Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

DEUX CATÉGORIES ET DEUX DOUBLÉS, UNE PREMIÈRE DANS L’HISTOIRE DU FSBK-FE

Communiqués

En présence du Président de la FFM, Sébastien Poirier, la première étape du Championnat de France organisée par l’Automobile Club de l’Ouest sous l’égide de la FFM restera gravée dans les annales avec une prestation stratosphérique d’un Valentin Debise survolté sur le Circuit Bugatti du Mans !

SUPERBIKE 
COURSE 1 : INCONTESTABLEMENT DEBISE

Les pilotes de la catégorie reine prennent le départ en l’absence de Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin), contraint de rester au stand suite à un incident mécanique au départ du tour de chauffe.
 
À l’extinction des feux, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) donne le ton ! Son départ soigné depuis la pole position lui permet de prendre l’avantage et de caracoler en tête sans rival…
 
Au second rang en début de course, Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin) voit remonter Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) avec le couteau entre les dents. Dans le 5ème tour, le Champion de France s’octroie la 2ème place au détriment du pilote de la Yamaha n°89. Maintenant au 3ème rang, Axel MAURIN doit composer avec Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) et Gregory LEBLANC (Ducati – Pirelli) bien décidés à contrarier les plans du pensionnaire du Team CMS.
 
Dans le 10ème tour, une chute intervient dans le groupe de poursuivants : Gregory LEBLANC est à terre ! Heureusement, il se relève dans la foulée sans gravité.
On observe également Alan TECHER partir à la faute et redescendre dans le classement. Le pilote de la BMW n°5 parvient cependant à rester en piste et limite la casse au 8ème rang.
 
Les écarts se creusent entre DEBISE, GINES et MAURIN durant la 2ème partie de course. Après avoir fait cavalier seul durant les 17 tours, DEBISE s’impose avec près de 10 secondes d’avance. Une première large victoire au Championnat ! GINES confirme sa 2ème place devant MAURIN. Au pied du podium, Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop) signe un très beau retour au sein du Championnat de France Superbike.
 
À la 5ème place au scratch, le pilote Challenger Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) débute la saison en grande pompe avec la première place de la catégorie des jeunes pilotes. Sur la 2ème marche du podium Challenger, Alan AGOGUE (Yamaha – Dunlop) s’illustre après s’être élancé de la 15ème place sur la grille de départ avec une belle 10ème place au scratch. Valentin SUCHET (Suzuki LMS – Bridgestone), quant à lui, complète le podium.
À noter, Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin), le pilote le plus rapide de la catégorie durant les essais, chute dans le deuxième tour mais parvient cependant à reprendre la piste. Après être reparti en fin de classement, le pilote de la Honda n°26 a gratifié le paddock d’une « remontada » afin de conclure la course à la 13ème place.

COURSE 2 : DEBISE IMPÉRIAL
Aucun doute, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) est « l’homme du week-end » sur la piste du Circuit Bugatti du Mans ! Dès le premier tour, il enchaine les tours rapides et évolue seul en tête pour aller conclure cette première étape du Championnat de France sur un doublé en catégorie reine !

Après avoir signé un excellent départ, Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) pointe au second rang dans le 2ème tour, cependant, il ne parvient pas à maintenir le rythme. Le vice-Champion en titre se fait progressivement devancer par Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin), Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin) et Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) qui prennent tour à tour le meilleur sur le pilote de la BMW n°78. En 6ème et 7ème position, Gregory LEBLANC (Ducati – Pirelli) et Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop) sont en embuscade !

Avant la mi-course, LEBLANC porte une estocade fructueuse sur FORAY puis met la pression sur TECHER. Derrière GINES, le trio MAURIN – TECHER – LEBLANC est extrêmement compact. À deux tours du drapeau à damier, le pilote de la BMW n°5 prend l’ascendant sur MAURIN mais ce dernier ne se laisse pas pour autant distancer.

La hiérarchie ne changera pas sur la ligne d’arrivée pour le top 2. Derrière le pilote de la Kawasaki n°153, GINES démontre sa rigueur et conforte la deuxième place devant TECHER. En revanche, on retrouve LEBLANC qui termine au pied du podium après avoir pris le meilleur sur MAURIN dans les derniers instants de course. Moins rapide en deuxième partie de course, FORAY redescend dans le classement jusqu’au 11ème rang.

