Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Morgan Esnault : un second rendez-vous au goût amer.

Teams / Pilotes

Après une journée d’entrainement sur ce fabuleux tracé Gersois le lundi précédent la course, nous revoilà le jeudi 22 avril avec un week-end important en perspective. Vendredi – 9h00 La première séance d’essais libres du vendredi matin se déroulera sur le mouillé. Me rememorisant le grip du circuit dans ces conditions, je réalises un chrono en 1.46.900 et suis satisfait de cette remise en jambe sous la pluie. Vendredi – 13h40 Seconde séance d’essais libres et c’est désormais sur un circuit séchant que nous nous lançons. Je décides de ne réaliser que quelques tours car les pneumatiques pluie se détruise trop vite et ne permettent pas de réaliser de chronos et les pneumatiques sec auraient étés impossibles à passer de par la trop grande présence d’eau sur le tracé. Samedi – 8h30 Première séance qualificative tôt le matin mais c’est sur un sol sec que nous attaquerons. Je rencontres un problème avec mes pneumatiques (ou mes valves) car durant toute la séance je perds plus ou moins 500 grammes dans chaque pneu en seulement 2 tours ! Réaliser un chrono est donc dangereux de par l’instabilité de la moto et je termine 12° de cette séance avec une pendule en 1.37.413. Samedi – 13h40 Seconde séance qualificative, toujours sur le sec. Le chrono ne s’améliorera pas pour moi. Je n’arrives pas à prouver mon potentiel sur la moto et tourne en rond quant aux réglages. C’est alors à une lamentable 27° position que je serais forcé de partir le lendemain, pour la course. Dimanche – 14h00 Le dimanche à 14h00,, il fait très beau et chaud et une remontée m’attend. Cependant le scénario sera quelque peu différent car après un bon départ et un bon premier virage, je me retrouve 17°. Nous attaquons la grande ligne droite de l’Aérodrome ou je doubles encore 6 pilotes quant à la prise des freins, rien. Je files tout droit dans le dégagement prévu à cet effet. Je repars alors dernier sans avoir bouclé un seul tour puis entame une nouvelle remontée. Après avoir à nouveau dépassé les 5 ou 6 pilotes me précédents, deuxième essai dans cette ligne droite mais toujours pas de freins. Je décides alors de ne pas prendre plus de risques et rentre aux stands. Ce fut donc pour moi un week end sans points, ou je n’ai pas su montrer mon potentiel. Rendez-vous sur le circuit du Vigeant les 15 et 16 mai prochains (ou l’entrée est d’ailleurs gratuite) pour la troisième manche du championnat. Sur info de Morgan Esnault (Crédit photos : S.Bailly)