LIVE
23 - 25 août 2019
CAROLE
chargement...
Accédez au live !

communiqués, Toutes
28.05.12.
FSBK Le Vigeant : confirmation des leaders sous le soleil poitevin

Pour la 3ème épreuve du Championnat de France Superbike, les pilotes se sont retrouvés sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (86). Tant au niveau du revêtement que de ses installations, le circuit a fait peau neuve et s’est fait une remise au goût du jour en faisant l’unanimité du paddock. Concocté par le Val de Vienne MC, ce rendez vous poitevin a eu un samedi ensoleillé la majeur partie du temps et gris en fin de journée. Le dimanche, le soleil a été dominant durant toute la journée avec de vraies températures estivales.

Les essais qualificatifs
Avec le soleil, le trophée Pirelli 600 entre en piste. Dylan Cayroche (Yamaha, LD Moto) anime le début de séance mais, à 10 minutes de la fin, Maxime Cudeville (Yamaha, PMR) et Florent Tourné (Yamaha, FTRT) améliorent leurs temps avec, comme temps de référence pour Tourné, 1:44.140. Gabriel Pons complète un top 4 ultra serré en 265 millièmes. Le top 10 se tient en moins d’une seconde. 

Durant tout le week-end, la catégorie Supersport tient à envoyer des ondes positives à Louis Bulle, actuel leader du championnat qui n’est pas présent au Vigeant car suite à un accident, il est en soin intensif sur un lit d’hôpital. Grégory Leblanc (Kawasaki, SRC) et Matthieu Lagrive (Yamaha, GMT94) se livrent à une belle bataille jusqu’au dernier instant de la séance. Leblanc boucle dans son avant dernier tour son meilleur temps en 1:41.547, soit 0.48 seconde de mieux que Lagrive et 1.478 seconde de mieux que David Perret (Yamaha, DDA) 3ème. Valentin Debise (Yamaha, Team Pitlane.biz) n’a pas pu participer à sa séance comme il le souhaitait, avec une petite chute à son actif, il est classé 13ème.

En Superbike, malgré une bonne chute survenue lors des essais libres du vendredi, Julien Da Costa (Kawasaki, SRC) se positionne rapidement aux commandes suivi d’Hugo Marchand (Honda, Team Daffix), de Denis Bouan (Yamaha, DDA), Sébastien Gimbert (BMW, BMW Motorrad France). A 15 minutes de la fin, Thomas Metro (Ducati, TMVR) chute devant Gimbert qui ne peut l’éviter. La séance reprend et confirme la domination de Da Costa devant Ginès, Gimbert et Marchand : ces quatre garçons se tiennent en 0.378 seconde.

En 125 / Moto3, la curiosité du week-end s’appelle Technomag-CIP-TSR. En effet, le team français des Grand Prix Moto3, après sa belle prestation au GP de France le week-end dernier (8ème place pour Alan Techer), est venu faire une pige en FSBK avant de reprendre la route pour le prochain GP qui aura lieu à Barcelone le week-end prochain. Parmi les autres points marquants de la catégorie, on peut noter la présence du team Italien Ciatti, engagé en CIV et en FSBK avec le pilote Français Christophe Arciero ; on peut noter aussi le passage de la 125cc / 2T à la Moto3 (250cc / 4T) pour Enzo Boulom.
Sur la piste, les pilotes de Grand Prix impressionnent avec le record de la piste battu pour Techer en 1:47.702. Son coéquipier Kenta Fujii est à 275 millièmes tandis que Jules Danilo se rapproche à une seconde du Japonais. Robin Anne et Jimmy Petit complètent le top 5.
A l’issue de cette séance, un contrôle anti bruit est effectué et révèle que, malgré tous les efforts de l’équipe technique Technomag-CIP-TSR pour tenter d’être dans les normes françaises, les Moto3 de Grand Prix restent trop bruyantes pour une course FSBK (il ya 13 db d’écart entre les deux championnats). Alain Bronec, le propriétaire du team, est contraint de déclarer forfait pour le reste du week-end. 

Les European Bikes prennent la suite sur une piste toujours aussi ensoleillée. Longtemps en tête du classement, Brice Nunnari et sa Ducati Panigale doivent s’incliner face à Nicolas Trolard et Stéphane Pagani et leurs Ducati 1198. Le trio de tête se tient en moins d’une demie seconde. Rémi Salles avec sa 15ème place est le premier des 848 Ducati participantes au challenge du même nom.

Les Side-Cars terminent la matinée. Sébastien Delannoy a retrouvé son passager du début de saison (blessé au Mans) Sébastien Lavorel. Le tandem reformé prend les choses en main et signe le meilleur temps en 1:47.342. Le Bail / Chaigneau sont relégués à 1,5 seconde tandis que les Poret (Père et fils) prennent le 3ème temps à un dixième des bretons. En F2, Guignard / Poux contestent la domination Leblond / Quintre en leur collant 0.8 seconde.

L’après midi, c’est le retour en piste des Pirelli 600 avec une grosse performance pour Kevin Szalai avec un temps en 1:44.107. Maxime Cudeville, Gabriel Pons et Thibault Bertin sont très proches avec 386 millièmes de retard et laisse présager d’une course très serrée pour demain.
Au cumul des séances, Szalai signe la pole devant Tourné, Cudeville et Pons. 

Les Superbike poursuivent la chasse aux chronos avec l’arrivée des nuages. Comme ce matin, ils sont deux à franchir la barre des 1:40 avec un avantage pour la Kawasaki de Julien Da Costa face à la BMW de Sébastien Gimbert. Les deux pilotes ne sont pas à 100% de leurs capacités à cause de leurs chutes survenues dans les premières séances mais dominent malgré tout la catégorie. Derrière, Hugo Marchand et Mathieu Ginès placent leurs Honda dans le top 4.
Au cumul des séances, la pole revient à Da Costa devant Gimbert, Ginès et Marchand. A noter la belle qualification de Claude Lucas, le vainqueur 2011 des Promosport 1000 à la 10ème place.

La dernière partie de la seconde séance des Supersport va être perturbée par la chute de Matthieu Lagrive. Ce dernier se blesse à un coude et compromet ses chances de prendre le départ demain. Devant, Leblanc et Perret se sont battus à coup de centièmes et l’écart final est de seulement 52 millièmes en faveur de Leblanc. Lagrive signe malgré tout le 3ème temps devant Baptiste Guittet (Suzuki, Team LMS) et Etienne Masson (Kawasaki, UP Racing).
Au cumul des séances, Leblanc, Lagrive, et Perret partiront de la 1ère ligne. 

Les 125 / Moto3 effectuent la seconde séance sans le team Technomag-CIP-TSR. Jules Danilo s’empare dans les derniers instants du  meilleur temps devant Jimmy Petit, Simon Danilo (125/2 T) et Christophe Arciero.
Au cumul des séances, Danilo partira en pole demain avec à ses côtés, Petit et son frère Simon. 

En European Bikes, Nicolas Trolard et Brice Nunnari se disputent la pole en descendant sous les 1:44. Trolard prend l’avantage pour 48 millièmes. Pagani signe le 3ème temps. Le Top 5 est complété par une Triumph (François Noel) et une BMW (Michel Amalric) et donne toute la dimension au nouveau nom de la catégorie.
Au cumul des essais, Trolard, Pagani et Nunnari forment la 1ère ligne pour les courses de demain. 

Les Side-Car clôturent cette journée dédiées au essais qualificatifs. Delannoy / Lavorel poursuivent leurs dominations et devancent de 1.6 seconde Le Bail / Chaigneau. Aux coudes à coudes, Barbier / Debroise et les Poret (père et fils) se départagent cette fois ci à l’avantage de Barbier / Debroise pour 212 millièmes. En F2, Guignard / Poux garde un petit avantage sur Leblond / Quintre.
Le cumul des essais de la journée correspond, pour le top 5, au classement de l’après midi soit Delannoy / Lavorel, Le Bail / Chaigneau, Barbier / Debroise et les Poret. 

Les Finales
Le dimanche matin, les différents warm’up s’effectuent sous le soleil et sans souci sauf pour les Supersport : en effet, malgré sa blessure d’hier, Matthieu Lagrive tente de faire avec mais chute et doit se résigner à déclarer forfait. 

Les Supersport sont justement la première catégorie à effectuer une finale. David Perret effectue le meilleur départ mais c’est Baptiste Guittet qui boucle le premier tour en tête suivi de Perret, Leblanc, Maurin (Yamaha, Team CMS), Masson et Echard (Yamaha). Au second tour, Perret reprend les commandes mais pour une courte durée puisque Leblanc produit son effort et le double avant le 3ème passage. Leblanc tente de creuser l’écart mais Perret parvient à le suivre encore 4 tours avant de chuter. Leblanc se retrouve seul en tête avec presque 5 secondes d’avance et file vers la victoire sans être inquiété. Derrière, les places sur le podium sont chèrement disputées. Deux duels s’opposent : Maurin / Masson pour le seconde place et Guittet, Echard pour la place au pied du podium. Dans le 13ème tour, Masson part à la faute mais rejoint la course en 8ème position. Maurin s’assure la 2ème place et en fin de course ils sont 3 pour la dernière marche avec le retour d’Enjolras. L’ultime tour de la course tourne à l’avantage de Rémy Echard qui signe son premier podium de l’année pour 139 millièmes.

Départ difficile de Gimbert en Superbike puisque c’est Julien Da Costa qui entre le premier dans le 1er virage suivi de Mathieu Ginès et Vincent Philippe. Malgré la douleur, Gimbert attaque et ca passe dans le 3ème tour sur Philippe. Sur Ginès, c’est plus compliqué et il doit attendre le 13ème tour pour trouver la faille. Si Da Costa est intouchable et effectue une course en solitaire magistrale, Gimbert doit contenir Ginès jusqu’au bout et donne un top 5 inédit avec derrière Ginès, Hugo Marchand (Honda, Team Daffix Racing) et Guillaume Dietrich (BMW, GD Performance).

En European bikes, Nicolas Trolard, Brice Nunnari et Stéphane Pagani poursuivent leur domination. Trolard prend les commandes mais Nunnari ne semble pas décider à le laisser faire et trouve la faille dans le 4ème tour. Toujours au contact, Pagani tente plusieurs fois de passer et y parvient au 6ème. Pour le podium, les positions se figent jusqu’à l’arrivée. Michel Amalric et Pierre Solari (KTM) complètent le top 5. Rémi Salles remporte le challenge 848 en finissant 11ème au général.

La première finale des Side-Cars achève cette matinée de course toujours sous le soleil. Le Bail / Chaigneau prennent le meilleur départ tandis que Delannoy / Lavorel ont raté le leur et passe 5ème à l’issue du premier tour. Barbier /Debroise sont incisifs et obtiennent la tête dans le 3ème tour. Au fil des tours, Delannoy / Lavorel remontent petit à petit. Au 8ème tour, il est en mesure de prendre les commandes et ne s’en privent pas. Barbier / Debroise s’accroche mais ne parviennent pas à faire la différence et s’incline pour 8 dixièmes à l’arrivée. Delannoy / Lavorel, Barbier / Debroise et Le Bail / Chaigneau est la combinaison gagnante de la première manche. En trophée F2, Le duel Guignard / Poux – Leblond / Quintre tourne à l’avantage de Guignard / Poux.

 

Durant la pause déjeuner, avant la fin de la traditionnelle visite de la voie des stands par le public venu nombreux (10 000 personnes sur le week-end), une opération spéciale a eu lieu. En présence de Jacques Bolle le président de la FFM, de nombreux officiels de la FFM, de nombreux pilotes, des mécanos de tous les teams et de toutes les catégories, des anonymes du public, une banderole de soutien à Louis Bulle a été déployée. En effet, il y a quelques semaines, le co-leader du Championnat de France Supersport est tombé en essais privés et se trouve aujourd’hui à l’Hôpital pour une durée indéterminée afin de faire soigner ses multiples blessures.

La course reprend ses droits et ce sont les Pirelli 600 qui entame cette après midi de finales. Le départ est donné mais la fougue des jeunes pilotes  est trop importante dans l’entrée du premier virage et une chute collective en fond de grille avec pas moins de 8 motos impliquées oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge et à donner un nouveau départ une fois la piste nettoyée.
Pons effectue un bon départ et emmène avec lui Bertin, Szalaï et Dumont. La lutte à 4 pour le podium est acharnée. Bertin prend la tête au 5ème tour ; Pons perd une autre place 3 tours après au profit de Szalaï. Dumont reste en embuscade mais commet une erreur dans les derniers tours et ne sera plus en mesure de contester la hiérarchie du podium. A 3 tours de l’arrivée, Szalaï attaque son coéquipier et passe pour signer sa 3ème victoires consécutives sur 3 possibles.
Au classement provisoire, Szalaï domine les débats avec 75 pts devant Bertin et ses 50 points ainsi que Pons et ses 40 points.

Les Supersport prennent la suite. Grégory Leblanc ne fait pas dans la demie mesure et prend les commandes tout de suite. Il tente de s’échapper mais David Perret parvient à suivre le rythme et les deux pilotes se retrouvent déjà à 3.5 secondes du 3ème Axel Maurin, au tour 3. Perret s’accroche au dosseret de selle de Leblanc et ne le lâche plus. Deux tours avant la fin, Perret est en mesure de porter son attaque qui est réussie. Leblanc qui a fait un choix de pneus trop tendre ne force pas pour risquer la chute et assure sa seconde place. Perret remporte sa première victoire depuis longtemps et c’est toute un symbolique que le coéquipier de Louis Bulle monte sur la plus haute marche du podium. Derrière la dernière marche du podium a été très disputée entre Maurin, Masson, Echard, Debise et Guittet. Si Echard part à la faute, les autres terminent la course avec en fer de lance Valentin Debise qui signe le second podium de l’année. Les récompenses ont été remises par Jacques Bolle, Roland Debiais, Vice Président du Conseil Général de la Vienne et Jean Michel Clément, le député du Sud Vienne.
Au classement provisoire, Leblanc prend le large avec 135 points face à Bulle qui ne pourra pas revenir défendre ses chances mais qui est second avec 90 points. Perret est 3ème avec 76 points devant Axel Maurin et ses 66 points.

Les 125 / Moto3 se positionnent pour leur finale. Jimmy Petit effectue le meilleur départ mais il doit s’incliner 3 tours après face à la jeunesse de Jules Danilo. Un temps 3ème, Enzo Boulom part à la faute. Arciero récupère la 3ème place avec derrière lui Robin Anne (M3). Danilo et Petit nous livre une belle bagarre et ce jusqu’à l’arrivée ou Jules franchit la ligne d’arrivée en vainqueur. Petit ne finit qu’à 1.5 seconde et c’est Arciero qui complète le podium. Rénald Castillon Gioanni fait une belle course et, en finissant 5ème au général, signe la victoire en cadet.
Au classement provisoire, Robin Anne (58 points) ne compte plus que 2 points d’avance sur Jimmy Petit et 8 sur Jules Danilo. 

Comme ce matin, Julien Da Costa effectue le meilleur départ de la seconde finale Superbike. Mathieu Ginès est une nouvelle fois présent juste derrière Da Costa et sous la menace de Sébastien Gimbert. Le premier tour est perturbé par une chute collective de 6 pilotes dont 2 arriveront à repartir et qui oblige la direction de course à sortir la Safety Car durant 3 tours. Une fois la piste libre, Da Costa imprime un rythme élevé que personne ne parvient à suivre. Le pilote héraultais enchaine un 6ème succès consécutifs sur 6 possibles. Derrière la bagarre est intéressante. Gimbert et Muscat parviennent à prendre le meilleur sur Ginès dans le 10ème tour. 3 tours plus tard, Gimbert se rate et chute. Il parvient à repartir et sauvera 2 points en franchissant la ligne d’arrivée à la 14ème position. Muscat est second sous la pression de Vincent Philippe et Mathieu Ginès. Au fil des tours, Guillaume Dietrich revient sur ce groupe. A deux tours de l’arrivée, Philippe passe Muscat et creuse un petit écart et monte sur la 2ème marche du podium. Muscat résiste à Ginès et Dietrich et monte pour la première fois de la saison sur le podium.
Au classement provisoire, Da Costa fait le sans faute et marque le maximum de points soit 150. Gimbert est un solide second mais accuse maintenant 48 points de retard. Guillaume Dietrich consolide sa 3ème place mais est talonné par Vincent Philippe qui n’est plus qu’à 3 points de lui.

 

En European Bikes, Brice Nunnari effectue le meilleur départ de la seconde finale et emmène avec lui Nicolas Trolard et Stéphane Pagani. Au 6ème tour, Nunnari perd 2 places. Trolard et Pagani se livrent à une belle bagarre pour la victoire avec plusieurs changements de position. Nunnari est décroché mais avec une bonne avance sur le 4ème et s’assure de monter sur le podium. Dans le dernier tour, nouveau changement de leader au bénéfice de Pagani. Remi Salles signe le doublé dans le challenge 848.
Au classement provisoire, Pagani prend un petit avantage de 11 points sur Trolard et de 43 points sur Nunnari. Alexis Mathieu est toujours leader du challenge 848. 

La dernière course de cette journée estivale est pour les Side-Cars. Le Bail / Chaigneau vire en tête au premier virage devant Delannoy / Lavorel et Barbier / Debroise. Deux tours plus tard, Delannoy / Lavorel passent. Le trio de tête en change pas jusqu’au 8ème tour où Le Bail / Chaigneau ne passent plus devant la ligne de chronométrage. Delannoy / Lavorel creusent un bon écart et s’envole vers la victoire. Esseulés Barbier / Debroise prennent la 2ème place tandis que les Poret montent sur la 3ème marche du podium.
Côté F2, après 4 victoires consécutives, Leblond / Quintre sont obligés de stopper leur série puisque, comme ce matin, c’est Guignard / Poux qui remporte cette catégorie.
Au classement provisoire, Barbier / Debroise sont en tête avec 122 points suivis de Delannoy / Lavorel avec 108 points et de Le Bail / Chaigneau avec 81 points.
En F2, Leblond / Quintre domine largement avec 140 points face à Leguen / Cacciolatto et leurs 69 points et Leblond (Père) / Roussel et leurs 65 points.

Le prochain rendez vous du Championnat de France Superbike aura lieu sur le circuit de Ledenon (30) les 16 et 17 juin prochains. 

 

Le Service communication FFM

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop