Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
06 - 07 avril 2019
LE MANS
NOGARO

communiqués, Toutes
24.04.16.
DOUBLE DOUBLE POUR « THE WHITE »

Plus de 13 600 spectateurs se sont données rendez-vous sur le circuit Paul Armagnac ce dimanche à Nogaro pour une journée de courses engagées. La seconde étape du Championnat de France Superbike, organisée par l’ASM Armagnac Bigorre, sous l’égide de la FFM, est marquée par les suprématies de en Superbike et Clément ROUGÉ en Objectif Grand Prix ou encore les bonnes performances de Hugo CLERE et HUET / ARIFON.

 

SUPERBIKE 

PREMIER ROUND POUR « THE WHITE »

La première course Superbike, initialement prévue sur 18 tours, s’est déroulée en 2 parties suite à la chute d’un pilote entrainant la présentation du drapeau rouge après 3 tours. (Kawasaki SRC – Pirelli) menait alors les débats devant David CHECA (Yamaha GMT 94 – Dunlop) et Kenny FORAY (BMW Tecmas – Pirelli).

En Stock, Baptiste GUITTET (Suzuki LMS – Dunlop) était en tête suivi de Romain MAÎTRE (Suzuki LMS – Dunlop) et du vainqueur des Promosport 2015, Alex PLANCASSAGNE (Yamaha). 

Un nouveau départ est donc donné pour 12 tours et le cumul des deux parties de course définiront le classement final de cette première confrontation.

s’empare immédiatement du commandement suivi de David CHECA et Kenny FORAY. David PERRET (Yamaha), auteur de très beaux essais la veille, se tient aux aguets à la 4ème place.

Ce peloton de tête, composé des 4 hommes « forts » de la catégorie, roulent dans la même seconde !

À 5 tours de l’arrivée, deux duels se forment : LEBLANC – CHECA et FORAY – PERRET.

« The White » s’avère trop rapide pour le pilote espagnol qui termine une nouvelle fois second dans cette deuxième partie de course. La 3ème place semble réservée au pilote BMW – Tecmas qui termine la course, isolé à la 3ème place devançant David PERRET de 9 secondes.

Le podium reste identique après le cumul des deux parties de course, étant donné que les 3 leaders ont conservés leurs places. 

Côté Stock, les deux coéquipiers Romain MAÎTRE et Baptiste GUITTET offrent le spectacle à la 5ème et 6ème place en début de course suivis de près par Matthieu LAGRIVE. Le pilote Kawasaki prend le meilleur, tours après tours sur GUITTET, puis sur MAITRE pour se hisser en tête de la catégorie Stock.

Le pilote Suzuki n°72, très agressif, revient sur ses prédécesseurs et passe même son coéquipier MAÎTRE pour disputer la tête de la catégorie à LAGRIVE.

Le pilote de la Kawasaki n°76, s’impose finalement sur cette seconde partie de course, suivi de très près par Baptiste GUITTET, puis Romain MAÎTRE.

Au classement cumulé, c’est pourtant Baptiste GUITTET qui se place sur la première marche du podium suivi de Matthieu LAGRIVE et Romain MAÎTRE qui termine bon 3ème.

 

DOUBLÉ POUR LEBLANC   

Après un premier départ, la direction de course présente immédiatement le drapeau rouge. Le second départ voit David PERRET prendre l’ascendant sur David MUSCAT (Ducati – Michelin), et Matthieu LAGRIVE. Suivent ensuite, Baptiste GUITTET et Gregory LEBLANC.  De nouveau la course est neutralisée sous Safety Car suite à la chute de trois pilotes au bout de la « ligne droite de l’aérodrome ».

Les hostilités reprennent avec la Yamaha n° 18 qui impose de nouveau le rythme, David MUSCAT le talonne suivi de et Matthieu LAGRIVE, décidément très en vue ce week-end parmi les Evo malgré sa Stock.

Le multiple Champion de France ne compte pas en rester là et porte son attaque sur David MUSCAT, la Ducati n°3 ne parviendra pas à résister longtemps et voit la Kawasaki n°1 filer aux trousses de PERRET. Ce dernier se fait, lui aussi surprendre et laisse la tête de la course à « The White ».

La Kawasaki n°1 paraît maintenant difficile à suivre pour David PERRET qui voit l’écart se creuser en fin de course. LEBLANC s’éloigne pendant que CHECA se rapproche du pilote angevin. Le pilote espagnol assène, à 2 tours de la fin, un assaut que PERRET ne peut contenir.

La course se termine sur un second sacre pour qui signe sa 4ème victoire depuis le début de saison. Il est suivi du duo des « David » : CHECA à la 2ème place et PERRET à la 3ème.

Avec 53 Points pris sur 54, c’est un véritable « hold-up » qu’a réussi le multiple Champion de France ici à Nogaro, qui semble filer tout droit vers un 4ème sacre d’affilée, record qui n’a jamais été encore établi en Superbike. David CHECA, actuellement 2ème au classement provisoire avec 33 points devance Matthieu LAGRIVE le pilote Stock, 3ème au scratch et premier de sa catégorie avec 32 Points.

Kenny FORAY, termine la course au pied du podium après s’être octroyé la 4ème place qu’il n’a pas quitté depuis le 8ème tour. Le pilote BMW, 4ème au Scratch, occupe la 3ème place provisoire du classement Evo avec 21 Points.

En Stock, Matthieu LAGRIVE joue les avant-postes à quelques secondes de Baptiste GUITTET tout au long de la course.

Au 13ème tour, le pilote n°76 perd l’allure et Baptiste GUITTET le devance. Deux tours plus tard, LAGRIVE reprend le dessus sur la situation et repasse GUITTET. Les pilotes Kawasaki et Suzuki livrent bataille jusqu’à la ligne d’arrivée mais c’est finalement le n°72 qui s’impose dans le dernier tour et se hisse sur la plus haute marche du podium en Stock. Matthieu LAGRIVE, complète le podium suivi de Romain MAÎTRE resté à l’affut pendant toute la course.

Au classement provisoire, LAGRIVE conserve sa première place avec 95 points, suivi de Baptiste GUITTET et Romain MAÎTRE tous deux comptabilisant 65 points.

 

SUPERSPORT

UN SANS FAUTE TANGRE

Auteur d’un excellent départ Hugo CASADESUS (Honda) s’empare de la tête de course au premier virage. La situation change dans « l’escargot » et c’est Louis BULLE (Yamaha – Pirelli) qui s’impose et mène les débats. Après un tour, la Yamaha n°5 passe la ligne de chronométrage en tête suivi de la Honda n° 20 de CASADESUS et de la Suzuki n°1 de .

Au 2ème tour, TANGRE passe CASADESUS pour venir batailler avec BULLE. Une joute qu’il remporte largement et passe la ligne du 4ème tour en tête. Il s’éloigne de Louis BULLE qui souffre des attaques d’Hugo CASADESUS et Hugo CLERE. Pour rappel ce dernier est partit de la 20ème place sur la grille de départ !

CLERE, favori de la catégorie, fait parler sa dextérité et s’empare de la seconde place aux dépens de BULLE. De son côté, Hugo CASADESUS est relégué à la 5ème place après s’être fait passé par POLESSO.

Coup de théâtre, à 10 tours de l’arrivée, Hugo CLERE, trahit par la mécanique, abandonne et laisse s’envoler seul en tête !

Louis BULLE et Peter POLESSO se disputent alors la seconde place. Les deux pilotes laissent parler leur fougue et offrent un spectacle exceptionnel nourrit essentiellement des assauts de BULLE sur POLESSEO. Le pilote de la Yamaha n°5 finit par l’emporter et se classe second devant Peter POLESSO.  

À l’arrière CASADESUS se dispute le pied du podium avec Florent TOURNE (Yamaha), les deux pilotes restent roue dans roue. Mais c’était sans compter sur le retour de Maximilien BAU (Yamaha) qui s’empare de la 4ème place au nez et à la barbe du duo CASADESUS – TOURNE.

En Pirelli, Félix PERON (Yamaha) et Sébastien FRAGA (Yamaha) luttent pour la tête du classement. (Triumph), revient sur le duo pour se mêler au duel. Le trio Pirelli forme un peloton dont s’extirpe Sébastien FRAGA. Félix PERON le suit de peu mais reste à la traine…

À quelques tours de la fin, FRAGA, en délicatesse avec son pneumatique arrière, rétrograde à la 10ème du scratch. PERON en profite pour s’emparer de la tête de la catégorie, assure la 2ème marche du podium et Steven NEUMANN (Yamaha) s’illustre pour la première fois ce week-end à la 3ème place.

 

LA REVANCHE DE HUGO CLERE

Hugo CLERE, obnubilé par sa revanche depuis sa déception matinale, prend un superbe départ et s’empare de la première place. , se satisfait pour le moment de la seconde place et talonne la Yamaha n°11. Derrière on retrouve Louis BULLE, en forme depuis le début du week-end, ainsi que Peter POLESSO qui reste dans sa roue.

Les 4 pilotes roulent dans la même seconde, TANGRE en profite pour prendre l’aspiration et se placer en tête de course. N’en déplaise au n°1, Hugo CLERE reprend la première place quelques tours plus tard.

Le duo CLERE – TANGRE creuse l’écart avec leurs poursuivants. Toujours en tête sur sa Yamaha, CLERE doit s’appliquer sur son pilotage pour ne pas se laisser remonter par la Suzuki n°1. Fait de course remarquable, , chute à 2 tours de l’arrivée alors qu’il colle aux pneus de CLERE. Le pilote de la Suzuki N°1 parvient à relever sa moto et repartir pour tenter de limiter la casse, malheureusement ce dernier termine 17ème.

Hugo CLERE monte, pour la première fois de la saison, sur la plus haute marche du podium. Louis BULLE et Peter POLESSO complètent le podium.

Côté Pirelli 600, c’est qui s’illustre, en bagarre avec les pilotes Supersport pendant une majorité de la course, le pilote Triumph passe le drapeau à damier en premier devant Félix PERON et le suisse Sébastien FRAGA.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3 / PRE GP 

ROUGÉ AU DÉFI

Clément ROUGÉ, le grand favori de la catégorie sur sa Moriwaki, s’élance de la première ligne. Il confirme son talent après une joute serrée avec Matthieu GRÉGORIO qui s’empare plusieurs fois de la première place pendant les 6 premiers tours. Le pilote n°45 s’envole au 7ème tour et termine la course à plus de plus de 10 secondes de GRÉGORIO.

Le pilote Sherco n°24 finit la course, isolé et monte sur la 2ème marche du podium.

La 3ème place que l’on pensait réservé à Joris INGIULLA, très véloce lors des séances d’essais, revient finalement à Quentin PEREZ. En effet, sérieux et appliqué il double INGIULLA au 5ème tour pour terminer sur la 3ème marche du podium.

 

ROUGÉ PROFITE DE LA CHUTTE DE GRÉGORIO POUR L’EMPORTER  

Le début de course est retardé suite à la chute d’un pilote qui entraîne la sortie de la « voiture de sécurité » pendant de longues minutes.

Les débats reprennent avec une excellente performance de Matthieu GRÉGORIO qui domine Clément ROUGÉ pendant la première partie de la course. Malheureusement le pilote Sherco n°24 part à la faute et chute à quelques tours de l’arrivée, de quoi laisser filer ROUGÉ vers son premier doublé de la saison.

Au classement du Championnat et avec 80 points, le pilote de la Moriwaki n°45 repasse devant GREGORIO, 68 points. Derrière, Théo SERRIERE double Joris INGIULLA à la mi-course et s’empare ainsi de la 2ème place à quelques secondes devant le pilote n°95 qui monte quant à lui sur la 3ème marche du podium. INGIULLA conserve malgré tout sa 3ème place au Championnat avec 58 Points.

 

SIDE CAR

DELANNOY / ROUSSEAU SANS CONTESTE  

DELANNOY / ROUSSEAU reste une nouvelle fois scotché au départ, faisant les affaires de MOREAU / GADET qui s’empare de la tête de la course. BRUNAZZI / RIGONDEAU ferme la marche pour assurer la 3ème place.

L’arrivée de la Safety Car à 10 tours de la fin et paralyse la course suite à l’abandon de HUET / ARIFON, vainqueur la veille.

Les débats reprennent pour MOREAU / GADET qui produit une très belle course.

DELANNOY / ROUSSEAU, Champion en titre, ne se laisse pas faire et reprend la tête dans le virage de la ferme. Le side n°1 s’envole et continue sur sa lancée pour terminer sur la plus haute marche du podium.

Le multiple Champion de France s’installe confortablement en tête avec 102 points au classement général. Derrière MOREAU / GADET finit 2ème suivi de BRUNAZZI / RIGONDEAU. Un classement qui reflète l’ordre provisoire du Championnat actuel puisque les sides n°51 et n°61 comptent respectivement 59 et 54 points.

En F2, LEBLOND / FARNIER prend les devants, suivi par GUIGNARD / POUX et le duo OLLIGER avant l’arrivée de la neutralisation de la course.

En fin de course, GUIGNARD / POUX part à la faute et ne termine malheureusement pas les débats pourtant bien engagés.

Le podium est donc composé de LEBLOND / FARNIER suivi de BARBIER / CROCHEMORE et CAUSSE / BERGEROT.

Ce dernier occupe la tête du classement général avec 78 points devant le duo 100% féminin, qui comptabilise pour le moment 65 points, exæquo avec LEBLOND / PICQUOIN.

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
 

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…



Vous pouvez aussi suivre les dernières news sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk.fr, Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

 

Pour cette saison 2016, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur les sites www.fsbk.fr et www.ffm.tv.

 

En partenariat avec Motors TV, la FFM produira après chaque week-end un reportage de 24 minutes diffusé sur la chaîne le mercredi suivant les épreuves.

 

 

 

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop