Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
06 - 07 avril 2019
LE MANS

communiqués, Toutes
24.05.14.
FSBK Nogaro : Leblanc, Mahias : intouchables !

C’est une belle journée de courses qui vient de se terminer à Nogaro sur le circuit Paul Armagnac sous un ciel nuageux. Organisé par le MC Armagnac Bigorre, cette seconde manche du championnat de France Superbike a permis à Grégory Leblanc en Superbike, Lucas Mahias en Supersport, Hugo Casadesus en Moto 3, Guillaume Antiga en Pirelli 600 et le tandem Delannoy / Rousseau en Side Car de monter sur la plus haute marche du podium.

De nombreuses personnalités ont honoré les remises de prix dont Alexis Masbou, pilote Moto3 en championnat du Monde, Christian Sarron, Jacky Hutteau, Bernard Gendre, le président de la SEMPA, Gilbert Gontier le président de la ligue Moto Midi Pyrénées.

Retour sur cette journée de samedi :

Superbike

Grégory Leblanc semble sur une autre planète : 13 secondes d’avance sur Etienne Masson qui n’a pas démérité. Derrière 6 pilotes à la bagarre pour monter sur le podium jusque dans les derniers virages : du grand spectacle !

Les essais chronométrés : à mi-séance, le champion en titre Grégory Leblanc (Kawasaki, Pirelli) est le seul pilote en dessous des 1:29 devant Sébastien Gimbert (Honda, Dunlop) pour quatre dixièmes et Axel Maurin (Kawasaki, Pirelli) pour 1.1 seconde.

La séance est bien animée et au final, Grégory Leblanc conserve la pole avec un temps de référence de 1:28.523. Sébastien Gimbert reste second malgré les attaques d’Etienne Masson (Suzuki, Dunlop) qui compte un dixième de retard. Derrière, David Muscat (Ducati, Michelin) s’impose pour 6 centièmes face à Axel Maurin. Nicolas Salchaud (Kawasaki, Pirelli) complète la seconde ligne en étant le premier Stock avec un chrono à seulement deux dixièmes de Maurin.

La course du samedi : malgré le meilleur départ mis au crédit d’Etienne Masson, l’homme du jour est bien Grégory Leblanc. Très impressionnant dès le début de la course, le champion en titre a survolé les 17 tours à un rythme fou qu’aucun pilote n’a pu suivre. Etienne Masson n’a rien pu faire. Il est resté le pilote le plus rapide après Leblanc et, après une course en solitaire, finit second. Pour compléter le podium, une course complètement folle entre six pilotes : Sébastien Gimbert, David Muscat, Nicolas Pouhair, Gregg Black, Nicolas Salchaud et Axel Maurin. Maurin est le premier à partir à la faute. Au 9ème tour Longtemps en tête du groupe, Black n’a pu contenir Muscat et commet une petite erreur au 14ème tour. Il parvient à repartir mais a perdu 7 secondes. Le dernier tour est incroyable avec des changements de position dans tous les sens. Muscat s’impose sur le podium malgré les attaques de Gimbert (-0.1 s) tandis que Pouhair sort son épingle du jeu en prenant la 5ème place et première stock. Dans une ultime action, Salchaud double 3 pilotes pour prendre la 6ème place (et seconde stock) juste devant Black (3ème stock) revenu très fort lui aussi. Dans la Manœuvre, Enjolras qui avait rejoint le groupe au 10ème tour, perd quelques places et se fait doubler par Baptiste Guittet et Jonathan Hardt.

Supersport

Lucas Mahias semble lui aussi sur une autre planète. Comme en Superbike sa domination est associée à de belles bagarres pour compléter le podium. A Nogaro aujourd’hui, Louis Bulle retrouve le chemin du podium tandis que Valentin Debise se place en dauphin.

Les essais chronométrés : Lucas Mahias (Yamaha, Dunlop) est décidément dans une dynamique très bonne après ses victoires au FSBK du Mans et sa très belle prestation au GP de France en Moto2. Il est le seul pilote à descendre sous la barre des 1:30 en 1 :29.990. Valentin Debise (Honda, Dunlop) signe le second temps à 7 dixièmes juste devant Louis Bulle (Yamaha, Pirelli) pour seulement un dixième. Cédric Tangre, Kevin Longearet et Robin Camus forment une seconde ligne 100% Suzuki ;

Avec le 8ème temps, Morgan Berchet (Yamaha, Pirelli) est le premier pilote stock.

La course du samedi : Lucas Mahias est en marche pour une domination impressionnante. Meilleur départ, meilleur tour en course, cavalier seul durant 16 tours et victoire. Le reste du podium a par contre été particulièrement disputé entre Valentin Debise, Louis Bulle et Cédric Tangre. Chacun  leur tour ils ont mené le groupe. Robin Camus est décroché en 5ème position tandis qu’un groupe de cinq pilotes sont à sa poursuite à plus de 5 secondes (Dury, Dumont, Berchet, Longearet et Clere). Dans le dernier tiers de la course, Debise reprend les rênes devant Bulle tandis que Tangre semble en difficulté pour suivre le rythme. En tête du groupe de poursuivant, Longaret recolle à Camus et tente de le doubler à plusieurs reprises mais en vain. Sur la ligne d’arrivée, Mahias est donc vainqueur devant Debise et Bulle qui renoue ainsi avec le podium. Tangre finit 4ème devant son cousin Camus qui a réussi à contenir longearet pour 7 centièmes. Le premier pilote Stock se trouve juste derrière et s’appelle Morgan Berchet.

Moto3

Hugo Casadesus et Corentin Perolari se sont livrés à un superbe duel. Un peu diminué par une blessure, Perolari n’a pas tout tenté pour aller chercher la victoire. Le second groupe à la lutte pour le podium est remporté par Maximilien Bau.

Les essais chronométrés : à Nogaro, deux pilotes français participant à la Red Bull Rookie Cup (Corentin Perolari, et Lyvann Luchel) sont présents. Hugo Casadesus et Perolari se disputent le meilleur temps. Ils  dominent les autres pilotes (+2s). Dans les 10 dernières minutes, Loic Arbel se hisse dans le trio de tête. Casadesus améliore constamment et garde l’avantage sur Perolari. Dans son dernier tour, Casadesus enfonce le clou avec un très bon tour en 1 :35.475 soit 1.158 seconde plus vite que Perolari. Loic Arbel conserve sa 3ème place malgré les tentatives d’Enzo De La Vega et de Karl Croix, tous les trois pensionnaires du Challenge de l’Avenir FFM.

La course du samedi : après un très bon départ, Hugo Casadesus entame la course devant Corentin Perolari et Karl Croix. Si les deux premiers s’échappent rapidement, Croix est contesté par Enzo De La Vega, Maximilien Bau et Mickael Coupe. Ces quatre pilotes vont s’en donner à cœur joie et animé la course. Devant Perolari reste au contact jusqu’au 6ème tour puis se fait distancer. Le duo de tête esseulé ne commet pas d’erreur et franchit la ligne d’arrivée sans encombre. La 3ème marche du podium est disputée jusqu’au dernier virage. C’est finalement Maximilien Bau qui s’impose devant Karl Croix (premier du challenge de l’Avenir FFM) et Enzo De La Vega. Après une petite erreur dans le dernier tour, Mickael Coupe termine 6ème à 5 secondes

Pirelli 600

Rémi Salles avait course gagnée mais sans trouver d’explication rationnelle, le pilote Gersois s’est retrouvé au tapis. Il offre sur un plateau la victoire à un autre pilote local : Guillaume Antiga. La chute du top 3 du classement provisoire donne l’occasion d’un podium 100% inédit avec Kevin Rousseau et Steven Neumann aux côtés d’Antiga.

Les essais chronométrés : La piste est sèche pour les jeunes du Trophée Pirelli 600. Alan Agogue (Yamaha, MSC 93) domine toute la séance avec plus d’une seconde d’avance sur le local Rémi Salles (Suzuki, Team Magasin Patrick Salles). Alexandre Rodrigues (Yamaha, CMS) vient s’intercaler dans les dernières minutes de la séance en se rapprochant à 874 millièmes du poleman. En seconde ligne, on retrouve Guillaume Antiga (Kawasaki), Steven Neumann (Yamaha, RMCCA) et Yvan Laetzig (Yamaha, Team Moto Sport).

La course du samedi : Rémi Salles prend le meilleur départ mais il est vite dépassé par Alan Agogue. Avant la fin du deuxième tour, Agogue part à la faute. Salles récupère la tête avec un petit écart de 1.4 seconde sur Alex Rodrigues et Guillaume Antiga. Salles s’échappe tandis que Rodrigues et Antiga sont à la bagarre pour la seconde place. Derrière légèrement décroché, Steve Neumann et Kevin Rousseau sont à la lutte pour la 4ème place. Au 6ème tour, Antigua trouve l’ouverture et double Rodrigues. Au 8ème tour, Rodrigues chute. Dans ce même tour, Rousseau double Neumann tandis que Charly Halope est rejoint par 2 pilotes : Yvan Laetzig et Kevin Jacob.

Un coup de théâtre intervient au 11ème tour avec la chute du leader malgré ses 10.6 secondes d’avance. Antiga hérite de la tête et remporte sa première victoire devant son public. Kevin Rousseau est isolé à la seconde place et finit les derniers tours dans cette position. Steven Neumann isolé lui aussi franchit la ligne d’arrivée sur la 3ème marche du podium. Dans le dernier tour, Kevin Jacob parvint à s’imposer face à Halope et Laetzig et termine au pied du podium.

Side Car

La nouvelle paire Delannoy / Rousseau fait des étincelles et engrange une nouvelle victoire à Nogaro. Malgré un départ un peu raté, Le Bail / Chaigneau ont réussi à prendre la seconde place devant Brunazzi / Rigondeau.

Les essais chronométrés : Le nouveau tandem Delannoy / Rousseau s’est bien trouvé en bouclant son tour le plus rapide en 1:34.020. Ils relèguent à plus de 3.1 secondes les deuxièmes Moreau / Gadet. Le Bail / Chaigneau prennent la 3ème place à seulement un centième.
Clerc / Terrier signent le 7ème temps et premier F2.
A Noter l’absence de la famille Leblond qui sont sur l’Ile de Man pour le célèbre Tourist Trophy.

La course du samedi : Delannoy / Rousseau ont concrétisé leur pole position en bouclant le premier tour en tête devant Moreau / Gadet et Brunazzi / Rigondeau. Le Bail / Chaigneau sont derrière en embuscade et passent à l’action dès le tour suivant. Il double un à un leurs adversaires en l’espace de 3 tours. Pendant ce temps, Delannoy / Rousseau ont pris le large avec plus de 8 secondes d’avance. L’écart est trop grand et les bretons ne parviendront pas à le combler. Brunazzi /Rigondeau trouve l’ouverture dans le 5ème tour et se place en position de monter sur le podium. Au fil des tours, les positions se figent et donne une nouvelle victoire pour Delannoy / Rousseau devant Le Bail / Chaigneau et Brunazzi / Rigondeau.

En F2, Guignard / Poux ont mené de bout en bout sans commettre d’erreur et remporte la victoire. Entre Clerc / Terrier et les Olliger, la lutte pour la seconde place a été intense. Si intense que le fils Olliger s’est retrouvé éjecter de son châssis. Pas de blessé mais une belle cascade qui permet à Clerc / Terrier de finir second et aux Mansuy de monter sur le podium.

Rendez-vous demain à 8h30 pour les warm’up de chaque catégorie et à 11h55 pour la première course de la journée dédiée aux Side Cars.

Le Service Communication FFM

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop