Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
06 - 07 avril 2019
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
12.04.14.
Cédric TANGRE, retour sur le podium!

Voilà, la saison redémarre après une trêve de presque 6 mois. Pour une fois j’ai donné peu, voire pas de nouvelles durant l’inter-saison. En effet, après 4 saisons difficiles, mes objectifs sont plus simples : me faire plaisir !

Ainsi, je ne devrais participer qu’à 4 épreuves : Le Mans, Nogaro, Magny-Cours et Carole.

C’est pourquoi je vous ai peu embêté cet hiver… Mon équipe est toujours celle de Yohann Moto Sport avec mon Papa pour la mécanique et Rémi qui est là pour les réglages châssis et moteur.

Mon but était de courir également l’intégralité du championnat du Monde d’endurance, mais mes pistes sont tombées à l’eau, je me retrouve donc avec un programme beaucoup moins intense que les saisons précédentes.

Malgré tout j’ai réalisé deux séances de test avant cette course, qui se sont bien déroulées. L’adrénaline ressentie au guidon m’a donné beaucoup de plaisir, même si bien sûr, avec le peu de séances réalisées je suis loin d’être au niveau pour la victoire.

Vendredi : Essais libres ;
J’essaie de me mettre dans le rythme de suite, car depuis la reprise je pêche énormément en vitesse de passage. J’améliore au fil des tours mon feeling avec la moto et éprouve beaucoup de plaisir à piloter ! Le chrono s’en ressent et je parviens à rouler relativement vite, ce qui me place en 4ème position de cette première séance.
Pour la seconde séance, j’aimerais encore améliorer mon chrono. J’attaque d’entrée, mais réalise quelques glissades de l’arrière. Je parviens tout de même à progresser, pas suffisamment selon moi, mais les sensations reviennent petit à petit. Je termine à nouveau 4ème. Plutôt satisfait de la journée, je me prends au jeu et espère encore mieux le lendemain.

Samedi : Qualification 1 – Course 1 ;

Qualification n°1 :
Nous progressons dans les réglages avec Rémi et j’améliore encore mon temps. Cependant, je ne progresse que de quelques dixièmes et même si je sens que j’ai la possibilité de faire mieux, je n’arrive pas à me lâcher suffisamment. Je me qualifie en 4ème position (cette position semble me coller depuis le début du week-end). Devant moi se trouvent Lucas Mahias, Valentin Debise et mon cousin Robin Camus.

Course n°1 :
Avant cette course, je suis relativement détendu. La 1ère course est fidèle aux qualifications. Le pôleman est au dessus du lot, mais j’espère être capable de suivre les deux pilotes qui me précèdent pour prendre une place sur le podium. Les pilotes derrière moi s’accrocheront, c’est sûr, mais au-delà du 5ème il existe une différence de chrono franche qui me permettrait de pouvoir me mettre à l’abri.
L’adrénaline monte à son niveau le plus haut lorsque les feux rouges s’allument ! Vert et gaz ! Je vois Robin qui rate complètement son départ. Je me place 3ème mais dans la ligne droite un concurrent me fait l’aspi. Au freinage je conserve ma 4ème place. Au virage suivant je profite d’un petit trou pour me faufiler à l’intérieur de Morgan Berchet et passer en 3ème position. Les deux leaders sont déjà loin alors que le Safety car fait son entrée, certainement en raison d’un accrochage au 1er virage.
A ma grande surprise, le safety rentre au stand à peine un demi-tour après sa sortie.
Je ne m’y attendais pas (je n’avais jamais vu ça), ainsi je laisse les leaders filer à nouveau tandis que je dois lutter pour ne pas me faire dépasser au redémarrage ! Je parviens à conserver ma 3ème place et créé de suite un écart avec le 4ème. Mais surprise le safety est de nouveau de sortie. Trois tours sont nécessaires pour nettoyer la piste et il faut à nouveau repartir. Cela commence à être difficile à rester concentré et si au redémarrage je pars correctement, je reste plus prudent. Je vois ainsi Louis Bulle remonter derrière moi. Je ne compte pas laisser ma 3ème place alors j’augmente à nouveau le rythme.

Mais Louis s’accroche et gêné par un attardé, il me recolle à 2 tours de l’arrivée. Je dois donc pousser jusque dans le dernier tour (tour auquel j’améliorerais mon chrono des qualifs) pour parvenir à monter sur mon premier vrai podium depuis… 2009 !!!
Je suis très satisfait de ce podium, mais si les nombreuses chutes me font penser que je ne méritais pas entièrement cette place…

Dimanche : Warm Up – Course 2 ;

Warm up :
Nouveauté cette année, la seconde séance de qualification est remplacée par un warm up… Effectivement, le nouveau règlement prévoit que la grille de la seconde manche est réalisée à partir du classement de la course de la veille (suivant le meilleur tour). Comme depuis le début du week-end j’ai réalisé en course le 4ème meilleur chrono. Je partirais donc de la même position qu’en 1ère manche. En ce qui concerne le warm-up, je ne fais qu’un tour en raison d’une piste ni sèche ni humide.

Course n°2 :
Une averse alors que nous nous mettons en grille ruine bouleverse la stratégie. Tout le monde monte en catastrophe les pneus pluie sur la grille, mais dans la précipitation, nous oublions de modifier les réglages. Tant pis, à peine le temps de reprendre son souffle que le départ est donné.
Je réalise un départ prudent, car ça fait très longtemps que je n’ai pas roulé dans ces conditions. Au fur et à mesure je perds quelques places et me retrouve 6ème. Les pilotes de devant s’échappent légèrement. Mais je veux absolument revenir me battre pour le podium. Je sais que c’est à portée, que c’est simplement dans ma tête et que je dois me libérer rapidement. Je suis 6ème à ce moment.
Je m’efforce donc à me relâcher et parviens à gagner près d’une seconde par tour. Je reviens sur Robin que je dépasse quelques virages plus loin au freinage.
Puis je remonte sur Valentin Debise, que je parviens également à déborder rapidement. Kevin Longearet est plus loin. Il me faut plusieurs tours afin de revenir sur ces basques. Mais ce pilote ne se laisse pas faire et je n’arrive pas à prendre l’avantage. A chaque fois que je tente il relâche les freins et ferme la porte. Robin en profite pour revenir au contact. Nous sommes donc 3 pilotes pour une seule place sur le podium (le second est déjà loin).
Je fais donc le forcing au freinage et prends la 3ème place. Je m’élargis mais conserve ma position. Je sais que les deux pilotes veulent aussi le podium, je décide donc de repartir encore plus rapide que les tours précédents ! Je me fais une belle glisse à l’entrée du virage suivant mais reste sur mes roues. J’améliore d’une seconde au tour suivant et encore une le tour d’après alors que le pneu arrière se détériore et que je dois gérer la glisse. Au 13ème et avant dernier tour, je réalise le meilleur tour en course et me mets définitivement à l’abri de Robin qui m’a poussé dans mes derniers retranchements ! Je monte ainsi sur mon second podium du week-end !

Conclusion :
Je n’osais pas espérer une telle entame de championnat ! Je me retrouve en seconde position du championnat avec 41 points. (Les systèmes de points ont changé, je gagne 20 points pour chaque 3ème place + 1 point pour le meilleur tour en seconde manche).
Je tiens tout de même à relativiser. Ces bons résultats arrivent certainement parce que je suis plus détendu, mais je pense que cela vient également de la concurrence qui est pour l’instant légèrement moins affutée que l’an passé (deux des pilotes de pointe ont changé de catégorie), et même si la grille est bien fournie et que de jeunes loups débarquent de catégories inférieures, ils sont en retrait, mais je suis sûr qu’il faudra compter sur eux dès Nogaro.

Les chronos le prouvent, en 1ère manche sur le sec, je roule en 1’41 »9 ce qui est un bon chrono, mais pour être sur le podium il y a deux ans, il fallait plutôt rouler en 1’41 »2… En clair, je suis content de mon résultat, mais pas tout à fait satisfait de mes performances.
La suite du championnat à Nogaro les 24 et 25 Mai. Mais avant ça j’ai eu le plaisir d’apprendre ce dimanche que je participe aux Bol D’or avec l’équipe Hall Moto 02 !

Un grand merci à toute l’équipe Yohann Moto Sport : Rémi, François, Mumu, Matthieu, Sébastien, mes parents, Robin et à tous mes partenaires : YOHANN MOTO SPORT, SUZUKI, SHOEI, PIRELLI, FALCO, AFAM, TRANSPORT GAILLARD, YACCO, MCT, TOURNAY, PFP, GBRACING, ROBBY, SEMC, AKRAPOVIC, YOSHIMURA.

Sur info de Cédric TANGRE #23 en Supersport

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop