Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
06 - 07 avril 2019
LE MANS
CAROLE

communiqués, Toutes
27.09.15.
FINALE à ALBI – indétronable leblanc, le sacre de Cédric Tangre

En ce dernier dimanche de Superbike, c’est une ambiance conviviale ponctuée d’animations enflammées que le moto club et le circuit d’Albi se sont appliqués à apporter à cette finale, d’une rare intensité sur le plan sportif. La saison se termine en beauté sous un soleil magnifique pour le plus grand plaisir des spectateurs, de l’organisation et des officiels.

SUPERBIKE : UNE NOUVELLE ÉTOILE POUR « THE WHITE »

Course #1

Superbe départ de (Honda – Dunlop) qui bondit de la 2ème ligne et vire en tête au premier virage, cela ne durera qu’un court instant car au passage sur la ligne droite «Tarn Passion Moto », le pilote n°7 est relégué 3ème. En effet, David CHECA (Yamaha – Dunlop) le sait, il doit remporter la manche pour conserver un espoir de titre, le catalan ne tarde pas à prendre la course en main et boucle le premier tour en tête, suivi de très près par le pilote de la Kawasaki N°1 (Kawasaki – Pirelli). La 2ème position suffit à ce dernier pour s’assurer du titre, il ne tentera pas d’assaut trop engagé sur son challenger et ne sera jamais vraiment inquiété. remporte le titre de champion de France Superbike pour la 3ème fois d’affilée.

L’autre pilote du GMT 94, Kenny FORAY (Yamaha – Dunlop) vit un départ compliqué et part 4ème, il revient peu à peu dans la roue de GIMBERT et parvient au terme d’un assaut foudroyant à le dépasser. Il tente ensuite de rejoindre le duo de tête mais ces derniers restent hors de porté, avec une avance de plus de 5 secondes.

Le pilote du team Honda Race Experience ne sera plus inquiété jusqu’à la ligne d’arrivée et termine la course à la 4ème place. Dans le 11ème tour, le pilote du Val de Vienne Moto, Gregg BLACK (Suzuki – Dunlop), alors 5ème, chute sans gravité mais ne pourra pas terminer la course, il laisse ainsi le pilote Stock situé dans sa roue, Baptiste GUITTET (Suzuki – Dunlop), gagner une place au scratch.

En stock, on retrouve donc Baptiste GUITTET à la première place de sa catégorie, suivi de Anthony DOS SANTOS (Yamaha – Dunlop) et Romain MAITRE (Suzuki – Dunlop).

Course #2

Le départ est donné pour 16 tours suite à un contretemps. Premier fait marquant, Kenny FORAY ne prend pas le départ suite à une panne mécanique pendant le tour de chauffe.

GIMBERT laisse une nouvelle fois ses concurrents sur place au départ, mais le scénario du matin se répète et les pilotes Kawasaki n°1 et Yamaha n°94 ne mettent que 3 tours pour reprendre le « leadership ».

Au 9ème tour, le pilote catalan « fait les freins » au nouveau champion de France au virage «du karting» et s’empare de la tête, GIMBERT revient lui aussi et le trio de tête se resserre en moins d’une demie seconde. Le triple champion de France veut finir en beauté et fait le forcing sur le pilote N°94, mais l’expérience de celui-ci lui permet de résister et de s’offrir un doublé en terre tarnaise. monte à nouveau sur la deuxième marche du podium devant le pilote du team Honda Race Experience.

En Stock, Baptiste GUITTET bien parti, nous montre une belle résistance et pointe à la 4ème position, il tente de contenir les assauts furieux de son coéquipier du team LMS, Gregg BLACK. Mais le pilote de la Suzuki Evo craque au 7ème tour, il termine néanmoins 5ème pour la deuxième fois du week-end.

La saison se conclut donc en Superbike avec une nouvelle fois titré, David CHECA, vice-champion de France et sur la troisième marche du podium de ce championnat. En Stock, Kenny FORAY, déjà champion lors de l’épreuve de Carole, remporte cette catégorie. Baptiste GUITTET vient, de très belle manière, monter sur la deuxième marche. Romain MAITRE, champion de France Promosport 1000cc l’année dernière, faisait ces premiers tours de roues en Superbike cette année et vient se placer 3ème dans cette catégorie.

SUPERSPORT – PIRELLI 600 – LE SACRE DE CEDRIC TANGRE

Course #1

C’est une course qui sent la poudre, tout reste à faire dans cette catégorie : (Suzuki – Pirelli), Robin CAMUS (Suzuki – Dunlop), Louis BULLE (Yamaha – Pirelli), Hugo CLERE (Yamaha – Dunlop) et Davis PERRET (Yamaha – Pirelli) sont les 5 candidats au titre et prêts à tout donner pour remporter la couronne de champion de France.

Louis BULLE ne prendra finalement pas le départ souffrant de sa blessure à la cheville.

Bon départ du pôle man, Valentin DEBISE (Honda – Dunlop) qui profite aussitôt de la bagarre derrière entre les deux cousins pour tenter de creuser l’écart. Robin CAMUS et se rendent coup pour coup pendant plusieurs tours.

David PERRET revient au contact de la 3ème place, il réussit grâce à un freinage tardif à prendre l’avantage sur le pilote n°4, mais le leader du championnat bien décidé à remporter le titre se ressaisit et réussi à reprendre le pilote angevin.

Devant la lutte est maintenant acharnée entre la Honda N°53 et le pilote de la Suzuki N°89, bien décidé lui aussi à décrocher la couronne de champion de France. Les deux pilotes sont au coude à coude et ne cessent de se dépasser jusque dans le dernier tour où DEBISE parvient à reprendre l’avantage et à le garder jusqu’à la fin, pour le plaisir des albigeois venus nombreux le soutenir.

Hugo CLERE très rapide signe un temps canon au 7ème tour et se place dans la roue de PERRET, il le dépasse 3 tours plus tard suite à un échange musclé. CLERE continu sur son rythme effréné avec dans son viseur.

Mauvaise opération pour le pilote de la Suzuki N°4 qui est visiblement en difficulté avec sa machine, il se fait reprendre par CLERE puis par PERRET, ce qui le relègue à la 5ème place. Les positions resteront figées jusqu’au drapeau à damier, le pilote de la Yamaha N°11 termine 3ème devant PERRET et la Suzuki N°4 de TANGRE.

En Pirelli 600, le leader du classement provisoire Alexandre SANTO DOMINGUES (Yamaha) chute dès les premiers tours de roues, il n’est donc pas en mesure de défendre ses chances de victoire et laisse la plus haute marche du podium à Yvan LAETZIG (Yamaha) suivi de Steven NEUMANN (Yamaha) et Felix PERON (Yamaha).

Un combat dantesque attend le public d’Albi pour l’après-midi, les dès n’étant pas encore jetés.

Course #2

Superbe départ du local de l’étape qui vire en tête au premier virage, mais à la fin du premier tour c’est David PERRET qui occupe la première place.

Derrière TANGRE, alors 3ème, CAMUS ET CLERE suivent et vont se livrer un mano à mano pendant 3 tours, puis le groupe recolle à la tête, aussitôt la Suzuki N°4 tente de mettre la pression sur DEBISE.

Coup de théâtre au 5ème  tour, Valentin DEBISE abandonne suite au déraillement de sa chaîne. Cela fait les affaires du N°4 qui passe 2ème et tente ensuite de prendre l’avantage sur le pilote angevin David PERRET, car c’est sa seule possibilité de remporter le titre. Il tente alors le tout pour le tout dans le virage «du parc» et prend l’intérieur à PERRET, ce dernier contre-attaque aussitôt dans le virage «du karting» et reprend la tête. Les écarts sont minimes et on retient notre souffle à chacune de leurs passes d’armes.

Et quelle fin de course… resté dans la roue de la Yamaha N°49 tente l’attaque de la dernière chance dans la ligne droite «Tarn et Passion», PERRET ne parvient pas à le contrer, c’est donc bien TANGRE qui vire en tête et franchi le premier la ligne d’arrivée, devient champion de France 2015 en Supersport au terme d’une course enflammée.

Le pilote du team MotoAin « en manque de grip » sur la course n’est pas parvenu à jouer les premiers rôles, il termine malgré tout à la 4ème place. Thibaut GOURIN (Yamaha – Pirelli), la bonne surprise du week-end, passe devant le drapeau à damier en 5ème position.

En Pirelli 600, Alexandre SANTO DOMINGUES, leader tout au long du championnat est contraint de rentrer sur la voie des stands, les cartes sont alors redistribuées et c’est Félix PERON qui en profite et termine premier de sa catégorie, Yvan LAETZIG prend lui la 2ème place et Steven NEUMANN la 3ème. Grâce à ses bonnes performances durant l’ensemble de la saison, Yvan LAETZIG devient champion de France 2015 en Pirelli 600.

La saison est donc bel et bien terminée, est sacré, Robin CAMUS monte sur la deuxième marche du podium au terme du championnat, après une lutte « familiale » de longue haleine et David PERRET conclut 3ème à égalité avec Hugo CLERE. En Pirelli 600, c’est donc Yvan LAETZIG qui créé la surprise et repart avec le Trophée Pirelli, SANTO DOMINGUES vient se placer 2ème et Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli) 3ème.

SIDE CAR – LA DERNIERE EN SOLITAIRE

Course #2

Parti en pôle position, le duo HUET / ARIFON boucle le premier tour en tête, mais un ennui mécanique les forcera à rentrer dans la voie des stands dès le 2ème tour, laissant alors le champ libre à la paire DELANNOY / ROUSSEAU qui se livrent alors à une formidable course en cavalier seul, comptant jusqu’à plus de 46 secondes d’avance.

La paire WYSSEN / ZURBRUGG tente de suivre le rythme en vain, ils se livreront alors à un duel pour la 2ème place avec le duo MARZELLE / LAVIDALIE, ils parviendront à garder l’avantage jusqu’à passer 2nd devant le drapeau à damier.

En F2, GUIGNARD / POUX (Honda) résistent aux assauts du duo LEBLOND / QUINTRE (Suzuki) et parviennent à s’échapper à la mi-course, ils gèrent ensuite leur avance jusqu’à l’arrivée. BARBIER / DEBROISE (Suzuki) terminent à la troisième place.

Rémy GUIGNARD et Frédérique POUX, partenaires dans la vie et en side-car, forment un duo formidable puisqu’ils remportent le titre de champion de France dans la catégorie Side-Car F2.

DELANNOY/ROUSSEAU, indomptables, repartent avec le titre. HUET/ARIFON, second de qualité et MOREAU/GADET 3ème après une saison engagée. En F2, LEBLOND/FARNIER, duo 100% féminin, se placent 2ème et BARBIER/DEBROISE complètent le podium.

Une très belle saison Superbike 2015 nous a été offerte, à l’année prochaine !

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
YamahaHonda
IxonSkeedTournay Distribution
MichelinPirelliDunlop