Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
27 - 29 mars 2020
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
10.04.12.
FSBK, Cédric Tangre apprivoise les Michelin sur le circuit du Mans

Après ces longs mois d’hiver, voilà qu’à peine le printemps arrivé, la saison de championnat de France SuperBike redémarre.

Au sein de ma nouvelle équipe, les ambitions pour cette saison sont élevées et j’espère très rapidement monter sur le podium. Par contre en raison du peu de roulage effectué, il sera très délicat d’y parvenir dès la 1ère course. En effet je dois tout d’abord m’adapter correctement à ma monture mais aussi que l’on prenne le temps de trouver une base efficace pour les réglages de la moto.

Vendredi, essais libres : C’est un temps bien printanier qui nous accueille sur ce circuit du Mans. La remise en jambe est plutôt rapide, les sensations ne sont pas mauvaises bien j’ai toujours du mal à faire pivoter la moto. Les chronos ne sont pour l’instant pas extraordinaires, mais ce n’est que la 1ère séance (je suis 10ème en 1’40 »9).
L’après-midi, je suis toujours confronté à ce problème pour faire virer la moto, je n’arrive pas à améliorer de façon significative. Nous essayons différents réglages, mais je ne parviens pas à progresser. Mon chrono de 1’40 »7 me classe en 12ème position.

Samedi, essais qualificatifs :
Pour la 1ère séance d’essais, nous avons encore modifié les réglages ce qui a eu pour effet d’assainir le comportement de la moto. Ainsi je me sens plus à l’aise au guidon. Je n’ai pas pu confirmer ces sensations par un chrono plus rapide car je fus à chaque fois coupé dans mon élan par un pilote moins rapide ou par l’interruption un peu avant son terme de la séance suite à une chute d’un concurrent. Je me qualifie provisoirement en 11ème position avec un chrono de 1’40 »9.

Je compte bien profiter de la 2nde séance pour retrouver ces sensations et en profiter pour améliorer mon chrono. En quelques tours, je progresse de quelques dixièmes avec les pneus de course avant de passer un pneu plus tendre à l’arrière. Ce pneu a un potentiel vraiment énorme. La moto n’a plus du tout le même comportement et je m’extrais des virages beaucoup plus vite. Je réalise un tour en 1’39 »8 qui me classe 9ème.

Au classement cumulé des deux séances, je suis 10ème sur la grille de départ. Cela me positionne sur la 4ème ligne puisque depuis cette année, les grilles de départ sont à 3 pilotes par ligne.

Dimanche, les courses : J’avoue que je redoute un peu ces courses. Toutes les chutes dans les 1ers tours l’an passé m’ont laissé des marques et de plus les pneus Michelin sont réputés pour être les meilleurs pneus en terme d’efficacité, mais pour être long à monter en température. Or justement, en parlant de température, l’air ambiant est à 5° pour la 1ère course…

Course 1 : Contrairement à d’habitude, je stresse énormément au moment où les feux sont rouges et que le directeur de course annonce le départ proche… Les feux passent au vert et je ne manque pas mon envol. Mais le reste du tour est une catastrophe ; bloqué par l’angoisse de chuter en raison des pneus pas suffisamment chauds j’anticipe mes repères de freinage et je perds pas loin de 15 places.
Encore 22ème au 3ème tour, je me mets enfin en confiance et entame ma remontée. Progressivement j’augmente mon rythme. Ce rythme est haché à chaque fois que je double un pilote, mais je parviens tout de même à rouler en 1’40 »2. Ce chrono me permet de remonter jusqu’à la 11ème place au prix de quelques freinages sympathiques.

Course 2 : Pour cette 2ème manche, je dois réussir à ne pas perdre trop de places en début de course. Je réalise encore une fois un bon envol et je passe mon premier tour à freiner tard et éviter de perdre des places. Je contiens la 13ème place, mais j’ai tout de même perdu pas mal de temps. J’arrive à tourner dans des chronos raisonnables plus rapidement qu’en 1ère manche ce qui me permet de revenir dans un groupe qui s’étend jusqu’à la 9ème position.
Au fur et à mesure des tours je progresse et m’installe à la 10ème place, mais le 9ème a pris la poudre d’escampette. Je parviens à rouler de nouveau en petit 1’40 ce qui me permet de revenir dans les roues de Nicolas Pouhair à quelques encablures de l’arrivée. Je l’attaque au dernier virage, mais m’élargis légèrement et il en profite pour repasser. Je tente d’accélérer plus tôt que lui, mais j’échoue à 17 millièmes de secondes.

Conclusion : Les résultats bruts de ce week-end sont plutôt en dessous de ce que j’espérais, mais comme je l’avais dit, il fallait s’y attendre…
En revanche il y a quand même du positif ; j’ai pu commencer à cerner le comportement de la moto et surtout des pneumatiques. Ceux-ci sont extrêmement efficaces et je dois faire plus confiance à leur adhérence.
A la fin du week-end, je parvenais à mieux exploiter les capacités de ces pneus, mais du coup les réglages n’étaient plus adaptés à ma façon de piloter, ce qui m’a handicapé dans la seconde course.
Nous allons faire d’autres essais avant la prochaine course de FSBK, ce qui me permettra de faire progresser plus rapidement mon feeling avec la moto. Ainsi les prochaines courses devront mieux se passer…

Merci à toute l’équipe d’UP RACING et MICHELIN pour leur investissement, ils ont tout fait pour que je me sente au mieux et que les résultats soient plus proches de nos attentes. Nul doute qu’en continuant ainsi, cela va payer !
Un grand merci également à tous nos partenaires : KAWASAKI, IXON, SKEED, SHOEI, GAERNE, TRANSPORT GAILLARD, YACCO, SEMC, TOURNAY DISTRIBUTION, MAGNY-COURS, AFAM, L’ECOLE DE LA PERFORMANCE, PFP RACING, GBR Racing, ROBBY, CAPIT.

Je vous donne rendez-vous le week-end du 15 Avril pour le Bol d’or avant que le championnat de France ne reprenne ses droits à Nogaro les 27, 28 et 29 Avril.

Sur info de Cédric Tangre #23 en SBK

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop