Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Fred Viale : première expérience en Superbike

Teams / Pilotes

Ma première expérience Superbike … Après ma saison en Top Twin en 2009 avec une 6ème place au général et suite au refoulage en règle notre dossier par l’ACO pour les 24 heures du Mans et l’annulation de la CFE, la seule solution pour moi de courir cette année avec mes R1 dans leurs configurations c’est de courir en championnat de France Superbike par le biais du 3A Racing team de Magali Langlois dont le 2eme pilote est forfait pour la saison . Outre le challenge sportif qui est bien sur énorme, un autre problème de taille se pose, tout l’hiver j’ai développé ma moto avec des pneus Michelin pour l’endurance mais il se trouve qu ils ne pourront pas me fournir sur le FSBK, je suis donc obligé de changer pour Dunlop sans les avoir jamais essayé. Et même si c’est d’excellents pneus, j’ai vraiment du mal a m’y faire, tout mes repères sont faussés et je suis pas très a l’aise avec le pneu avant, nous repartons quasiment de zéro sur tout, même la démultiplication de la moto ne convient plus, d’ailleurs une petite chute sans gravité est venue ponctuer mes essais libres. Pour l’unique séance qualif du Samedi après-midi je réalise une chrono de 1’29.3 qui me place 24ème et à seulement 1 sec de la Superpole, c’est pas si mal vu nos difficultés rencontrées depuis le début du week-end. Pour le warm up la piste est détrempée suite aux fortes averses de la nuit , les pneus Dunlop pluies par contre se montrent très efficaces et je me classe 15ème, mais le dieu de la pluie n’a pas entendu mes prières et la piste sèche inexorablement . Je choisis de garder mes pneus pluies pour la 1ere course du matin , la piste est encore très très mouillée , on vient tous se placer sur la grille , c’est alors que je vois tout les pilotes de pointe qui lèvent le bras car ils veulent changer de pneus , j’avais pas lu dans le règlement qu on pouvait faire ça , le directeur de course les écoutent et nous rentrons tous au stand pour changer de pneus , moi j’était partisan de repartir en pneus pluie mais Peter me dit que Louis Bulle a arraché les siens en SSP et qu il faut des pneus pour le sec , malheureusement je n’ai que des slicks montés , donc faudra faire avec et surtout attention . La sirène retentit je retourne me placer sur mon emplacement sur la grille. Pendant le tour de chauffe la moto dérive des 2 roues dans tout les virages, super les conditions pour une première course en SBK. Le départ est donné , je pars tranquillement car je peux pas me permettre de sortir de la trajectoire sèche , c’est plus de l’équilibrisme que de la moto , ya des mecs qui chutent quasiment a tout les virages , mais certains pilotes sont encore plus a la ramasse que moi , au ¾ de la course la piste est plus sèche et je commence a monter le rythme , je double même Cedric Tangre (j’en profite car c’est sûrement la seule fois de ma vie que ça va arriver 😉 ) , un tour plus tard je vois une Suzuki qui me déboîte , je me dis Tangre s’est réveillé mais en fait c’est Vincent Philippe qui me met un tour sans que j’ai vu aucun drapeau bleu , je m’attends à me faire déboîter par tout les leaders quand moi-même je reviens sur les derniers de course pour leurs mettre un tour , c’est surréel . Mais malheureusement je freine un poil trop tard au virage du pont et ma roue avant touche la trace humide a ce moment là, c’est la chute instantanée, j’étais 19ème, je suis bien déçu, tous ces risques pris pour rien, le temps de reprendre mes esprits j’entends un autre pilote chuter, c’est Guillaume Dietrich qui tombe au même endroit que moi . Pour la 2ème course c’est sec, je prends un départ très moyen et me retrouve en bagarre avec papa Foray qui a encore de beaux restes, de grosses gouttes de pluies s’abattent d’un coup, a la sortie du 2eme virage du camion je vois Kenny Foray qui sort de la piste a 4 pattes et au même moment on nous présente le drapeau rouge. Retour au stand , re-procédure , redépart moyen et rebagarre avec Jean Foray , heureusement il fait pas mal d’erreur et j’arrive a le passer facilement , malheureusement les autres ne m’ont pas attendu , je fais une course solitaire jusqu’à l’arrivée ou je suis classé 24 eme , ma place sur la grille . Conclusion du week-end, ya vraiment beaucoup de boulot sur la moto pour l’adapter aux nouveaux pneus, ça va pas être facile du tout, mais j’adore les challenges et je compte pas m’arrêter en si bon chemin. Je remercie mon équipe , Peter qui a pas chômé ce week-end avec la Superbike + les 2 Ducati du Top-Twin , Romain et Guillaume mes 2 ptits Djeuns , Cyril mon concessionnaire et Didier son équipier d’O3Z , Mag et Gaby et leur équipe 3ART pour leurs accueil chaleureux et surtout ma femme Laetitia qui a frôlé l’ulcère pendant tout le week-end tellement elle a eu de choses a faire . Le team remercie ses partenaires : Cyril de Yam84, Sébastien d’Evo-X Racing, Arnaud de Moto Expert Bourges, R&G, SES, Tournay Distribution, Yamalube, Ermax, Exact France,Seb de Répli-K Racing ,Pascal de la Carrosserie Ambrosini, Sportsbike Tyre Warmers, Respro, RK Chain et Peter d’Esprit Racing Préparation pour leurs soutiens et vous donne RDV pour Nogaro . Sur info de Frédéric Viale #52