Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK

LÉDENON  : PLUIE DE SENSATIONS DANS LE GARD

Lédenon (30)
Communiqués

Ce dimanche 28 avril, c’est sous l’eau que le paddock s’est réveillé. Les conditions météorologiques étaient annoncées et les courses ont été adaptées à cet épisode cévenol avec des procédures de départ simplifiées et des nombres de tours réduits. Le MC Circuit de Lédenon, la Fédération Française de Motocyclisme et son Président Sébastien Poirier ont accueilli 250 valeureux pilotes sur cette piste détrempée du Circuit de Lédenon. Les courses nous ont offerts un grand nombre de rebondissements et de surprises, découvrez les vainqueurs du jour.

SUPERBIKE 

COURSE 1 : LEBLANC : LA RÉDEMPTION 

Grégory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) semble être intouchable ce week-end. Il réalise un excellent départ et prend tout de suite une avance sur ses poursuivants. Le second se nomme Alan TECHER (Honda Team CBO Racing France – Michelin), leader du Championnat et bien décidé à s’adjuger des points précieux ce week-end. Au 3ème rang on retrouve un challenger, Guillaume POT (Yamaha – Pirelli), devant Mathieu GINES  (Yamaha Team 41 Performance – Michelin), 4ème, et Mike DI MEGLIO (Honda Team CBO Racing France – Michelin), 5ème. À noter, Martin RENAUDIN (Honda Moto&GP Addict – Michelin) est en grande forme et semble pouvoir jouer le podium aujourd’hui. Il est 6ème dans les premiers tours. 

Si The White prend le large en tête de course, les positions du top 5 ne cessent d’évoluer. Des batailles de haut vol offrent une course de folie et les nerfs des pilotes sont soumis à rude épreuve. Alan TECHER, second, se retrouve menacé par Martin RENAUDIN en état de grâce sur cette piste pourtant encore très piégeuse. Le pilote manceau est 3ème et cherche à tout prix l’ouverture sur TECHER. Au 4ème rang, on retrouve Mathieu GINES, suivi par Guillaume POT, 5ème. Le vice-champion de France Mike DI MEGLIO occupe lui la 6ème position devant Jérémy GUARNONI et Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) qui ne parviennent pas à trouver de rythme, 7ème et 8ème. 

À la mi-course, Grégory LEBLANC est toujours en tête, Martin RENAUDIN est désormais second. Le pilote Moto&GP Addict régale les passionnés massés autour du circuit. Après avoir fait l’intérieur à Alan TECHER, il pousse et creuse l’écart sur le pilote de la Honda #5 désormais 3ème. En 4ème position, Mathieu GINES n’est pas en reste et tente de revenir pour jouer le podium. Le challenger Guillaume POT est toujours 5ème devant Mike DI MEGLIO, 6ème et lui même chassé par un pilote issu du Promosport Benjamin COLLIAUX (Honda – Pirelli), 7ème. 

À 2 tours de l’arrivée, un drapeau rouge est agité après une chute sans gravité de la moto #34. Les pilotes ne repartiront pas. Gregory LEBLANC transforme sa pole position en victoire, la première depuis 2016. Le pilote manceau Martin RENAUDIN s’offre son premier podium avec la Honda. Il est second devant Mathieu GINES, 3ème qui enchaîne avec un 2ème podium en 3 courses. Alan TECHER, conclut finalement à la 4ème place et Guillaume POT, meilleur challenger complète le top 5. Benjamin COLLIAUX s’offre une belle 6ème place devant Mike DI MEGLIO, 7ème et Kenny FORAY, 8ème. 

En Challenger, POT brille donc devant Leo CHALLAMEL (Yamaha – Pirelli), 9ème après la chute de Killian AEBI (Team Suzuki LMS – Pirelli) quelques instants avant le drapeau rouge. Loic ARBEL (BMW TECMAS – Michelin) se retrouve quant à lui sur la 3ème marche du podium des jeunes pilotes. 

COURSE 2 : DI MEGLIO DÉBLOQUE LE COMPTEUR

Nouveau départ flamboyant pour Grégory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) et sa puissante Ducati. Il est suivi de près par Mike DI MEGLIO (Honda Team CBO Racing France – Michelin), second à la fin du 1er tour. Une autre Honda est aux avant-postes, celle d’Alan TECHER (Honda Team CBO Racing France – Michelin), 3ème. Comme ce matin, Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) est en délicatesse avec ses pneumatiques et tente de trouver une solution au 4ème rang. 

Mathieu GINES  (Yamaha Team 41 Performance – Michelin) fait partie du groupe de tête, il est 5ème. En 6ème position on retrouve le Challenger le plus performant du week-end, en la personne de Guillaume POT (Yamaha – Pirelli), en grande forme. Martin RENAUDIN (Honda Moto&GP Addict – Michelin) occupe la 7ème position et trouve un rythme intéressant pour se rapprocher du top 5. 

Après les 10 tours de courses,  LEBLANC est rejoint en tête de course par Mike DI MEGLIO qui revient très fort, avec la volonté certaine de décrocher son premier succès de la saison. Alan TECHER est toujours à la 3ème place et voit Kenny FORAY, 4ème, fondre sur lui. Mathieu GINES est isolé à la 5ème place quand Martin RENAUDIN, 6ème, devance Loïc ARBEL (BMW Tecmas – Michelin), qui vient de prendre le dessus sur Guillaume POT, 8ème. 

À quelques tours du drapeau à damier, une bataille se dessine entre LEBLANC et DI MEGLIO. Le pilote toulousain de la Honda #36 insiste et prend le meilleur sur LEBLANC. Au 3ème rang on retrouve désormais la moto arborant le numéro #1 de Kenny FORAY, qui semble avoir trouvé la solution pour augmenter son rythme. Il a emmené Mathieu GINES dans sa roue, le pilote breton est 4ème. Alan TECHER, quant à lui en perte de rythme  se retrouve relégué à la 5ème place. 

Au passage de la ligne, Mike DI MEGLIO l’emporte ! Le toulousain retrouve le chemin de la victoire et engrange 25 nouveaux points. Sur la deuxième marche du podium, on retrouve Kenny FORAY, auteur d’une fin de course canon en prenant le meilleur sur Grégory LEBLANC en grande difficulté avec son pneumatique arrière sur les derniers tours. Il termine donc à la 3ème place. Au pied du podium nous retrouvons Mathieu GINES, 4ème, et Alan TECHER qui doit se contenter des points de la 5ème place malgré un très bon début de course. De son côté, Martin RENAUDIN conclut ce week-end avec une 6ème place.

En Challenger, Loic ARBEL s’impose pour la 3ème fois en 4 courses, il est 7ème au scratch devant Guillaume POT, 8ème, et Adrien ROLLET (Honda – Pirelli), 11ème du général. 

SITUATION AU CHAMPIONNAT : 

1 – Mike DI MEGLIO – 70 points

2 – Kenny FORAY – 68 points

3 – Alan TECHER – 65 points 

4 – Gregory LEBLANC – 54 points

4 – Mathieu GINES – 53 points 

SUPERSPORT 

SUPERSPORT 600 

COURSE 1 : NEGRIER COMME UN POISSON DANS L’EAU

La Honda #6 de Corentin PEROLARI (Honda – Michelin) prend un envol idéal et prend la tête de course dans les premiers tours. Il tente de se défaire au plus vite du poleman Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli), second et Gabin CAZARD (Yamaha – Pirelli), 3ème mais n’y parvient pas. Un pilote fait également sensation dès le début de course. Il s’agit du leader actuel du classement général, Alexy NEGRIER  (Yamaha – Michelin), toujours à son aise dans les conditions humides. Le pilote sarthois est en feu et fait preuve d’une grande dextérité pour rapidement prendre les commandes de la course. 

Au 5ème tour c’est déjà chose faite. Le top 5 se compose maintenant de NEGRIER, en tête, après avoir enchaîné les dépassements. PEROLARI est second devant DE LA VEGA, 3ème, CAZARD, 4ème et Vincent FALCONE (Yamaha – Pirelli), 5ème. 

Au passage de la ligne, pas de changement. Alexy NEGRIER accentue son avance au Championnat et avec une nouvelle large victoire. C’est avec près de 14 secondes  de retard sur le vainqueur que PEROLARI, second, et Enzo DE LA VEGA, 3ème, passent le drapeau à damier. Au pied du podium, on retrouve Gabin CAZARD, 4ème. Vincent FALCONE complète ce top 5. 

COURSE 2 : NÉGRIER DÉCIDÉMENT INARRÊTABLE 

Corentin PEROLARI (Honda – Michelin) prend la tête de la course devant Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) qui reste au contact dans ces premiers tours. La moto #126 du vainqueur de la course 1 pointe son nez à la 3ème place. Alexy NEGRIER (Yamaha – Michelin), semble vouloir se joindre à la bataille qui se joue non loin devant lui. Aux 4ème et 5ème places, on retrouve Diego PONCET (Yamaha – Pirelli) et Vincent FALCONE (Yamaha – Pirelli) qui ne semblent pas en mesure d’imprimer le rythme du trio de tête.

À la mi-course, NEGRIER est de nouveau leader. Le pilote sarthois à encore une fois montré la voie au reste de la catégorie. Une fois en tête, il impose son rythme et devance Corentin PEROLARI et Enzo DE LA VEGA tous deux au coude à coude. Plus distancé, Vincent FALCONE, 4ème, prend le meilleur sur Diego PONCET, 6ème, et emmène dans sa roue Gabin CAZARD, 5ème. 

Pour la 4ème fois de la saison, le pilote Moto&GP Addict, Alexy NEGRIER passe la ligne d’arrivée en vainqueur. Il reste donc leader incontesté de la catégorie Supersport 600. Sur la seconde marche du podium, on retrouve  Corentin PEROLARI qui est finalement parvenu à se défaire d’Enzo DE LA VEGA qui conclut tout de même au 3ème rang. Vincent FALCONE, profite des difficultés de Diego PONCET en fin de course et termine 4ème devant Gabin CAZARD, 5ème.

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – Alexis NEGRIER – 104  points

2 – Corentin PEROLARI – 80 points

3 – Enzo DE LA VEGA – 61 points 

4 – Gabin CAZARD – 47 points

5 – Vincent FALCONE – 35 points

SUPERSPORT NOUVELLE GÉNÉRATION 

COURSE 1 :  MUSCAT EN PATRON

Le poleman Matthieu GREGORIO (Ducati – Pirelli) ne prend pas le meilleur des départs. Il se fait immédiatement devancer par l’expérimenté David MUSCAT (Ducati – Michelin) pourtant qualifié au 4ème rang de la catégorie. Second, on retrouve Hugo DE CANCELLIS (Ducati – Pirelli) devant le poleman. Enfin, c’est la moto d’Exupery BEAUMONT (Ducati – Michelin) qui occupe la 4ème place puisque le leader du Championnat Guillaume ANTIGA (Ducati – Michelin) n’a pas pu prendre le départ. 

À l’arrivé, la Ducati #3 de David MUSCAT s’impose largement devant Hugo DE CANCELLIS, second et Exupery BEAUMONT, 3ème. Le local Matthieu GREGORIO n’a quant à lui pas réussi à briller sur ses terres. 

COURSE 2 :  L’EXPÉRIENCE PARLE POUR MUSCAT

Décidément pas à son aise sous la pluie, Matthieu GREGORIO (Ducati – Pirelli) perd une nouvelle fois l’avantage de sa pole position dès le départ. Il est tout de suite devancé par David MUSCAT (Ducati – Michelin), leader, devant Guillaume ANTIGA (Ducati – Michelin) et Hugo DE CANCELLIS (Ducati – Pirelli), 3ème. Matthieu GREGORIO est alors seulement 4ème. 

À l’arrivée, c’est une nouvelle fois David MUSCAT qui s’impose sans vraiment de résistance de la part de ses concurrents. Le pilote de la Ducati #3 a une nouvelle fois bravé les conditions humides à la perfection. Guillaume ANTIGA, double vainqueur au Mans, conclut cette deuxième course à la seconde place et conserve son fauteuil de leader. La 3ème marche du podium est occupée par  Hugo DE CANCELLIS. Le pilote gardois Matthieu GREGORIO termine une nouvelle fois 4ème devant Exupéry BEAUMONT (Ducati – Michelin), 5ème. 

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – Hugo DE CANCELLIS – 76 points

2 – Guillaume ANTIGA – 72 points

3 – Matthieu GREGORIO – 61 points 

4 – David MUSCAT  – 52 points

5 – Exupéry BEAUMONT – 50 points

OBJECTIF GRAND PRIX

PRÉ-MOTO 3

COURSE 1 : FRANÇOIS POURSUIT SA SÉRIE

Au terme du premier tour, Florian FRANÇOIS (BEON – Pirelli) imprime un gros rythme et mène les débats devant Matteo BERGER (BEON – Pirelli), second et Célestin MASY (BEON – Pirelli) 3ème. Au 4ème rang, Marc-Antoine AUDARD (BEON – Pirelli) fait sensation et pousse pour pouvoir jouer le podium.

Au final, Florian FRANÇOIS ne faiblit pas et l’emporte. Il devance Matteo BERGER et sa BEON #42, second. La troisième marche du podium est occupée par Ethan DUFOSSE CERNEAU (BEON – Pirelli), en forme dans les derniers tours de course. 

COURSE 2 :  FRANÇOIS COMME UN GRAND

Comme à son habitude Florian FRANÇOIS (BEON – Pirelli) veut tout de suite imposer son rythme aux concurrents. Il s’élance parfaitement et prend rapidement le dessus sur Matteo BERGER (BEON – Pirelli), second et Enzo CALIGNY (BEON – Pirelli), 3ème. Dans ces conditions, les 3 jeunes pilotes assurent leurs positions. 

Pas de surprise au drapeau à damier. Florian FRANÇOIS l’emporte une nouvelle fois et prend un sérieux ascendant sur les autres concurrents. À la seconde place, on retrouve une fois encore Matteo BERGER, et Enzo CALIGNY monte sur la dernière marche.

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – Florian FRANÇOIS – 98 points

2 – Matteo BERGER – 82 points

3 – Ethan DUFOSSE CERNEAU – 51 points 

4 – Enzo DUPUIS – 50 points 

5 – Enzo CALIGNY – 36 points

NSF 250

COURSE 1 : PAPELARD CHANCEUX

Le jeune poleman Gabriel PIO (Honda – Pirelli) semble rapidement très en difficulté sur cette piste humide. Il laisse les commandes à Remy SANJUAN (Honda – Pirelli) qui devance Evan PLAINDOUX (Honda – Pirelli), second, Louis PAPELARD (Honda – Pirelli) est 3ème. 

Un accrochage entre SANJUAN et PLAINDOUX fait basculer la course. Les deux jeunes hommes chutent au classement. C’est finalement  le jeune leader du championnat qui en profite. PAPELARD s’impose devant Jimmy PRIMAUT (Honda – Pirelli), second et Jessy ANDREO (Honda – Pirelli), 3ème. 

COURSE 2 : PRIMAUT TIENT SA REVANCHE

Les conditions de piste ont eu raison de certains des leaders de la catégorie NSF 250. En forme ce week-end, Jimmy PRIMAUT (Honda – Pirelli) prend l’ascendant dès le premier tour de course. Il devance Remy SANJUAN, malheureux ce matin, qui serait bien heureux de venir chercher ses premiers points de la saison. Au 3ème rang, on retrouve la BEON #35 de Jessy ANDREO. 

À l’arrivée, Jimmy PRIMAUT, second ce matin, monte cette fois sur la plus haute marche du podium. Remy SANJUAN est second et monte pour la première fois de la saison sur le podium. Enfin, le vainqueur du matin Louis PAPELARD (Honda – Pirelli) conclut à la 3ème place. 

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – Louis PAPELARD – 72 points 

2 – Jessy ANDREO – 56 points 

3 – Jimmy PRIMAUT – 46 points 

4 – Lucas BOSSON – 40 points

5 – Randy TRUCHOT – 37 points

MOTO 4

COURSE 2 : TROJANOWSKI SANS TREMBLER

Comme la veille Adam TROJANOWSKI (BEON – Pirelli) prend le meilleur des départs. Comme la veille, Milan ENJOLRAS (BEON – Pirelli) cale au départ mais parvient à repartir. Esteban NEIL (BEON – Pirelli) se retrouve second et au duel avec  Soane LACHIEZE (BEON – Pirelli), 3ème. 

Après un drapeau rouge à 2 tours de la fin, pas de surprise, TROJANOWSKI, roule en solitaire jusqu’au drapeau à damier. Il s’impose devant Esteban NEIL second qui est parvenu à garder le dessus sur Soane LACHIEZE, 3ème. 

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – Adam TROJANOWSKI – 104 points 

2 – Soane LACHIESE – 72 points 

3 – Esteban NEIL – 65 points

4 – Jacques CARPENTIER – 35 points

5 – Paul OLIVIA – 33 points 

MOTO 5

COURSE 2 : LA PASSA DE 3 POUR DALARD

Le poleman Arthur DALARD (Erdog – Pirelli), s’élance une nouvelle fois de la meilleure des façons et garde l’avantage. Il est suivi par Arthur BOIRET (TVX – Pirelli), second et Nathan HENRY (Erdog – Pirelli), est 3ème. 

Après un drapeau rouge, la course s’achève. Arthur DALARD l’emporte logiquement devant Nathan HENRY, second qui a su prendre le meilleur sur Arthur BOIRET, 3ème. 

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1  – Arthur DALARD – 97 points

2 – Teddy BERTHELOT – 67 points 

3 – Arthur BOIRET – 55 points

4 – Nathan HENRY – 45 points

5 – Aymeric SAULNIER – 45 points 

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : SAUTEREAU AU FINISH

La moto #26 de Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli) fait le meilleur départ et prend la tête de la course, en confiance. Il devance rapidement le poleman Robin SAUTEREAU (Yamaha – Pirelli), plus en délicatesse. Ces deux jeunes hommes sont pour le moment  suivis par un petit groupe composé de Matheo BAUDELOT (Yamaha – Pirelli), au 3ème rang, Arthur MASSY (Yamaha – Pirelli), 4ème et Livio MIRABEL (Kawasaki – Pirelli), 5ème. Cette catégorie de transition au combien importante nous offre une belle première course où les positions évoluent rapidement. 

Un pilote fait sensation en seconde partie de course. Il s’agit de Livio MIRABEL qui semble à son aise dans ces conditions. Il remonte tour après tour sur ces concurrents et est imité par Robin SAUTEREAU.

Sur la ligne, c’est finalement ce dernier qui s’impose de justesse. SAUTEREAU monte sur la plus haute marche du podium devant Livio MIRABEL, auteur d’une formidable remontée, second et Axel DA SILVA (Kawasaki – Pirelli), 3ème, pourtant parti de la 12ème place sur la grille. Dorian JOULIN, longtemps leader termine au pied du podium, 4ème devant Matheo BAUDELOT qui complète le top 5.

COURSE 2 :  

Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli) réitère et réalise le meilleur des départs. Il se hisse à la première place et tente de tout de suite faire le break avec Enzo SIRE (Yamaha – Pirelli), en difficulté ce matin mais actuel second. Gaetan PRUNIER (Kawasaki – Pirelli), est 3ème et à l’attaque pour aller chercher la seconde place. On retrouve ensuite Livio MIRABEL (Kawasaki – Pirelli), 4ème puis Axel DA SILVA (Kawasaki – Pirelli), 5ème. 

Si Dorian JOULIN semble sur des ses forces en tête de course, un duo est à la bataille quelques secondes derrière lui. Enzo SYRE étant parti à la faute au 15ème tour, il s’agit de Gaëtan PRUNIER et Robin SAUTEREAU. Le vainqueur de la course 1, semble avoir trouvé un rythme frénétique et parvient à récupérer la seconde position et semble même pouvoir aller chercher la victoire.

Dans les deux derniers tours, SAUTEREAU qui avait pris la tête de course chute !  Il laisse Dorian JOULIN filer vers la victoire. Axel DA SILVA surprend tout le monde et prend la seconde place devant Gaëtan PRUNIER. En 4ème position on retrouve Livio MIRABEL devant Kilian ROSSIGNOL, 5ème. 

Cette course rendue rocambolesque par les conditions de la piste a une nouvelle fois offert une expérience dantesque aux jeunes pilotes de la catégorie.  

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – Dorian JOULIN – 60 points

2 – Matheo BAUDELOT – 52 points 

3 – Livio MIRABEL – 49 points 

4 – Arthur MASSY – 45 points

5 – Axel DA SILVA – 44 points

SIDE-CAR

COURSE 2 : 

Pour la première fois en  Championnat de France, c’est un side-car de la catégorie F2 qui s’élance depuis la pole position. Il s’agit de celui de BIRCHALL / ROUSSEAU (F2). Le side #16 prend de l’avance dès le départ sur le premier poursuivant, celui de VITTOZ / PIRAT (F600). Au 3ème rang, on retrouve le vainqueur de la veille, PEUGEOT / PEUGEOT (F600) toujours à l’affût.

Après 10 tours, BIRCHALL / ROUSSEAU s’envol avec plus de 30 secondes d’avance. En seconde position, on retrouve le duo familial PEUGEOT / PEUGEOT qui compte engranger de gros points ce week-end. C’est désormais JACQUEMMOZ / LASSIA (F600) qui est 3ème après l’accrochage de VITTOZ / PIRAT avec un retardataire. Au 4ème rang, on retrouve PALACOEUR / AMETTE (F2) puis BLERVAQUE / GUILBAUD ( F2), 5ème et à la bataille. 

À l’arrivée, pas de changement. BIRCHALL / ROUSSEAU l’emporte logiquement devant PEUGEOT / PEUGEOT, second et les opportuns JACQUEMMOZ / LASSIA, 3ème. 

En F2, BIRCHALL / ROUSSEAU est le premier duo à remporter le classement scratch. Il devance PALACOEUR / AMETTE, second et BLERVAQUE / GUILBAUD, 3ème. 

SITUATION AU CHAMPIONNAT :

1 – PEUGEOT / PEUGEOT  (F600)- 86 points 

2 –  PAYNE / ROUSSEAU (F600) – 52 points

3 – BLERVAQUE / GUILBAUD (F2) – 42 points  

4 – PALACOEUR / ASMETTE (F2) – 37 points

5 – VITTOZ / PIRAT (F600) – 34 points

À PROPOS DU CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE

Plus de 200 pilotes, répartis en 7 catégories, donnant lieu à 14 courses par week-end sur 7 des plus beaux circuits de l’Hexagone… Voilà ce qu’est le Championnat de France Superbike. Une compétition intense et imprévisible où l’athlète et sa machine défient les lois de la physique à chaque virage, faisant de la moto le sport mécanique le plus spectaculaire qui soit. Sous l’égide de la Fédération Française de Motocyclisme, le Championnat de France Superbike regroupe la crème du niveau national, l’élite de la vitesse en France.                                                  

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE 2024

Championnat de France Superbike.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2024, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle Championnat de France Superbike-FE et le site Championnat de France Superbike.fr. 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : Championnat de France Superbike , Youtube : ffmChampionnat de France Superbike et Instagram : @fsbk

CALENDRIER 2024

31 mai – 02 juin – Nogaro (32) – A.S.M Armagnac Bigorre
28  – 30 juin – Magny-Cours (58) – MC Nevers et de la Nièvre
25 – 28 juillet – Circuit Pau Arnos (64) – MC Pau Arnos
23 – 25 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
27 – 29 septembre  – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard