (Kawasaki – Dunlop) et Robin SAUTEREAU (Yamaha – Pirelli).

SIDE-CAR : DE NOUVEAUX ESPOIRS ET DU CHANGEMENT DANS LES CATÉGORIES  

Chez les sides, 2021 est attendue comme l’année du changement ! La catégorie F600 se met en conformité avec le règlement du mondial side-car et prend le pas sur les F1 et leur moteur de 1000cc, désormais non autorisés à prendre le départ en FSBK-FE. La grille du Mans sera donc composée des deux catégories : le F600 à châssis long et moteur de 600cc situé à l’arrière du pilote, et le F2 à châssis court et moteur de 600cc situé devant le pilote. À noter, les F600 évolueront sous le règlement technique édité par la FIM pour le Championnat du Monde Side-Car aussi appelé « Superside ».

Les équipages F600 ont donc eu fort à faire durant la trêve hivernale pour mettre leurs montures en conformité. Le duo Paul LEGLISE et Sébastien LAVOREL défendra à nouveau son titre. Bien que leur nouveau châssis, toujours en Angleterre, ne soit pas livré à temps, ils prendront le départ au Mans grâce à la générosité de Philippe LE BAIL qui leur prête un châssis, une belle histoire d’amitié qui traduit bien l’esprit side-car.  

Suite à ses très bons résultats en 2020, tout porte à croire que le duo VINET / VINET devrait être sur les talons de LEGLISE / LAVOREL, mais attention à GUIGNARD / POUX. Plusieurs fois Champion de France F2, ce dernier a mis au point son F600 en PROMOSPORT l’an passé. L’équipe familiale PEUGEOT, composée du tout jeune Ted et de son père Vincent, a terminé 2020 en vainqueur des Coupes de Promosport. PEUGEOT / PEUGEOT monte désormais en catégorie reine : le talent et la complicité entre un père et son fils devraient permettre d’animer de belles courses ! En parallèle, le plateau de F600 accueillera à nouveau les outsiders FRETAY / FENOY CASAS, second au Promosport 2020, et l’équipage inoxydable LE BAIL / LEVEAU.

À noter, la première étape au Mans sera l’occasion d’une wild-card pour les équipages Bonovo Action engagés en F600 au Championnat du Monde. Les 3 équipages REEVES / ROUSSEAU, STREUER / CLEMENT et SATTLER / DE HAAS sont attendus pour cette première manche.

De leur côté, les F2 ne seront pas en reste avec CHANAL / LAVOREL qui défendra son titre notamment face à LEGUEN / CESCUTTI, mais aussi CROCHEMORE / PICQUOIN. Privé de TT sur l’Ile de Man, LEBLOND / CARRÉ, devrait reporter son effort en Superbike et venir jouer les trouble-fêtes.

Le jeune Steveens PALACOEUR, que l’on retrouvait sur le podium aux côtés de sa sœur Ophélie lors de l’étape de Pau Arnos l’an passé, sera cette année secondé par Marjorie CESCUTTI. Comme pour LEGLISE / LAVOREL, son side est resté bloqué en Angleterre. Il débutera le Superbike au Mans avec un châssis MRE (Mike Richars Equipe) entièrement remis à neuf par ses occupants et son constructeur : Mike Richards.

EUROPEAN BIKES : LES GENTLEMEN RIDERS DE RETOUR EN 2021

La catégorie des machines européennes, Aprilia, Ducati, BMW et KTM, sera, elle aussi présente en 2021. On peut compter sur les gentlemen riders Alexandre LELEU, Baptiste SANTILLI, Marc BACHELIER ou Mickael GIRON pour animer la compétition !

COURSES D’ACCOMPAGNEMENT : LE PROGRAMME

À chaque épreuve, la FFM et les clubs organisateurs proposent des courses d’accompagnement dont les catégories changeront à chaque étape du Championnat. Voici le programme, à date, pour la saison 2021 :

Le Mans : Sportwin
Nogaro : Championnat de France Women’s Cup
Lédenon : Championnat de France VMA
Magny-Cours : Championnat de France VMA
Circuit Carole : MiniGP Conference Cup
Alès : MiniGP Conference Cup

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…
Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 
D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

CALENDRIER 2021

26 – 28 mars – Le Mans (72) – Automobile Club de l’Ouest
23 – 25 avril – Nogaro (32) – ASM Armagnac Bigorre
28 – 30 mai – Lédenon (30) – MC Lédenon
11 – 13 juin – Pau Arnos (64) – Moto Club Pau Arnos
02 – 04 juillet – Magny-Cours (58) – Moto Club Nevers et de la Nièvre
20 – 22 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events