Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
06 - 07 avril 2019
LE MANS

teams / pilotes, Toutes
20.09.10.
Thomas Metro : des progrès qui manquent de résultats

Les 3, 4 et 5 septembre L’équipe se retrouve au Mans pour l’avant dernière course du championnat de France.

L’installation sur place commence Jeudi dès 14h comme d’habitude.
Les deux séances du vendredi sont utilisées pour définir les réglages et les pneus qui seront utilisés pour la course. Rien de particulier durant cette journée, je reprends des repères et les temps descendent raisonnablement. Vendredi soir contrôle technique et briefing habituel.

Samedi :
Pas très en forme ce samedi matin, on valide les choix de la veille pour les températures fraiches et je réalise le 9ème temps de la séance. Mes chronos sont proches de ceux que je faisais en course l’an dernier et je sais que je vais devoir améliorer encore.

Samedi après midi, lors de la qualif, ayant validé mes choix je passe un «bon pneu » pour me préparer à la superpôle. Je suis un peu gêné dans la dernière partie de mon tour le plus vite et même si j’améliore mon chrono, je reste sur une 9ème place. Par contre je suis à 1/10ème du 6ème et donc avec un tour clair il y a moyen de faire mieux.

Superôle 1 : Je pars avec donc un autre « bon pneu » mais malheureusement je ne retrouve pas autant de grip qu’avec le précédent et les grosses glisses à l’accèl ne me permettent même pas de refaire mes chronos. Je finis 11ème et ne participerai donc pas à la seconde superpôle. Tant pis, de toute façon je me referai au départ.

Dimanche :
Warm up : J’ai bien dormi et pour une fois je suis un peu réveillé pour cette séance. J’ai plutôt un bon grip avec la fraicheur matinale. 6ème temps.

Course 1 : Comme d’hab je fais gaffe à mon départ, remonte une ligne et demie et même si ça a été chaud je sors de la Dunlop dans le paquet de tête en 5 ou 6ème place. Je m’accroche mais me fais remonter petit à petit. Je me tiens 9 et attends la fin de course parce que je n’ai pas la possibilité d’attaquer. Mais à 5 tours de la fin je « fume » un disque d’embrayage et celui-ci commence à patiner sur les pleines charges. Je perds une place dans le bout droit. Je m’accroche en gérant les gaz et ne perds pas de terrain mais deux tours plus tard je suis obligé de rentrer aux stands, la moto n’avance plus…

Course 2 : Embrayage neuf de nouveau, bon départ et comme à la première je me fais petit à petit remonter mais cette fois je suis 10. Au fil de la course je remonte sur les deux précédents, en passe un et suis proche du 8ème, en attente. Mais à trois tours de la fin l’embrayage se remet à patiner (ce n’était donc pas un problème sur un disque…) et je force pour essayer de quand même attaquer sur la fin. Je suis bien placé dans le dernier tour mais je bloque un rapport dans le dernier freinage et suis obligé de tirer tout droit. Le temps de « décoincer » la sélection, je perds 2 places et finis 11.
Pas terrible tout ça. Mais encore une fois on atteint les objectifs qu’on se fixe niveau réglages et chronos.
Après le résultat est ce qu’il est parce que les conditions sont ce qu’elles sont…

On se retrouvera à Albi pour la finale, toujours motivés !

Sur info de Thomas Metro #32 en Superbike

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop