Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

LES FAVORIS MIS À L’ÉPREUVE À LÉDENON

Lédenon (30)
Communiqués

Ce week-end, les 200 pilotes du Championnat de France Superbike FSBK-FE faisaient étape sur le spectaculaire Circuit de Lédenon dans le Gard. Lors de cette manche organisée par le club local, le MC Lédenon et la FFM, des courses à rebondissements ont eu lieu lors desquelles les leaders ont connu des fortunes diverses dans les différentes catégories.

SUPERBIKE

COURSE 1 : GINES VAINQUEUR, LE CHAMPIONNAT RELANCÉ

Pourtant 3ème sur la grille, Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) ne prend pas le départ. Le pilote de la BMW n°78 est victime d’ennuis mécaniques pendant le tour de chauffe.

Le champ libre depuis la 5ème position, Alan TECHER (Honda CBO – Michelin) propulse parfaitement sa Honda au départ et fait le holeshot. Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) et Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) prennent la roue du leader.

Après 3 tours, DEBISE prend les commandes devant TECHER qui reste au contact. Dans la roue de la Honda n°5, Martin RENAUDIN est suivi comme son ombre par Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli). Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli) fait également un bon début de course et occupe provisoirement le 5ème rang.

Au 6ème tour, DEBISE perd l’avant dans le virage du pont et chute ! Le leader du Championnat au tapis, RENAUDIN en profite et passe en tête pour la première fois de sa jeune carrière en Superbike. Derrière la Yamaha n°75, GINES, 2ème, TECHER, 3ème, et MAURIN, 4ème, sont regroupés.

Après 8 tours, GINES s’empare des commandes de la course, RENAUDIN reste au contact. TECHER est sous la pression constante de MAURIN, mais l’ancien pilote de Grand-Prix résiste et n’est pas distancé par les deux hommes de tête.

À 6 tours de l’arrivée, rien n’est joué dans le top 4, GINES est toujours leader devant RENAUDIN, MAURIN et TECHER. Ces hommes se tiennent en moins de 2 secondes.

Dans les derniers tours, GINES distance ses adversaires et poursuit son effort pour aller chercher sa première victoire de la saison et se replacer idéalement dans la course au titre. Sur l’un de ses circuits favoris, MAURIN est le plus rapide en fin de course. Le pilote du Team CMS dépasse RENAUDIN et coupe la ligne d’arrivée en 2ème position, son meilleur résultat de 2022. À 23 ans, RENAUDIN s’offre donc un premier podium en catégorie reine.

Alan TECHER, 4ème, conclut à 2’’730 du pilote Moto&GP Addict et devance un autre Challenger du nom de Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli) qui intègre le top 5.

De la 6ème à la 8ème place, on retrouve les trois Ducati de Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli), David MUSCAT (Ducati – Michelin) et Guillaume ANTIGA (Ducati – Pirelli).

De retour sur le devant de la scène, Tom BERCOT (Honda CBO – Michelin), conclut au 9ème rang et donc 3ème de la catégorie Challenger derrière Martin RENAUDIN et Valentin SUCHET.

COURSE 2 : DEBISE REPREND SES DROITS DEVANT TECHER

Nouveau départ canon d’Alan TECHER (Honda CBO – Michelin) qui prend la tête de la course devant Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli), 2ème, et Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin), 3ème. Envol plus délicat pour le poleman Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) qui recule au 6ème rang derrière Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) et Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli), 4ème et 5ème à l’issue du 1er tour.

Au 3ème tour, MAURIN fait les freins à TECHER et prend la tête de la course. Un quatuor de tête se forme alors avec DEBISE et GINES. Martin RENAUDIN et Valentin SUCHET sont quant à eux distancés tandis que Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli), 7ème, revient dans le sillage des deux Challengers.