Du côté des pilotes Challenger, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) contient les assauts de Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) jusqu’au bout et monte une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium. Sur la 3ème marche du podium, le paddock retrouve Alan AGOGUE (Yamaha – Dunlop).

Au provisoire, DEBISE trône en tête avec 52 points devant GINES (40 points) et MAURIN (27 points).
En challenger, RENAUDIN est en tête avec 52 points devant AGOGUE (36 points) et ANTIGA (33 points).  

SUPERSPORT 600
COURSE 1 : DEBISE FAIT LE TROU

Malgré le bon départ de Valentin DEBISE (Kawasaki – Pirelli), c’est le pilote Challenger Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) qui conclut le premier tour en tête suivi de très près par le pilote de la Kawasaki n°153. Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli), quant à lui, reste dans le sillage des deux hommes.
 
Après 2 tours, DEBISE impose son rythme et creuse l’écart en laissant CLERE et CAUCHI en discussion pour la suite du podium. Ces deux derniers protagonistes sont ensuite rejoints par les pilotes Supersport Challenger Charles CORTOT (Yamaha – Dunlop) et Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli). Le quatuor entame alors un chassé-croisé où le duo CAUCHI – CLERE se détache, laissant BERCOT au 4ème rang et CORTOT au 5ème, tous deux séparés de quelques mètres…
 
Régulier et efficace, DEBISE signe une première victoire avec plus de 4 secondes d’avance sur ses poursuivants. Au sortir de sa bataille acharnée face à CLERE, CAUCHI conserve la 2ème place d’une tête sur la ligne d’arrivée et termine sur la plus haute marche du podium Challenger. CLERE s’adjuge donc la 3ème place.
 
Au pied du podium scratch, BERCOT peut se satisfaire de sa victoire face à CORTOT qui se classe 5ème. Ces deux derniers terminent respectivement 2ème et 3ème sur le podium Challenger.
 
On observe également la belle performance du pilote Challenger Matthieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) qui se classe 6ème devant le 3ème pilote Supersport de la course : Cédric TANGRE (Triumph – Michelin).

COURSE 2 : DEBISE SUR UN NUAGE

Fidèle à lui-même, l’intenable Valentin DEBISE (Kawasaki) signe un superbe départ et tue le suspense d’entrée de jeu ! L’albigeois, survolté, s’adjuge la victoire avec plus de 14 secondes d’avance sur ses poursuivants.

Pour le compte de la deuxième marche du podium, le pilote Challenger Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) et son meilleur adversaire du jour en Supersport Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli) ne comptent pas leurs efforts. Littéralement au coude à coude, les deux pilotes voient Cédric TANGRE (Triumph – Michelin) revenir dans leur sillage pour batailler la 3ème place. Après avoir longuement débattu, le pilote Challenger prend une nouvelle fois le meilleur sur CLERE et termine second. TANGRE, avec seulement quelques dixièmes de retard, conclut au pied du podium.

De la 5ème à la 9ème place, le paddock a pu assister à une bataille féroce entre Tom BERCOT (Yamaha -Pirelli) Kévin LONGEARET (Yamaha – Dunlop), Charles CORTOT (Yamaha – Dunlop), Kilian AEBI (Suzuki – Pirelli) et Adrien ROLLET (Yamaha – Dunlop).

Finalement, la hiérarchie reste inchangée, BERCOT et CORTOT complètent le podium Challenger.

Au provisoire, DEBISE est en tête avec 52 points devant CAUCHI (40 points) et CLERE (32 points).
En Challenger, CAUCHI est en tête avec 51 points devant BERCOT (41 points) et CORTOT (32 points).

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3
COURSE 1 : MIZERA AU TAQUET !

Toujours aussi rapide que la veille, Amaury MIZERA (Beon Yamaha) réalise un très bon début de course qui lui permet de pointer en tête et de creuser un écart confortable sur le reste des concurrents du plateau. Sans surprise durant la fin de course, il s’impose avec près de 30 secondes d’avance sur son premier concurrent en Pré-Moto3 Leandro QUINTANS SANS (Beon Yamaha)
 
C’est justement auprès de QUINTANS SANS et de Mathis FARGIER (KTM RC4R) qu’il faut se tourner pour assister à un échange musclé pour le podium. Pourtant, FARGIER semble avoir un ennui mécanique et redescend dans le classement en fin de course. QUINTANS SANS se classe alors 2ème devant Mathéo ROMAN (KTM RC4R) qui hérite de la 3ème place.

COURSE 2 : DEUXIÈME VICTOIRE POUR MIZERA

Toujours aussi à l’aise, Amaury MIZERA (Beon Yamaha) démontre une nouvelle fois son leadership au guidon de la Beon Yamaha n°111. Il prend son envol dès le début de course et impose un rythme qu’il est le seul à tenir. Il termine en roi avec plus de 34 secondes d’avance sur son premier concurrent en OGP.

Leandro QUINTANS SANS (Beon Yamaha), quant à lui, termine 2ème. C’est pour la 3ème place de la catégorie que la bataille fait rage. Rémy SANJUAN (KTM RC4R) tire son épingle du jeu et complète le podium laissant Mathéo ROMAN (KTM RC4R) et Enzo SIRE (Moriwaki) à la 4ème et 5ème place des OGP.

Au provisoire, MIZERA est en tête avec 52 points devant QUINTANS SANS (40 points) et ROMAN et SANJUAN, tous deux ex-aequo avec 29 points.

NSF 250
COURSE 1 : FACE À FACE ENTRE MARIUS ET GIABBANI

Le Champion de France OGP Pré-Moto3 2020, Clément GIABBANI (Honda), doit faire face à Henry MARIUS (Honda) pour la victoire ! Les deux pilotes sont au coude à coude pour tenter de s’imposer jusque dans les tous derniers tours où MARIUS prouve sa bonne forme et s’impose.
 
Clément GIABBANI termine second. Le 3ème pilote de la catégorie Ilan PERON (Honda) ne termine pas la course.

COURSE 2 : GIABBANI VAINQUEUR

Revanchard et opportuniste, Clément GIABBANI (Honda) profite d’un ennui mécanique qui conduit Henry MARIUS (Honda) à stopper les débats après 2 tours pour s’imposer dans la catégorie des NSF 250.

Ilan PERON (Honda) monte logiquement sur la 2ème marche du podium.

Au provisoire, GIABBANI est en tête avec 46 points devant HENRY (26 points) et PERON (20 points).

SUPERSPORT 300
COURSE 1 : NEGRIER DE LA TÊTE ET DES ÉPAULES

Après s’être blessés, Alexis BOUDIN (Yamaha – Michelin), pourtant second des essais chronométrés et Anatole BEAUPERE (Kawasaki – Pirelli), qui n’a participé qu’aux essais libres, n’ont pu prendre le départ de la course.
 
C’est donc serein que le poleman Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) prend les commandes dès le début de course et commence à creuser l’écart sur le duo Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli) – Paul CAILLOL (Kawasaki – Pirelli). Ce dernier chute dans la chicane Dunlop et laisse QUINET s’emparer de la seconde place.
 
Pourtant, un groupe de chasse composé de Gabin CAZARD (Yamaha – Pirelli), Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) et Lucas SASSONE (Yamaha FT Racing Academy – Michelin), remonte rapidement sur Adrien QUINET.
 
Après 4 tours de course, CAZARD relègue QUINET au second rang. Au bout de quelques tours, CAZARD creuse un timide écart sur ses poursuivants. QUINET, SASSONE et PONCET échangent alors de multiples passe d’armes pour compléter le podium.
 
« De la tête et des épaules » ce sont les mots employés par Jean-Claude BRUNEAU le speaker du Championnat de France, pour qualifier la domination de NEGRIER ! Il termine vainqueur avec plus de 11 secondes d’avance sur CAZARD et SASSONE. QUINET et PONCET se classent respectivement 4ème et 5ème.
 
À noter, la belle performance de la première représentante de la gent féminine, Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin), qui conclut la course au 6ème rang.

En Challenger, c’est très serré pour le podium ! En fin de course, Ludovic AMOURET (Kawasaki – Pirelli) fait la différence et s’impose devant Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli) et Lucas LINXE (Kawasaki – Pirelli). 

COURSE 2 : PREMIÈRE VICTOIRE POUR QUINET

Et c’est parti pour 12 tours, avec notamment un très bon départ d’Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) devant Gabin CAZARD (Yamaha – Pirelli) et Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli). La Kawasaki n°93 prend rapidement l’ascendant sur CAZARD et s’empare de la 2ème place. Bien décidé à poursuivre son effort, Adrien QUINET prend l’avantage également sur Alexy NEGRIER, dans le 2ème secteur les deux jeunes hommes terminent dans cet ordre le premier tour.

Les deux protagonistes semblent déterminés à assurer le spectacle, et distancent progressivement le reste du peloton mené par Gabin CAZARD suivi de Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) et de Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli). Le duo de tête se rend coup pour coup et s’échange régulièrement la place de leader, pour le plus grand plaisir du paddock qui ne manque rien de cette bataille engagée.

À la mi-course 323 millièmes séparent QUINET, leader provisoire et NEGRIER, son dauphin. Derrière, la hiérarchie nous offre aussi de belles batailles entre CAZARD et PONCET qui s’échangent régulièrement la 3ème place, DA CUNHA joue pour le moment le rôle d’observateur à la 5ème position.

Plus régulier, NEGRIER s’adjuge durablement la première position et creuse un léger écart sur QUINET qui fait son maximum et résiste bien, sans pour autant se placer afin de porter une attaque. Cependant, dans le dernier tour, NEGRIER chute dans le virage de la Chapelle et laisse à QUINET le champ libre pour signer sa première victoire de la saison devant CAZARD et PONCET qui complètent le podium.
Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin), régulière et incisive, signe une très belle 4ème place après avoir pris l’avantage sur DA CUNHA, 5ème.

En Challenger, après avoir occupé la première place de la catégorie durant une bonne partie de la course, Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli) s’incline face à son meilleur adversaire Ludovic AMOURET (Kawasaki – Pirelli).

Lucas LINXE (Kawasaki – Pirelli) termine, comme le matin, à la 3ème place.

Au provisoire, CAZARD pointe en tête avec 40 points devant QUINET (39 points) et PONCET (27 points).
En challenger, AMOURET est en tête avec 51 points devant CHRETIENNOT (40 points) et LINXE (33 points).

SIDE-CAR 
COURSE 2 : REEVES / ROUSSEAU FAIT LE DOUBLÉ

Le scénario se répète chez les leaders des sides ! Le duel entre REEVES / ROUSSEAU et STREUER / CLEMENT assure à nouveau le spectacle lors de cette deuxième course. Le Side n°77 creuse un timide écart sur STREUER / CLEMENT et conforte la position de pointe durant toute la course. STREUER / CLEMENT se classe donc 2ème.

Au 3ème rang, PEUGEOT / PEUGEOT, pourtant dans la roue des équipages de tête en début de course, se retrouve très rapidement isolé et termine sur la dernière marche du podium.

Pour sa part, LEGLISE / LAVOREL qui a été contraint à l’abandon en course 1, parvient à se classer 4ème devant BARBIER / RIGONDEAU.

En F2, CHANAL / LAVOREL remporte une deuxième victoire ce week-end ! LEGUEN / CESCUTTI et PALACOEUR / CESCUTTI complètent le podium avec moins d’une demi-seconde d’écart.

Au provisoire, STREUER / CLEMENT et REEVES / ROUSSEAU pointent en tête avec, tous deux, 46 points devant PEUGEOT / PEUGEOT (32 points).
En F2, CHANAL / LAVOREL tient la tête avec 52 points devant LEGUEN / CESCUTTI (36 points) et PALACOEUR / CESCUTTI (27 points).

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…
Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 
D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

CALENDRIER 2021

23 – 25 avril – Nogaro (32) – ASM Armagnac Bigorre
28 – 30 mai – Lédenon (30) – MC Lédenon
11 – 13 juin – Pau Arnos (64) – Moto Club Pau Arnos
20 – 22 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events