Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

FSBK-FE : DES DOUBLÉS OU RIEN SUR LE CIRCUIT DE LÉDENON

Lédenon (30)
Communiqués

Ce week-end des 29 et 30 mai, le circuit de Lédenon a accueilli la 3ème étape du Championnat de France Superbike organisée par le MC Lédenon sous l’égide de la FFM. Dans chacune des catégories, les leaders ont réalisé des doublés ! Découvrez quels sont les auteurs des exploits du week-end.

SUPERBIKE 
COURSE 1 : DEBISE EN SOLITAIRE

Auteur d’un bon départ, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) donne le ton dès les premières secondes. Inarrêtable, il applique la même stratégie que lors des dernières courses : prendre le large ! Le paddock retrouve ainsi le pilote de la Kawasaki n°153 en tête à l’arrivée avec plus de 6 secondes d’avance sur les autres concurrents.

Lancé à sa poursuite, Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) résiste dans les premiers tours à Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) qui évolue au 3ème rang après un très bon départ depuis la 6ème place sur la grille. La hiérarchie se modifie dans le 14ème tour, TECHER joue des coudes et relègue GINES en 3ème position. Au terme d’un joute qui se poursuit jusque dans les derniers tours, c’est finalement le Champion de France en titre qui s’illustre au second rang devant TECHER, 3ème.

C’est un véritable coup de massue qui s’abat sur Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin) ! Au 4ème rang jusque dans le 19ème tour, le pilote du team CMS tire tout droit dans le bac à gravier et perd un temps considérable. Il parvient cependant à reprendre la piste et termine 13ème. De son côté, Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop) s’octroie la 4ème place après avoir fait face à Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin). Le pilote de la BMW n°78, bien décidé à intégrer les premières place, semble toutefois connaître quelques problèmes et diminue son rythme sur la deuxième partie de course. Kenny FORAY s’adjuge tout de même une honorable 5ème place après avoir résisté à Sébastien SUCHET (Kawasaki – Dunlop), 6ème.

Déjà très rapide durant les essais, le Challenger, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) s’empare de la 7ème place devant Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) et Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop).

Chez les pilotes Superbike Challengers, Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) et Alan AGOGUE (Yamaha – Dunlop), respectivement 12ème et 14ème au scratch, complètent le podium. À noter, le pensionnaire du Team Le Mans Sud Guillaume RAYMOND (Suzuki LMS – Bridgestone) et le Vainqueur de l’European Bike 2020

Léo CHALLAMEL (BMW – Dunlop), terminent 4ème et 5ème.

COURSE 2 : NOUVEAU DOUBLÉ POUR DEBISE

Le scenario se répèterait-il pour Valentin DEBISE ? Ses adversaires tentent de répondre par la négative ! Mathieu GINES reste dans la roue du leader dans les premiers tours. Puis, dans le 5ème tour, Kenny FORAY prend l’ascendant sur le Champion de France en titre qui se retrouve alors dans le viseur d’Alan TECHER.

À la mi-course, DEBISE évolue à moins d’une seconde de FORAY. GINES, quant à lui, gère sa course au 3ème rang et TECHER au 4ème. Malgré les efforts et l’application du pilote n°78, DEBISE creuse finalement l’écart et s’impose pour une 6ème victoire de rang en catégorie reine. FORAY confirme une honorable seconde place devant GINES et TECHER.

Le gain de la 5ème place, en revanche, met en scène une bataille entre Morgan BERCHET, Gregory LEBLANC, Sébastien SUCHET et Axel MAURIN. Le quatuor termine dans le même ordre avec BERCHET au 5ème rang devant LEBLANC, SUCHET et MAURIN.

Rigoureux, le leader actuel de la catégorie Superbike Challenger, Martin RENAUDIN se classe 9ème au scratch et premier de sa catégorie. Auteur du même résultat que le matin, Guillaume ANTIGA s’adjuge les points de la seconde place devant Alan AGOGUE. À noter, Clément STOLL (Kawasaki – Dunlop) et Bryan CHUAT (Yamaha – Pirelli) terminent 4ème et 5ème de la catégorie Challenger.

Au provisoire, DEBISE trône en tête avec 154 points devant GINES (112 points) et BERCHET (74 points).
En challenger, RENAUDIN est en tête avec 145 points devant ANTIGA (124 points) et AGOGUE (97 points). 

SUPERSPORT 600
COURSE 1 : DEBISE TOUJOURS DEVANT

Malgré son très bon chrono durant les essais, Valentin DEBISE (Kawasaki – Michelin) se heurte à une forte résistance de la part du jeune Challenger Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli) qui applique une pression continue sur le pilote albigeois durant une grande partie de la course ! Pourtant, ce dernier relâche son effort dans les derniers tours devant le rythme effréné de DEBISE qui s’illustre sur cette première course. BERCOT termine donc second.

Au 3ème rang, le Challenger Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) ne parvient pas à suivre le rythme des deux leaders. Toutefois, ce dernier gère son pilotage et confirme la 3ème place du podium, synonyme de « gros points » pour le classement général.

Malgré un bon début de course au 4ème rang, le pilote Challenger Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) est pénalisé en raison d’une machine trop bruyante. Il se retrouve alors dans l’obligation de réaliser un passage par la voie des stands et conclut la course à la 7ème place.

Le pied du podium est disputé par deux pilotes SSP600. Suite à une longue bataille, on retrouve finalement Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli) au 4ème rang devant Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli), relégué au 5ème rang. Efficace durant les essais, Kévin LONGEARET (Yamaha – Dunlop) s’adjuge la 6ème place en course.

Le top 3 Challenger étant composé de Tom BERCOT, Ludovic CAUCHI et Matthieu GREGORIO, le paddock note toutefois la belle performance de Kilian AEBI (Suzuki – Dunlop), pilote issu des Coupes de France Promosport, qui se classe 8ème au scratch et 4ème de sa catégorie.  

COURSE 2 : DEBISE AU CARRÉ

L’envolée sauvage de Valentin DEBISE depuis la 2ème place sur la grille de départ est à mettre en perspective avec le départ manqué du poleman et pilote Challenger Tom BERCOT. L’albigeois prend de l’avance dans le premier tour tandis que BERCOT, qui a vu passer quelques pilotes devant lui dans le premier virage, doit multiplier ses efforts pour venir caler ses roues derrière l’autre Challenger Ludovic CAUCHI, 2ème en fin de premier tour. BERCOT prend finalement l’ascendant sur le pilote de la Yamaha n°74 et tente de rejoindre DEBISE. Cela n’arrivera pas : le pilote de la Kawasaki n°153 enfonce le clou et s’impose devant BERCOT.

De son côté CAUCHI, se retrouve entre les griffes de son collègue Challenger, Matthieu GREGORIO et ne parvient pas à contenir son adversaire : il redescend au 4ème rang. Pourtant, dans le dernier tour, CAUCHI porte son attaque sur le pilote n°24 et récupère la 3ème place laissant GREGORIO se contenter du pied du podium.

À noter, Enzo DE LA VEGA et Hugo CLERE bataillaient pour la 3ème place aux côtés de GREGORIO et CAUCHI avant leur chute dans le 11ème tour. Le pilote Challenger Kilian AEBI hérite donc de la 5ème place devant le pilote SSP600 Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli).

Le top 3 Challenger est donc composé de BERCOT, CAUCHI et GREGORIO.

Au provisoire, DEBISE est en tête avec 148 points devant CAUCHI (117 points) et BERCOT (99 points).
En Challenger, CAUCHI est en tête avec 142 points devant BERCOT (134 points) et GREGORIO (78 points).

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3
COURSE 1 : MIZERA EN PLEINE FORME

Suite à sa domination durant les essais, le jeune Amaury MIZERA (Beon Yamaha) réalise une course sans faute et s’impose après avoir distancé son adversaire principal : Mattéo ROMAN (KTM RC4R). Ce dernier, également trop rapide pour le reste du plateau OGP, conforte la 2ème place avec plus de 15 secondes d’avance sur Jules BERCOT (Beon Honda), 3ème.

Mathis FARGIER (Brevo PM3) tire profit de la chute de Clément GIABBANI (Moriwaki) dans le 13ème tour et se classe 4ème devant Nathan AMIRAULT (Beon Yamaha).

COURSE 2 : MIZERA RÉSISTE À ROMAN

Après un drapeau rouge agité par la Direction de Course suite à la chute de plusieurs pilotes lors du départ, la course repart quelques minutes après pour 10 tours.

Toujours aussi rapide, Amaury MIZERA s’empare des commandes puis se détache légèrement de son meilleur adversaire, Mattéo ROMAN. Ce dernier revient pourtant au corps à corps à la mi-course et applique une pression constante sur MIZERA jusque dans le tout dernier tour. Pourtant, c’est bien le pilote de la Beon Yamaha n°111 qui s’illustre devant ROMAN.

Mathis FARGIER complète le podium devant Remy SANJUAN (KTM RC4R) et Elliot KASSIGIAN (KTM RC4R).

Au provisoire, MIZERA est toujours en tête avec 154 points devant ROMAN (83 points) et SANJUAN (79 points).

NSF 250
COURSE 1 : GUYAU, COMME AUX ESSAIS

À l’instar des essais qualificatifs, Lorenzo GUYAU (Honda) se montre plus rapide que ses adversaires et s’impose. Marius HENRY (Honda) s’octroie, quant à lui, la seconde place devant Ilan PERON (Honda).

COURSE 2 : DOUBLÉ POUR GUYAU

C’est serré entre les pilotes NSF ! Au coude à coude en fin de course, Lorenzo GUYAU s’impose avec seulement quelques dixièmes d’avance sur Marius HENRY.

Ilan PERON n’a pas pu prendre le départ.

Au provisoire, HENRY est en tête avec 87 points devant GUYAU (78 points) et PERON (77 points).

SUPERSPORT 300
COURSE 1 : BOUDIN RÉSISTE ET S’IMPOSE

Le meilleur départ est à mettre au crédit du second pilote le plus rapide des essais : Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli). Il emmène Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) et Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) dans sa roue puis se voit perdre l’avantage dans le 2ème tour. BOUDIN prend alors les commandes du trio sans pour autant se détacher de ses deux adversaires. Après de multiples passes d’armes durant la totalité de la course, c’est finalement BOUDIN qui l’emporte d’un cheveu sur NEGRIER qui a lui-même subtilisé la 2ème place laissant la dernière marche du podium à DA CUNHA.

Derrière le groupe de tête, un autre trio composé de Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin), Paul CAILLOL (Kawasaki – Pirelli) et Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) sont en bagarre pour le pied du podium lors des premiers tours de course. Au fil des boucles, le groupe se « desserre » et VIEILLARD installe une avance lui permettant d’assoir la 4ème place sur la ligne d’arrivée. CAILLOL chute après avoir occupé le 5ème rang jusque dans le 13ème tour. Et c’est une véritable surprise que le paddock retrouve au 5ème rang : Anatole BEAUPÈRE (Kawasaki – Pirelli) !  Auteur d’une superbe remontée depuis la 19ème place sur la grille de départ, il confirme ici que l’on peut compter sur lui pour jouer les premiers rôles en course 2. PONCET, quant à lui, termine 6ème.

Côté Challenger, Enzo DAHMANI (Kawasaki – Dunlop) confirme sa bonne forme suite aux essais et s’impose en terminant 14ème au scratch juste devant Lucas LINXE (Kawasaki – Pirelli), 2ème de la catégorie. Sur la 3ème place du podium, Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli) termine la course au 21ème rang après s’être élancé à la 32ème place sur la grille de départ.

COURSE 2 : BOUDIN SUR LE FIL

Tout comme la course matinale, c’est un ballet à 3 qu’offrent Florent DA CUNHA, Alexis BOUDIN et Alexy NEGRIER pour la victoire. Véritablement au-dessus du lot, le trio à la hiérarchie mobile poursuit la bataille jusque sur la ligne d’arrivée où les trois pilotes se tiennent en moins de deux dixièmes. Finalement, BOUDIN inscrit une 2ème victoire devant NEGRIER et DA CUNHA.

Au sein du groupe de poursuivants, contrairement à la course 1, Line VIEILLARD s’est trouvée des adversaires de taille avec Anatole BEAUPÈRE, Diego PONCET et Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli) ! Au terme d’un magnifique enchainement de passes d’armes, BEAUPÈRE termine 4ème devant VIEILLARD, PONCET et QUINET.

Côté Challenger, Enzo DAHMANI l’emporte une nouvelle fois devant Lucas LINXE. Ce dernier était pourtant au premier rang de la catégorie en début de course mais termine second devant Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli).

Au provisoire, NEGRIER pointe en tête avec 108 points devant PONCET (98 points) et QUINET (84 points).
En challenger, DAHMANI est en tête avec 103 points devant CHRETIENNOT (102 points) et AMOURET (92 points).

SIDE-CAR 
COURSE 2 : PEUGEOT / PEUGEOT S’ENVOLE !

Auteur d’un départ canon, PEUGEOT / PEUGEOT s’envole dès le premier tour. Il adopte un rythme trop rapide à imprimer pour le reste du plateau des sides et creuse l’écart. Sur la ligne d’arrivée, l’équipage n°74 conclut en roi avec plus de 31 secondes d’avance sur ses poursuivants.

Moins efficace à l’extinction des feux, LEGLISE / LAVOREL rivalise avec GUIGNARD / POUX dans les premiers tours. Ce dernier parvient d’ailleurs à prendre le meilleur sur LEGLISE / LAVOREL qui reste dans son aspiration. L’écart se creuse dans la dernière partie de course et la hiérarchie ne change pas GUIGNARD / POUX termine donc 2ème devant LEGLISE / LAVOREL.

C’est également très serré pour la 4ème place ! LUNEAU / BIDAULT tient bon face à LE BAIL / LEVEAU, les deux sides passent la ligne d’arrivée dans cet ordre et s’adjugent les 4ème et 5ème places.

En F2, c’est au tour de LEBLOND / CONIL de s’offrir les lauriers ! Efficace, le duo résiste au retour de CHANAL / LAVOREL, qui, à la différence de la course 1, ne parvient pas à s’imposer. Dans son 13ème tour, le side n°588 est même contraint à l’arrêt suite à un problème technique laissant LEGUEN / CESCUTTI s’emparer de la 2ème place.

PALACOEUR / CESCUTTI complète le podium F2.

Au provisoire, PEUGEOT / PEUGEOT pointe en tête avec 129 points devant REEVES / ROUSSEAU (93 points) et LEGLISE / LAVOREL (74 points).
En F2, CHANAL / LAVOREL tient la tête avec 130 points devant LEBLOND / DOUANE CHAZELLE (88 points) et LEGUEN / CESCUTTI (72 points).

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 


18 – 20 juin – Pau Arnos (64) – Moto Club Pau Arnos
02 – 04 juillet – Magny-Cours (58) – Moto Club Nevers et de la Nièvre
20 – 22 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events