Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Jimmy Petit : quand la mécanique fait des siennes…

Teams / Pilotes

C’est sur le circuit de Nogaro que se déroule la deuxième manche du Championnat de France Superbike. Un circuit que notre pilote Jimmy affectionne particulièrement car il a toujours obtenu de bons résultats. Vendredi: La première séance d’essai se déroule sur une piste mouillée, nous utilisons notre deuxième moto afin de tester celle-ci, qui sera dédiée à la pluie. La découverte de cette moto se passe à merveille, notre pilote a un bon feeling et réalise d’excellents chronos. La deuxième séance se déroule sur une piste qui est pratiquement sèche, nous décidons d’utiliser la première moto afin de travailler sur la carburation. Samedi : La première séance de qualification est lancée, Jimmy rentre assez rapidement dans un rythme soutenu et signe la pôle position provisoire très rapidement dans la séance, notre pilote rentre au stand, la moto a un manque de puissance, les mécaniciens travaillent sur la moto mais il n y a rien en apparence qui pose problème, Jimmy repart mais après quelques tours la moto a des coupures moteur et ne fonctionne plus. De retour au stand, les mécaniciens constatent que les lamelles de clapets sont cassées, le cylindre a absorbé un bout de lamelles et est un peu abîmé. Nous ne pourrons donc plus prendre de risque sur la carburation pour la fin du week end ce qui pénalisera sur le fonctionnement de la moto. Deuxième séance de qualification, Jimmy a du mal à se mettre dans le rythme cette fois ci, après plusieurs tours il s arrête, pour l instant aucune inquiétude il est toujours en pôle position provisoire, la moto ne fonctionne pas comme elle le devrait. A mi-séance coup de tonnerre Jimmy perd la pole position provisoire, nous lui transmettons l’information, et notre pilote repart à la chasse au chrono, après 3 tours il revient a 2 dixième de la pôle mais trop tard la fin de séance le prend de court, il se qualifie deuxième. Dimanche : Warm up : dernière séance où l’on pourra peaufiner les réglages suspension, là encore un coup du sort vient s’abattre à nouveau, après deux tours les lamelles de clapets se brisent. Après le démontage les mécaniciens cherchent la cause du problème et pensent avoir une solution, il ne reste plus qu’a croiser les doigts pour la course. Course : Jimmy tente de faire un départ en sortant des stands mais celui-ci est complètement raté, notre pilote sait qu’il y a un problème et que le départ ne sera pas à son avantage, celui-ci est donné et comme le prévoyait notre pilote il prend un très mauvais départ, il se retrouve alors aux alentours de la 9eme place au premier virage, commence alors pour lui une grosse bagarre pour entamer une remontée, il double déjà plusieurs concurrents dans la première partie technique mais lors du passage dans la ligne droite, il se fait déboiter par plusieurs concurrents, mais Jimmy ne cèdera pas facilement et malgré une moto qui rend plus de 15km/h dans la ligne droite il remonte en seconde position, puis revient sur le leader avec en prime le meilleur tour en course. Il termine deuxième à moins d’une seconde du leader. Ce résultat est tout à fait satisfaisant, car après analyse, les lamelles de clapets ont encore cassées. Jimmy est actuellement deuxième du Championnat. Nous remercions le travail des mécaniciens qui ont tout fait pour trouver des solutions tout au long du week end, merci a tous nos partenaires pour leur soutien et leurs encouragements. Sur info de Jimmy Petit