Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

4ÈME MANCHE À PAU ARNOS : LES ÉCARTS SE RÉDUISENT EN CATÉGORIE REINE

Pau Arnos (64)
Communiqués

Malgré l’annulation de la journée samedi, la compétition a repris ses droits sur le Circuit de Pau Arnos ce dimanche. Lors de cette 4ème étape organisée par le MC Pau Arnos sous la coupe de la FFM, les 200 pilotes du Championnat Superbike FSBK-FE ont offert de superbes courses aux spectateurs s’étant rendus sur le magnifique tracé béarnais.  

Suite à l’officialisation du maintien de la journée de dimanche, un nouveau programme a été adopté. Les catégories Objectif Grand-Prix et Supersport 300 auront une séance de qualification puis une course unique tandis que les Superbike, Supersport 600 et Sidecar s’élanceront pour deux courses. La grille de départ de la course 1 étant déterminée par les meilleurs temps réalisés en FP1 et FP2 le vendredi. 

SUPERBIKE 

COURSE 1 : FORAY RETROUVE LE SOMMET

Surprise pendant le tour de chauffe, le leader du Championnat Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin), devant s’élancer 2ème, ne prend pas le départ à cause d’un ennui mécanique. 

En pole position pour la première fois de la saison, Alan TECHER (Honda CBO – Michelin) conserve sa place dans le 1er tour et file en tête en emmenant Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) dans sa roue. 

Après 3 tours, plus de 2 secondes séparent le duo de tête de Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli), 3ème devant Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli). Parti 10ème, Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) pointe déjà à la 5ème place et lutte avec Maximilien BAU (BMW – Michelin) alors que Tom BERCOT (Honda CBO – Michelin), bien placé dans le top 10, chute lourdement.

Au 8ème tour, FORAY prend l’avantage devant TECHER et essaye de creuser l’écart, mais le pilote de la Honda n°5 s’accroche. Dans le même temps, RENAUDIN, 3ème, se met à l’abri de MAURIN, 4ème, alors que BAU, repassé 5ème devant GINES, mène la vie dure au triple Champion de France en titre. 

FORAY creuse l’écart avec TECHER et porte son avance à un peu plus d’une seconde au 17ème tour. Derrière, RENAUDIN est toujours 3ème alors que BAU prend le meilleur sur MAURIN et s’empare de la 4èmeplace.  De son côté, GINES est toujours 6ème, mais pas en mesure d’attaquer les pilotes qui le précèdent. 

À l’issue des 20 tours, FORAY triomphe pour la première fois de la saison et revient dans la course au Championnat. Sur sa lancée, TECHER signe un nouveau podium après sa belle performance de Lédenon. C’est également un deuxième podium consécutif pour RENAUDIN, une nouvelle fois 3ème

Au 4ème rang, le public retrouve Maximilien BAU de retour aux avant-postes. Après une première partie de saison difficile, le pilote ardennais signe son meilleur résultat en catégorie reine. MAURIN décroche un nouveau top 5 et devance GINES, 6ème. Sans doute pas le résultat espéré pour le pilote de la Yamaha n°41 qui inscrit tout de même 10 points et revient au coude à coude avec DEBISE dans la course au titre, malgré sa blessure à la main. 

Dans cet ordre, du 7ème au 9ème rang, David MUSCAT (Ducati – Michelin), Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) et Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli) terminent dans la même seconde.

En Challenger, c’est une nouvelle victoire pour RENAUDIN qui devance BAU, auteur de son premier podium de la saison, et SUCHET, une nouvelle fois bien placé. Belle prestation également pour Ludovic RIZZA (Yamaha – Pirelli) qui complète le top 10 scratch. 

COURSE 2 : DEBISE RENOUE AVEC LE SUCCÈS

Auteur du holeshot, le poleman Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin), se retrouve immédiatement sous la pression de Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin). Après 2 tours, le pilote de la BMW n°78 cède face à l’albigeois, Alan TECHER (Honda CBO – Michelin), reste au contact au 3ème rang. 

Au 4ème tour, la direction de course intervient avec un drapeau rouge suite à la chute d’Alexis LAMIRE (Yamaha – Pirelli) dans le cœur du peloton. 

Au second départ, TECHER prend les commandes avant que DEBISE ne l’en désempare un tour plus tard. FORAY intègre une nouvelle fois le trio de tête. Au 4ème rang, Maximilien BAU (BMW – Dunlop) est encore bien placé, mais sous la menace d’Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli) et Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli). 

Après 6 tours, DEBISE hausse le rythme et distance ses adversaires. À l’inverse, TECHER accuse de coup et cède la 2ème place à FORAY, relégué à plus de 2 secondes de la Yamaha n°153. 

Tour après tour, l’écart se stabilise, FORAY reste en embuscade derrière DEBISE, à l’affut de toute opportunité de se rapprocher et dépasser. Derrière, les débats s’animent entre BAU, RENAUDIN et MAURIN. 

Finalement, DEBISE passe la ligne d’arrivée avec 2’’093 d’avance sur FORAY, 2ème, et reste aux commandes du Championnat de France à l’issue de cette 4ème étape de la saison. Le pilote du team BMW Tecmas réalise son meilleur week-end de l’année avec une victoire suivie d’une 2ème place. Au 3ème rang, TECHER est également sur une pente ascendante avec trois podiums d’affilée. 

Dans les derniers tours, RENAUDIN prend le meilleur sur ses adversaires et s’adjuge la 4ème place de la course devant MAURIN, 5ème, et BAU, 6ème. En difficulté à cause de sa blessure à la main, Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) limite la casse avec la 7ème place. Il devance Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli) qui retrouve la troisième marche du podium de la catégorie Challenger dont RENAUDIN et BAU sont respectivement 1er et 2ème.  

SITUATION PROVISOIRE SUPERBIKE :
1 – Valentin DEBISE – 153 points 
2 – Mathieu GINES – 137 points 
3 – Kenny FORAY– 124 points 
4 – Alan TECHER – 115 points 
5 – Martin RENAUDIN – 102 points 

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : DEBISE NE LAISSE AUCUN ESPOIR À GREGORIO 

Avant même le départ, Loïc ARBEL (Yamaha – Pirelli) et Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) sont victimes d’ennuis mécaniques et rentrent aux stands.   

Le poleman Valentin DEBISE (Yamaha – Pirelli) garde l’avantage à l’issue du 1er tour, mais Matthieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) prend sa roue et tente de l’attaquer. 

Quelques tours seulement suffisent à DEBISE pour se défaire du pilote de la Yamaha n°24. Au 3ème rang, Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop) est relégué à plus de 5 secondes de Matthieu GREGORIO après 6 tours. Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli) est quant à lui 4ème et tente de rester dans le sillage du pilote du Moto Team 95. Pour trouver une bataille, il faut remonter aux 5ème et 6ème positions, où Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) et Kilian AEBI (Yamaha – Dunlop) luttent pour intégrer le top 5. 

Au terme d’une course totalement maitrisée, DEBISE s’adjuge une 7ème victoire de rang, encore devant GREGORIO, cette fois pas en mesure de lutter avec l’albigeois. Après son absence lors de la manche précédente, LUSSIANA revient de la meilleure des manières en signant son deuxième podium de l’année. Dans les derniers tours, MILLE part à la faute et se voit dépassé par DE LA VEGA et AEBI qui prennent les 4ème et 5ème places de la course.  

En Challenger, GREGORIO s’impose donc à nouveau devant AEBI qui réalise son meilleur résultat en 2022. Le top 3 de la catégorie des jeunes pilotes est complété par Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli), poursuivant sa belle progression avec la 8ème place de la course. 

COURSE 2 : 8 SUR 8 POUR DEBISE 

Une nouvelle fois, Valentin DEBISE (Yamaha – Pirelli) et Matthieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) s’échappent instantanément. Comme en course 1, Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop) prend la 3èmeposition, il est cette fois pris en chasse par Kilian AEBI (Yamaha – Dunlop), Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) et 6 autres pilotes dont Loïc ARBEL revenu dans le top 10 après s’être élancé depuis la 4ème ligne de la grille de départ. 

Avant la mi-course, DEBISE hausse le rythme et distance GREGORIO. Derrière le gardois, la lutte continue de faire rage dans le groupe de poursuivants. 

En deuxième partie de course, le groupe se disperse, LUSSIANA creuse un léger écart avec GIMBERT, 4ème, tandis qu’AEBI est dépassé par ARBEL qui remonte ses adversaires uns à uns.

Au drapeau à damier, DEBISE montre une nouvelle fois sa supériorité en Supersport 600 en s’imposant pour la 8ème fois en autant de courses. GREGORIO se distingue encore comme le meilleur adversaire de DEBISE avec la 2ème place de la course. Sur la troisième marche du podium, LUSSIANA confirme son retour en force au guidon de sa Yamaha n°95. Après une course sans inscrire le moindre point, GIMBERT, 4ème, signe une belle performance, tout comme ARBEL qui complète le top 5 devant AEBI, 6ème.

Pas de surprise en Challenger, GREGORIO s’impose devant GIMBERT et AEBI. 7ème au scratch, Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli) s’améliore course après course et se classe 4ème de la catégorie. 

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 600 :
1 – Valentin DEBISE – 205 points 
2 – Matthieu GREGORIO – 155 points 
3 – Loïc ARBEL – 105 points 
4 – Johan GIMBERT – 77 points 
5 – Enzo DE LA VEGA – 74 points 

OBJECTIF GRAND PRIX

PRÉ-MOTO 3

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : ROSTAGNI SURVOLE LES QUALIFICATIONS

Quelques soient les conditions, Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone) est souvent le plus habile en qualifications. Le pilote du team Perles de Fruits s’offre une nouvelle pole position en 1’24’’427, reléguant ainsi la concurrence à plus de deux secondes.

Quentin MANDINE (Béon – Bridgestone), en 1’26’’547, est 2ème des qualifications avec un chrono plus rapide que ceux de Quentin GODEFROY (KTM – Bridgestone), 3ème en 1’26’’761, et Camil BISSANE (KTM – Bridgestone), 4ème en 1’27’’713. 

COURSE : MANDINE SAISIT SA CHANCE ET L’EMPORTE 

Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone) ne se fait pas prier et s’échappe dès les premiers mètres. Aux 2èmeet 3ème rangs, Quentin MANDINE (Béon – Bridgestone) et Quentin GODEFROY (KTM – Bridgestone), incapables de prendre la roue du leader, entament une lutte pour le podium. 

Alors qu’il domine largement les débats, ROSTAGNI chute au contact d’un pilote retardataire à la mi-course. MANDINE hérite alors du leadership convoité par GODEFROY, 2ème

Au drapeau à damier, GODEFROY n’est pas en mesure d’attaquer MANDINE qui remporte sa toute première victoire en FSBK-FE ! Ayant repris le guidon de sa machine après sa chute, ROSTAGNI parvient tout de même à monter sur le podium. Au 4ème rang, le public retrouve Camil BISSANE (KTM – Bridgestone), également auteur d’une belle course. 

SITUATION PROVISOIRE PRE-MOTO 3 :
1 – Matthias ROSTAGNI – 130 points 
2 – Célestin MASY – 106 points 
3 – Quentin GODEFROY – 90 points 
4 – Quentin MANDINE – 84,5 points 
5 – Camil BISSANE – 78,5 points 

HONDA NSF 250

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : BERCOT EN POLE DEVANT PAYNE ET CAILLET

Après un week-end en demi-teinte à Lédenon, Benjamin CAILLET (NSF 250 – Bridgestone) est bien décidé à retrouver son fauteuil de leader. Le pilote de la Honda n°6 s’installe en haut de la feuille des temps dès le début des qualifications. Cependant à la mi-séance, son adversaire direct au Championnat Jules BERCOT (NSF 250 – Bridgestone) le déloge en signant un nouveau temps de référence en 1’25’’343.

Tour après tour, BERCOT continue d’améliorer et conclut en pole position avec un chrono de 1’29’’771. Kyle PAYNE (NSF 250 – Bridgestone) s’intercale entre les deux rivaux en signant son meilleur temps lors de son ultime tentative : 1’25’’874. CAILLET est donc 3ème en 1’26’’053.

COURSE : CAILLET VICTORIEUX DEVANT BERCOT 

Dans les premierd tours, Jules BERCOT (NSF 250 – Bridgestone) prend les devants, son concurrent direct au Championnat Benjamin CAILLET (NSF 250 – Bridgestone) accuse un léger retard. 

À la mi-course, CAILLET revient dans la roue de BERCOT avant de prendre l’avantage sur son rival. Dans leur dos, Evan BOXBERGER (NSF 250 – Bridgestone) est à la lutte pour la 3ème place avec Lorenzo GUYAU (NSF 250 – Bridgestone) et Kyle PAYNE (NSF 250 – Bridgestone). 

En deuxième partie de course, CAILLET insiste et prend une avance décisive devant BERCOT. Le pilote de la Honda n°6 renoue alors avec la victoire après ses déboires de Lédenon. Le duel pour la 3ème place est remporté par BOXBERGER qui domine GUYAU, 4ème et PAYNE, 5ème.

SITUATION PROVISOIRE HONDA NSF 250 :
1 – Jules BERCOT – 135,5 points 
2 – Benjamin CAILLET – 129,5 points 
3 – Lorenzo GUYAU – 100 points 
4 – Elliot KASSIGIAN – 73,5 points 
5 – Evan BOXBERGER – 73 points 

SUPERSPORT 300

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : LA POLE EST POUR PLAINDOUX 

Les jeunes de la catégorie Supersport 300 sont les premiers à s’élancer ce dimanche, dans des conditions délicates, car la canicule a fait place à une brume épaisse et une pluie fine. 

Dans ces conditions, Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli) se montre le plus prompt et décroche la pole position en 1’27’’094. Sur la première ligne de la grille de départ, il sera accompagné du leader du général Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli), 2ème en 1’27’’378, et Loris CHAIDRON (Kawasaki – Pirelli), 3ème en 1’27’’878. 

Belle performance du Challenger D Jefferson DELBOSC (Kawasaki – Pirelli) qui se qualifie au 4ème rang en 1’28’’109. Deux favoris complètent cette deuxième ligne : Louca FRIEH (Motoboxtrc – Pirelli), 5ème en 1’28’’875, et Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli), 6ème en 1’28’’896. 

Le 2ème Challenger se nomme Evan PALHIER (Yamaha – Pirelli), 13ème au scratch en 1’30’’826. Il faut remonter jusqu’au 18ème chrono pour trouver un autre Challenger, il s’agit de Théo TAUVERON (Yamaha – Pirelli), en 1’32’’685. 

COURSE : CARTON PLEIN POUR PLAINDOUX

Le poleman Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli), prend le meilleur départ et conserve la tête de la course dans le 1er tour. Le pilote de la Yamaha n°92 ne s’échappe pas et emmène Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli), Louca FRIEH (Motoboxtrc – Pirelli), Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli) et Loris CHAIDRON (Yamaha – Pirelli) dans sa roue. Une belle bataille se profile entre ces candidats au titre de Champion de France. 

Après 6 tours, FRIEH prend les commandes du groupe de tête qui reste très regroupé. Le public observe également l’évolution de D Jefferson DELBOSC (Kawasaki – Pirelli), isolé de 6ème rang. 

En deuxième partie de course, les hommes de tête bataillent pour décrocher la victoire. PLAINDOUX reprend la tête devant FRIEH puis maintient son adversaire à distance avant de s’imposer pour la première fois de la saison. FRIEH monte donc sur la deuxième marche du podium complété par DAHMANI. À moins de 2 secondes du vainqueur au drapeau à damier, CHAIDRON et JOULIN complètent le top 5. 

Grâce à sa belle 6ème place, D Jefferson DELBOSC s’impose en catégorie Challenger devant Evann PALHIER (Yamaha – Pirelli) et Valentin ROEDEL (Kawasaki – Pirelli), respectivement 18ème et 21ème au scratch. 

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 300 :
1 – Enzo DAHMANI – 147 points 
2 – Dorian JOULIN – 109 points 
3 – Louca FRIEH – 102 points 
4 – Evann PLAINDOUX – 90 points 
5 – David DA COSTA – 90 points 

SIDE-CAR 

COURSE 1 : PERILLAT / KOTCHAN PREND LE POUVOIR

Bien décidé à retrouver le sommet du classement F600, PERILLAT / KOTCHAN prend un envol parfait et place son side en tête à l’issue du 1er tour. Au second rang, BOUCHER / BOUCHER tente d’emboiter le pas mais le rythme du leader est trop élevé. Les deux frères se retrouvent alors sous la menace de PALACOEUR / CESCUTTI, 3ème.

Après 8 tours, alors que PERILLAT / KOTCHAN gère son avance de 15 secondes, PALACOEUR / CESCUTTI prend l’avantage sur BOUCHER / BOUCHER qui perd immédiatement le contact avec le side n°122. De son côté, LE BAIL / LEVEAU est isolé au 4ème rang. 

PERILLAT / KOTCHAN s’impose alors dans le confort et reprend provisoirement le leadership du Championnat de France. En fin de course, PALACOEUR / CESCUTTI n’est plus inquiété et passe la ligne en 2ème position. Dans les derniers tours, LE BAIL / LEVEAU surprend BOUCHER / BOUCHER et le dépasse, montant ainsi sur la boite. 

En F2, PALACOEUR / CESCUTTI s’impose donc au bénéfice de sa 2ème place au scratch et devance MOREL / DARRAS, 6ème, et BLERVAQUE / CHEVALIER, 8ème.

Après le drapeau à damier, les équipages rendent hommage sur la piste à César CHANAL, ancien sidecariste du FSBK-FE ayant perdu la vie au Tourist Trophy la semaine passée. 

COURSE 2 : PERILLAT / KOTCHAN DOUBLE LA MISE 

Déjà dominateur en course 1, PERILLAT / KOTCHAN reproduit le même effort dans les 1ers tours pour s’installer confortablement en position de pointe. Derrière le leader, LE BAIL / LEVEAU, PALACOEUR / CESCUTTI et BOUCHER / BOUCHER restent groupés, de la 2ème à la 4ème place. 

Tour après tour, alors que PERILLAT / KOTCHAN gère la situation en tête, LE BAIL / LEVEAU, 2ème, hausse le rythme pour se défaire de ses deux poursuivants, PALACOEUR / CESCUTTI et BOUCHER / BOUCHER, qui restent roue dans roue. 

À 5 tours de l’arrivée, BOUCHER / BOUCHER est victime d’un problème mécanique et doit abandonner. PALACOEUR / CESCUTTI se retrouve alors sans concurrence au 3ème rang et JACQUEMMOZ / ENJALBERT hérite de la 4ème place, à plus de 30 secondes du side n°122.

Après 13 tours, PERILLAT / KOTCHAN s’impose encore sans trembler sur la piste de Pau Arnos. LE BAIL / LEVEAU, 2ème, gagne une place après la course 1 et devance le local de l’étape PALACOEUR / CESCUTTI, auteur d’un nouveau podium scratch avec un F2. JACQUEMMOZ / ENJALBERT conserve sa 4ème jusqu’au drapeau à damier. 

En F2 c’est donc PALACOEUR / CESCUTTI qui s’impose loin devant MOREL / DARRAS et BLERVAQUE / CHEVALIER, 7ème et 8ème au scratch. 

SITUATION PROVISOIRE SIDE-CAR :
1 – PERILLAT / KOTCHAN – 142 points 
2 – LE BAIL / LEVEAU – 122 points 
3 – PEUGEOT / PEUGEOT – 93 points 
4 – PALACOEUR / CESCUTTI – 92 points 
5 – JACQUEMMOZ / ENJALBERT – 80 points 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2022

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2022, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

CALENDRIER 2022

01 – 03 juillet – Magny-Cours (58) – MC Nevers et de la Nièvre
19 – 21 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
23 – 25 septembre – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard