teams / pilotes, Toutes
29.06.11.
Team LD.Moto à Lèdenon : 1ère saison et 1ère victoire !

Nous avions rendez vous ce week end pour la 4ème épreuve du Championnat de France Superbike 2011 à Lèdenon. Ce difficile tracé, avec ses gros dénivelés et la plupart de ses virages en aveugle, représentait en quelques sortes l’examen de la mi-saison pour nos 3 élèves-pilotes en herbe. Sous une météo de saison, Rénald Castillon Gioanni, Thibaut Gourin et Mathieu Marchal ont réalisés de très belles performances malgré les difficultés rencontrées et un soleil de plomb.

125cc Superbike : Thibaut Gourin et Rénald Castillon Gioanni
Qualifications :

Samedi matin, Thibaut et Rénald partent en piste concentrés et motivés. Étant venus s’entraîner deux semaines avant la course et ayant tous les deux roulés en 1’31 lors de ces entrainements, nous sommes confiants. Rénald Castillon Gioanni travaille bien en piste et continue à progresser malgré un vent violent. Il réalise le meilleur temps chronométré en 1’30’999 et prend donc la pôle position provisoire. Pour Thibaut Gourin, la séance des qualifications est plus compliquée. Lors des essais privés, Thibaut avait chuté lourdement dans le triple gauche à plus de 160 km/h à cause d’un problème technique et il peine à retrouver sa confiance. En effet, bien que conscient qu’il n’était pas responsable de sa chute, il roule avec une certaine appréhension et ne parvient pas à rééditer les bons chronos qu’il avait réalisés deux semaines auparavant. Thibaut Gourin accroche tout de même la 8ème place avec un temps de 1’33’334, à presque 2s de ce qu’il est capable de faire en possession de ses moyens.

Il fait très chaud Samedi après-midi, mais les pilotes sont parfaitement préparés pour ces conditions difficiles. Le vent reste très présent pour cette catégorie, ce qui ne facilite pas la tâche des pilotes. Rénald Castillon Gioanni sait qu’il peut prendre sa 1ère pôle position de la saison. Il respecte parfaitement les consignes de Loïc et ne cesse de s’améliorer. La 1ère place est très disputée tout au long de la séance mais il produit un gros effort dans son dernier tour et reprend de justesse la pole position grâce à un chrono de 1’30’860 ! Performance incroyable quand on sait qu’il dispose d’une moto standard et qu’il participe à sa 1ère saison en Championnat de France Superbike. Thibaut Gourin, bien que très motivé, ne parvient pas à reprendre ses marques l’après-midi. Il focalise sur le triple gauche et roule déconcentré sur le restant du tracé. Dans ces conditions difficiles, il ne réussit pas à améliorer son temps du matin et rétrograde à la 13ème place.
Au classement général des essais qualificatifs, Rénald Castillon Gianni est donc en pôle position et Thibaut Gourin se classe 13ème à 2.4s de la pole. C’est rageant sachant que son temps réalisé lors des entrainements l’aurait placé 3ème, en 1ère ligne.

Dimanche 26 Juin 2011 : La course

Il fait plus de 30°C Dimanche et la course prévoit donc d’être longue et éprouvante. Les objectifs donnés par Loïc Dillet à ses pilotes sont clairs : Rénald Castillon Gioanni a le potentiel pour remporter sa première victoire et à moins d’une casse mécanique, il doit gagner la course. Thibaut Gourin, quant à lui, doit simplement retrouver des bonnes sensations sur la moto et terminer la course. En effet, ayant chuté à la course du Vigeant, finir cette course à une bonne place l’aiderait à reprendre confiance et lui permettrait de remonter au classement général. A 15H30, le départ est donné. Rénald part correctement et rentre 2nd dans le premier virage, le fameux triple gauche. Il en ressort cependant en tête et s’applique sur la bonne trajectoire dès le virage du pont. Dès lors, seul en tête, il ne cesse de réaliser d’excellents chronos tout après tour et prend petit à petit une avance confortable. À la mi-course, il possède plus de 5s d’avance. Thibaut Gourin réalise un excellent départ et double plusieurs pilotes avant l’entrée du triple gauche. Il sort de son virage préféré ;-) à la 10ème place et s’applique à remonter le groupe de pilotes le précédant. Durant toute la course, Thibaut aligne avec régularité des chronos relativement bons qui lui permettent de rattraper et doubler plusieurs de ses concurrents. Thibaut doublera ainsi six pilotes pour terminer à une belle 7ème place alors qu’il partait 13ème. Rénald Castillon Gioanni, du haut de ses 14 ans, calme un peu le jeu et gère son avance quand il s’aperçoit qu’elle est suffisante pour finir les quelques tours restant en tête et gagner la course. C’est ainsi que malgré son jeune âge, Rénald Castillon Gioanni gère parfaitement la pression et remporte la course avec 4s d’avance sur le 2nd.

Rénald a parfaitement rempli son contrat ce week end. Il ne cesse de progresser dans son pilotage et dans son comportement général. Il parvient à réaliser rapidement tous les gestes techniques qui lui sont enseignés et demandés, aussi difficiles soient ils. Il évolue à une vitesse surprenante et nous sommes déjà en mesure d’affirmer que s’il continue dans cette direction, Rénald Castillon Gioanni sera prêt pour débuter en Championnat du Monde dès l’an prochain. Il prend ce week end la tête du classement provisoire du Championnat et se place ainsi en leader dès sa 1ère participation !!

Thibaut Gourin commence simplement à retrouver ses marques et finir cette course lui aura sans doute fait le plus grand bien. Après seulement deux ans de vitesse, Thibaut est capable de rouler avec les meilleurs au plus haut niveau français. 6ème du classement général après quatre épreuves, nous savons que Thibaut possède un énorme potentiel. Si sa moto n’avait pas déraillé à 160km/h deux semaines avant l’épreuve dans le triple gauche, Thibaut aurait certainement suivi la même progression que Rénald et aurait peut être été en mesure d’accrocher son 1er podium. Nous allons tout faire pour lui permettre de retrouver rapidement sa confiance passée et nous savons qu’il peut encore terminer le championnat dans les quatre premiers, ce qui serait remarquable pour une première participation et vue sa faible expérience de la vitesse.

Trophée 600cc Pirelli : Mathieu Marchal
Qualifications :

Mathieu Marchal était également prêt pour cette difficile épreuve de Lèdenon. Alors qu’il roulait pour la 1ère fois en 600cc sur ce difficile tracé lors de nos entraînements privés, Mathieu nous avait montré de très bonnes facultés d’adaptation à sa nouvelle monture. C’est donc confiant qu’il débute ses essais qualificatifs, cinq minutes après le début de séance. En effet, ayant déjà tous ses points de repères sur le circuit, Mathieu préfère laisser partir tout le monde et prendre la piste lorsque celle ci s’éclaircit. Il réalise tout de suite de bons chronos et se place immédiatement dans le groupe de tête. Après avoir pris la mesure de la piste et surtout du vent, Mathieu s’applique et met plus de rythme. Il se bat avec un de ses concurrents pour prendre la 1ère place mais échoue pour 0.1s ! En effet, Mathieu réalise un temps 1’27’149 qui le place 2nd de cette séance qualificative.

L’après-midi, Mathieu Marchal doit progresser dans deux virages du circuit pour enlever la pôle position. Il s’applique en piste mais rentre un peu énervé aux stands, mécontent du comportement de sa moto. Après une petite modification apportée au châssis par Éric Delcamp, Mathieu repart en piste mais ne parvient pas à améliorer ses chronos malgré de gros efforts et une importante prise de risque. Lorsqu’il rentre au box en fin de séance, la moto s’arrête tout seule et nous comprenons alors qu’il y a une panne électrique. Après vérifications, il s’avère que l’alternateur est défectueux et qu’il ne recharge plus la batterie de la moto. Sans la puissance électrique nécessaire, toute la gestion électronique de la moto est en défaut et nous découvrons que cette panne influe directement sur le comportement de la moto. Malgré ce souci mécanique, Mathieu Marchal réalise tout de même le 6ème temps des essais chronométrés de l’après-midi !

Au général des essais qualificatifs, Mathieu se place 3ème des 40 pilotes et il partira donc de la 1ère ligne pour la course, pour la deuxième fois consécutive. La panne ayant été réparée, nous sommes confiants quant au comportement de la moto et nous savons que Mathieu disposera d’un matériel performant pour la course.

Dimanche 26 Juin 2011 : La course

Mathieu Marchal prend un bon départ et conserve sa 3ème place à l’entrée du premier virage. Confiant et patient, il observe durant quelques tours les deux adversaires qui le précèdent. Au 4ème tour, il se rend compte que ses concurrents font quelques erreurs et il décide de ne plus attendre pour passer à l’offensive. Il accélère et améliore déjà son temps des qualifs ! Mathieu double proprement le second alors que le leader s’échappe. En seulement un tour, Mathieu raccroche le premier et commence à se faire pressant sur ce dernier. Il l’observe quelques virages et décide de l’attaquer au virage du pont. Mais alors qu’il prend les freins avant d’entrer dans ce virage, la poignée est spongieuse et la moto ne se ralentit pas. Mathieu évite alors de justesse le leader et tire tout droit dans le bac à gravier. Bien qu’il n’ait même pas chuté, les commissaires de piste lui interdisent de reprendre la piste. Nous ne comprenons pas cette décision. Nous rageons qu’il ne puisse pas finir la course, surtout qu’en six petits tours, Mathieu Marchal aura réalisé le meilleur temps en course en 1’29’926 !!

Mathieu Marchal ne marque donc aucun point pour cette course mais il conserve tout de même la 4ème place du Trophée Pirelli. Nous sommes déçu du résultat car nous savons que Mathieu était parti pour remporter sa 1ère victoire. Il était au dessus du lot en piste, sachant exactement ce qu’il faisait et ne prenant pas de risque pour réaliser ces excellents chronos. Les systèmes de freins sont mis à rude épreuve à Lèdenon et cette forte chaleur n’a pas aidé au bon fonctionnement de ces derniers. Mathieu Marchal est plus que motivé pour refaire son retard lors de la prochaine épreuve à Nevers Magny-Cours.

Cette 4ème manche du Championnat de France Superbike marquait le passage de la mi-saison et Loïc Dillet, Team Manager et coach, était relativement satisfait à la fin de ce week end de course :
« Je suis littéralement émerveillé par les capacités et les facultés d’apprentissage de nos trois pilotes. Je savais en les intégrant au Team qu’ils avaient un bon potentiel mais là, je suis encore une fois de plus surpris par la vitesse à laquelle ils progressent et évoluent à chaque sortie. Le circuit de Lèdenon est le plus technique du Championnat de France et il fait en quelques sortes figure de juge de paix ou d’examen. Les trois pilotes ont prouvé ce week end qu’il étaient capables de jouer la gagne sur un circuit aussi difficile que celui ci, et ce dès leur première participation !

Je suis déçu bien entendu pour Thibaut et Mathieu qui n’ont pas pu concrétiser leur bonne progression mais ils ont démontré à tous leur talent et leur potentiel. Rénald a quant à lui réalisé le week end sans faute et je suis ravi de son évolution impressionnante. Le voir rouler en bord de piste est un grand plaisir pour moi, sachant que je le prépare depuis deux ans. Il réalise déjà des gestes techniques dignes d’un pilote de GP et il sera prêt d’ici la fin de saison pour jouer dans la cours des grands l’an prochain, ce qui est l’objet même de notre école de pilotage.

Je tiens à féliciter l’ensemble du Team pour leur prestation et à remercier nos partenaires et tous ceux qui s’investissent ou s’intéressent à notre projet en cours de réalisation. Merci également à nos photographes Jean-Michel Cherrier et Gil Vidal qui nous permettent de développer notre image et de vous faire partager nos week end de courses si riches de belles images et en émotions. »

Prochain rendez vous à Nevers Magny-Cours les 16 & 17 Juillet 2011 !!

Sur info de Loïc DILLET pour le team LD Moto

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop