Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Julien Da Costa : Le retour aux affaires

Teams / Pilotes

Pour l’ouverture du championnat de France Superbike à Ledenon, je ne savais pas trop à quoi m’attendre car les séances d’essais hivernales avec mon team GSR Kawasaki avaient été fortement perturbées par le vent et la pluie, et je n’avais finalement pas beaucoup de temps de roulage. Je voulais bien faire ce week-end car c’est un peu une course à domicile pour moi qui habite le département voisin. J’étais vraiment bien concentré dès les essais du vendredi matin et l’on a su faire évoluer la machine jusqu’à la séance qualificative où le réglage de trop a fini par me mettre à terre en chassant le chrono. Cette chute m’a un petit peu déstabilisé, mais tout est rentré dans l’ordre pour la séance de Superpole et j’ai réussi à obtenir la pole. La première manche du dimanche matin s’est disputée sur une piste humide et j’ai fait un mauvais choix de pneus en optant pour des gommes pluie à l’avant et à l’arrière. J’ai pris un bon départ et je menais la course durant les premiers tours mais je n’ai pas pu tenir le rythme. J’ai sauvé les meubles en accrochant la 6e place sur la ligne d’arrivée. Pour la 2e manche disputée sur le sec, je savais que j’avais un certain avantage avec les bons essais de la veille. Erwan Nigon a fait de la résistance tout au long de la course et c’était bien pour le spectacle. Comme il freine fort et que nos moteurs étaient sensiblement aussi puissants, j’ai dû le dépasser à un endroit un peu chaud et au final, c’est moi qui m’impose. Ma Kawasaki et les pneus Pirelli ont été performants pendant toute la course ce qui laisse augurer de bonnes choses pour la suite de la saison. Je repars de Ledenon à la deuxième place du classement provisoire à seulement 2 points du leader et la saison s’annonce passionnante avec un niveau très relevé et très serré. Cette victoire va me donner de la confiance pour la saison et pour les 24 Heures du Mans qui arrivent dans moins de deux semaines. Sur info de JULIEN DA COSTA