Après 6 tours, DEBISE prend successivement le meilleur sur TECHER et MAURIN pour s’emparer des commandes de la course. Derrière lui, dans les tours qui suivent les écarts se réduisent lorsque RENAUDIN, 4ème, revient sur le trio MAURIN – GINES – TECHER. Valentin SUCHET est quant à lui 6ème devant Gregory LEBLANC et Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) remonté de la dernière place à la 8ème.

À 4 tours de l’arrivée, DEBISE compte plus de 3 secondes d’avance sur GINES qui est sous la pression de RENAUDIN, MAURIN et TECHER. Rien n’est joué dans la course au podium entre ces 4 hommes.

Après la désillusion de la course 1, DEBISE renoue avec la victoire et reprend de l’air au Championnat. Dans les derniers tours, TECHER est le plus prompt et domine ses 3 adversaires pour s’offrir son meilleur résultat de la saison, 2ème. GINES recule alors au 3ème rang, tout de même devant RENAUDIN, 4ème, et MAURIN, 5ème.

SUCHET enchaine avec régularité et signe à nouveau un top 6 devant LEBLANC, 7ème, et FORAY, 8ème.

Grâce à sa 11ème place au scratch, le plus jeune pilote de la catégorie reine Tom BERCOT (Honda CBO – Michelin) est une nouvelle fois sur le podium Challenger derrière Martin RENAUDIN et Valentin SUCHET.

SITUATION PROVISOIRE SUPERBIKE :
1 – Valentin DEBISE – 127 points
2 – Mathieu GINES – 118 points
3 – Alan TECHER – 79 points
4 – Kenny FORAY – 78 points
5 – Martin RENAUDIN – 73 points

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : LA CINQUIÈME POUR DEBISE

Bon départ de Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) qui garde l’avantage devant Matthieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) et Loïc ARBEL (Yamaha – Pirelli). Au 2ème tour, GREGORIO se montre autoritaire et fait les freins à DEBISE pour prendre les commandes de la course pendant qu’ARBEL s’accroche au 3ème rang.

Au 6ème tour, GREGORIO pointe toujours en tête devant DEBISE qui ne semble pas trouver la solution pour reprendre l’avantage. De son côté, Loïc ARBEL perd du terrain sur les leaders tour après tour, mais reste à l’abri d’Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) isolé au 4ème rang.

À 8 tours de l’arrivée, le duel s’intensifie entre GREGORIO et DEBISE. L’albigeois prend le leadership l’espace de 3 tours avant que le gardois ne reprenne l’avantage. À cet instant ARBEL est dépassé par DE LA VEGA qui s’empare pour la première fois de la 3ème place de la course.

Comme il en a l’habitude en fin de course, DEBISE reprend le dessus sur GREGORIO et ferme les portes au jeune pilote pour aller chercher une 5ème victoire consécutive. Monté en régime au fil des tours, DE LA VEGA creuse l’écart sur ARBEL et s’offre un premier podium cette saison.

Au duel avec Cédric TANGRE (Yamaha – Pirelli) jusque dans les derniers mètres, Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) complète finalement le top 5 devant le double Champion de France.

En Challenger, GREGORIO et GIMBERT occupent une nouvelle fois les deux plus hautes marches du podium. 8ème au scratch, Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli) confirme après une belle qualification et monte sur la boite pour la première fois.

COURSE 2 : BIS REPETITA

Les 1ers tours ressemblent étroitement à ceux de la course 1, Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) et Matthieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) s’installent aux deux premiers rangs et sont pris en chasse par Loïc ARBEL (Yamaha – Pirelli). Cette fois, Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) et Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli), 4ème et 5ème, sont dans la roue de la Yamaha du team TWR.

Après 8 tours, le rythme de GREGORIO et DEBISE ne permet pas à ARBEL de rester au contact, lui qui est sous la pression de DE LA VEGA et GIMBERT.

Au second rang depuis le début du 2ème tour, DEBISE fait les freins à GREGORIO et repasse en tête à la mi-course. GREGORIO tente de répliquer mais l’albigeois ne laisse aucune ouverture au pilote Challenger. Derrière, DE LA VEGA prend la 3ème place à ARBEL qui donne tout pour rester dans la roue de son adversaire. Toujours 5ème, GIMBERT est en embuscade mais ne tente pas d’attaquer ARBEL.

À 3 tours de l’arrivée, la direction de course brandit le drapeau rouge suite à la chute d’Hugo ROBERT (Yamaha – Pirelli). La course en reste là, le top 5 est identique à celui de la course 1, DEBISE s’impose à nouveau devant GREGORIO, 2ème, DE LA VEGA, 3ème, suivis d’ARBEL et GIMBERT.

Derrière ces hommes, Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli) remonte sur le podium Challenger grâce à sa 6ème place au scratch, il devance un autre pilote de moins de 21 ans du nom de Killian AEBI (Yamaha – Dunlop).

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 600 :
1 – Valentin DEBISE – 153 points
2 – Matthieu GREGORIO – 115 points
3 – Loïc ARBEL – 94 points
4 – Johan GIMBERT – 64 points
5 – Cédric TANGRE – 62 points

OBJECTIF GRAND PRIX

PRÉ-MOTO 3

COURSE 1 : MIGNOT VAINQUEUR DEVANT MASY ET ROSTAGNI

Célestin MASY (Béon – Bridgestone), conserve le bénéfice de la pole position et emmène Henri MIGNOT (Béon – Bridgestone), pilote en wild card, dans sa roue.

Après 5 tours, pendant que MASY et MIGNOT bataillent pour la victoire, le leader du Championnat effectue une remontée spectaculaire. Parti dernier après une qualification manquée, Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone) pointe déjà au 3ème rang, à moins de 7 secondes du leader.

Au 9ème tour, la panne mécanique et la chute de Mattéo ROMAN (Moriwaki – Bridgestone), 4ème, provoquent un drapeau rouge.

Leader au tour précédent, MIGNOT remporte donc la course devant MASY, 2ème. Toujours aussi rapide malgré sa chute de la veille, ROSTAGNI achève sa remontée sur la troisième marche du podium !

COURSE 2 : ROSTAGNI S’IMPOSE EN LEADER

Parti de la troisième ligne, Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone) prend un superbe envol et pointe en tête après un tour. Le leader est pris en chasse par Henri MIGNOT (Béon – Bridgestone) alors que Célestin MASY (Béon – Bridgestone), 3ème, perd rapidement du terrain sur la machine n°78.

Le rythme de ROSTAGNI fait la différence tour après tour devant MIGNOT qui cède du terrain au leader du Championnat. Derrière, Célestin MASY (Béon – Bridgestone) n’est pas sous la menace du 4ème, Quentin MANDINE (Béon – Bridgestone) qui fait l’effort pour tenter de se rapprocher.

À l’arrivée, ROSTAGNI décroche une 4ème victoire en 6 courses et conforte son statut de leader du Championnat. Exceptionnellement présent ce week-end pour cette manche du FSBK-FE, MIGNOT conclut avec la 2ème place. Le podium est donc complété par Célestin MASY qui n’aura finalement jamais été inquiété par MANDINE, 4ème à l’arrivée.

SITUATION PROVISOIRE PRE-MOTO 3 :
1– Matthias ROSTAGNI – 153 points
2 – Célestin MASY – 95 points
3 – Quentin GODEFROY – 70 points
4 – Camil BISSANE – 65,5 points
5 – Quentin MANDINE – 59,5 points

HONDA NSF 250

COURSE 1 : BERCOT VICTORIEUX, CAILLET SEULEMENT CINQUIÈME

Le poleman Jules BERCOT (NSF 250 – Bridgestone) reste en tête devant Evan BOXEBERGER (NSF 250 – Bridgestone) au premier virage pendant que le leader du Championnat Benjamin CAILLET (NSF 250 – Bridgestone) cale sur la grille et s’élance après le peloton.

Toujours en position de pointe, Jules BERCOT creuse l’écart devant Evan BOXEBERGER repris par Lorenzo GUYAU (NSF 250 – Bridgestone).

Au 9ème tour, la chute d’un pilote de la catégorie Pre-Moto 3 contraint la direction de course à sortir le drapeau rouge.

La course n’est pas relancée et le classement du tour précédent devient définitif. C’est alors BERCOT qui s’impose une nouvelle fois et fait la bonne opération au Championnat, au vu de la 5ème place de son rival CAILLET. Sur les deuxième et troisième marches du podium, le public retrouve donc GUYAU et BOXEBERGER.

COURSE 2 : PREMIÈRE VICTOIRE POUR BOXEBERGER

Comme en course 1, Jules BERCOT (NSF 250 – Bridgestone) et Evan BOXEBERGER (NSF 250 – Bridgestone) se positionnent aux deux premiers rangs dès la sortie du triple gauche.

Tour après tour, BOXEBERGER et BERCOT ne parviennent pas à se départager, les deux pilotes se rendent coup pour coup. C’est également le cas entre Lorenzo GUYAU (NSF 250 – Bridgestone) et Elliot KASSIGIAN (NSF 250 – Bridgestone) qui se disputent la troisième marche du podium.

À l’arrivée, BOXEBERGER prend le meilleur sur BERCOT et s’impose pour la première fois. Le pilote de la machine n°25 signe tout de même un bon résultat lui permettant de s’installer en tête du Championnat devant CAILLET qui n’aura pas couvert un seul tour et inscrit zéro point. Le duel pour le podium s’achève également dans les derniers mètres et GUYAU s’impose au 3ème rang devant KASSIGIAN.

SITUATION PROVISOIRE HONDA NSF 250 :
1– Jules BERCOT – 115,5 points
2 – Benjamin CAILLET – 95 points
3 – Lorenzo GUYAU – 87 points
4 – Elliot KASSIGIAN – 63,5 points
5 – Lucas BOSSON – 60,5 points

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : DAHMANI RENOUE AVEC LA VICTOIRE

Le poleman David DA COSTA (Yamaha – Pirelli) reste solide au départ et conserve la position de pointe. Le pilote de la Yamaha n°72 précède 4 pilotes pour former le groupe de tête après 2 tours : Justine PEDEMONTE (Yamaha – Pirelli), Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli), Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli) et Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli).

Au 5ème tour, DAHMANI réalise le meilleur chrono en course lui permettant de s’extirper du groupe de tête. DA COSTA recule alors au 2ème rang et emmène toujours PLAINDOUX, PEDEMONTE et JOULIN, tous à l’assaut du leader.

Au 7ème tour, David DA COSTA part à la faute sans chuter et laisse filer ses 3 adversaires avant de repartir au 7ème rang, derrière Lohan GEISER (Yamaha – Pirelli) et Loris CHAIDRON (Yamaha – Pirelli).

En deuxième partie de course, DAHMANI enfonce le clou et s’impose pour la 3ème fois de la saison. La bataille pour la 2ème place se poursuit jusque dans l’ultime tour et JOULIN devance finalement PLAINDOUX de 0’’038 ! PEDEMONTE est quant à elle distancée dans les derniers mètres et se classe 4ème. De son côté, GEISER, 5ème, garde l’avantage devant DA COSTA, 6ème après avoir pris le dessus sur CHAIDRON, 7ème.

Le Podium Challenger est composé de D Jefferson DELBOSC (Kawasaki – Pirelli), 11ème, Théo DAVID (Kawasaki – Pirelli), 12ème, et complété par Evan PALHIER (Yamaha – Pirelli), 18ème de la course.

COURSE 2 : NOUVEAU DOUBLÉ POUR DAHMANI

Cette fois, Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli) prend la tête dès le premier virage. Le pilote de la Yamaha n°92 est pris en chasse par Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli). Les deux pilotes créent immédiatement un léger écart avec David DA COSTA (Yamaha – Pirelli) qui se retrouve isolé au 3ème rang.

Après 7 tours, DA COSTA part une nouvelle fois à la faute et recule dans le classement jusqu’à la 7ème place ! Dans la foulée, le leader PLAINDOUX chute à son tour !  Le classement est alors chamboulé, Enzo DAHMANI est seul en tête devant le trio de poursuivants Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli) – Justine PEDEMONTE (Yamaha – Pirelli) – Louca FRIEH (Moto – Pirelli), en lutte pour le podium.

À 4 tours de l’arrivée, le drapeau rouge est déployé par la direction de course suite à la chute de Lucie BOUDESSEUL (Yamaha – Pirelli). DAHMANI s’impose donc pour la 2ème fois du week-end et conforte son statut de leader au classement provisoire. La bataille entre les trois poursuivants est interrompue et FIREH en profite, le pilote se classe 2ème devant JOULIN, 3ème, et PEDEMONTE, 4ème.

De son côté, David DA COSTA reste bloqué au 5ème rang, juste derrière Lohan GEISER (Yamaha – Pirelli), 6ème pour la deuxième fois du week-end.

En Challenger, Théo DAVID (Kawasaki – Pirelli), leader en Promosport 400, s’impose au bénéfice de sa 8ème place au scratch, juste devant D Jefferson DELBOSC (Kawasaki – Pirelli), 9ème. Sur la troisième marche du podium de la sous-catégorie, le public retrouve Théo TAUVERON (Yamaha – Pirelli), 18ème de la course.

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 300 :
1– Enzo DAHMANI – 131 points
2 – Dorian JOULIN – 98 points
3 – Louca FRIEH – 82 points
4 – David DA COSTA – 81 points
5 – Evann PLAINDOUX – 65 points

SIDE-CAR 

COURSE 2 : PEUGEOT / PEUGEOT SOLIDE DEVANT VINET / VINET

Alors qu’il avait très largement dominé la course 1, PEUGEOT / PEUGEOT est cette fois dépassé dès le départ par PERILLAT / KOTCHAN auteur d’un excellent début de course. Deux tours plus tard, c’est au tour de VINET / VINET de prendre le meilleur sur le side n°74 pour le gain de la 2ème place.

Au 5ème tour, PEUGEOT / PEUGEOT hausse le rythme et dépasse successivement

VINET / VINET et PERILLAT / KOTCHAN, prenant ainsi la tête pour la première fois de la course.

Au 9ème tour, alors que PERILLAT / KOTCHAN et VINET / VINET bataillent, les deux machines se heurtent et le n°52 tire tout droit. VINET / VINET se retrouve alors seul au second rang et PERILLAT / KOTCHAN repart en avant dernière position. LE BAIL / LEVEAU en profite et se place provisoirement au 3ème rang.

Dans les derniers tours, les positions restent inchangées dans le top 3 et PEUGEOT / PEUGEOT s’impose un fois de plus devant VINET / VINET, 2ème, et LE BAIL / LEVEAU, 3ème. De son côté, PERILLAT / KOTCHAN remonte au 9ème rang.

En F2, PALACOEUR / CESCUTTI signe une belle performance en se classant 6ème au scratch. NODELFER / BONNOT complète le top 10 de la course et monte ainsi sur la deuxième marche du podium F2 complété par QUILBAULT / PESENTI, 11ème au général.

SITUATION PROVISOIRE SIDE-CAR :
1– PEUGEOT / PEUGEOT – 93 points
2 – PERILLAT / KOTCHAN – 90 points
3 – LE BAIL / LEVEAU – 86 points
4 – BOUCHER / BOUCHER – 65 points
5 – PALACOEUR / CESCUTTI – 56 points

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2022

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2022, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

CALENDRIER 2022
17 – 19 juin – Circuit Pau Arnos (64) – MC Pau Arnos
01 – 03 juillet – Magny-Cours (58) – MC Nevers et de la Nièvre
19 – 21 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
23 – 25 septembre – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard