Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
Retrouvez nous sur
les réseaux sociaux :

LE SUSPENSE BAT SON PLEIN AVANT LES DERNIÈRES COURSES

Paul Ricard (83)
Communiqués

Pour la première Finale du Championnat de France Superbike FSBK-FE sur le mythique Circuit Paul Ricard, les pilotes ont dû s’adapter à des conditions climatiques changeantes. Dans un week-end de clôture organisé par le MC du Circuit Paul Ricard et la FFM où quatres titres sont encore à attribuer, Valentin DEBISE et Kenny FORAY ont entamé l’affrontement final lors des qualifications… 

SUPERBIKE 
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : FORAY DONNE LE TON ET SIGNE LA POLE DEVANT DEBISE

Pour les dernières qualifications de la saison, les pilotes de la catégorie reine s’élancent sur une piste séchante, mais belle et bien déclarée “wet”. 

Dans cette séance où les favoris tardent à se montrer aux avant-postes, le jeune Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli) s’offre le luxe de prendre provisoirement la pole position pour sa première participation en Superbike. L’espoir sera de courte durée puisque Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) entre en piste et signe le nouveau temps de référence avant d’être battu par Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin). Les deux rivaux entament alors le bras de fer tant attendu par les fans.

En fin de séance, FORAY est survolté, le n°78 enchaîne les records et décroche la pole position en 1’25’’632. Malgré les tentatives et une amélioration dans le dernier tour, DEBISE reste au second rang en 1’25’’713.

Fidèle à ses habitudes, Alan TECHER (Honda CBO – Michelin) signe le 3ème chrono, 1’26’’290, et complète le première ligne de la grille de départ. Longtemps englué hors du top 5 suite à un problème d’embrayage, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) améliore sa marque dans le dernier tour et s’élancera de la 4ème place en 1’26’’322. Il relègue ainsi Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) au 5ème rang en 1’26’’667. La seconde ligne de la grille de départ est complétée par Grégory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) qui couvre son tour le plus rapide en 1’26’’927. 

Après une troisième séance d’essais libres prometteuse, Tom BERCOT (Honda CBO – Michelin)  confirme en signant une belle 7ème place en 1’27’’006. Il sera accompagné sur la troisième ligne par Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli), en 1’27’’124, et Dylan MILLE, en 1’27’’451. Avec un meilleur tour couvert en 1’27’’792, David MUSCAT (Ducati – Michelin) complète le top10. 

Les trois meilleurs Challengers sont donc Martin RENAUDIN, Tom BERCOT et Dylan MILLE. Ils devancent Maximilien BAU (BMW – Michelin), 11ème au scratch en 1’27’’827, n’étant pas parvenu à améliorer son chrono obtenu lors de sa 4ème tentative. 

SUPERSPORT 600
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : GIMBERT SURCLASSE LA CONCURRENCE

Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) déjà sacré champion, fait l’impasse sur cette étape, laissant ainsi l’opportunité à son dauphin Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) de confirmer sa seconde place au classement général et à Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) de décrocher son premier succès dans la catégorie. 

Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Michelin) s’illustre rapidement en réalisant un  tour en 1”34”075. Après 10 minutes, Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) parvient à réaliser un nouveau temps de référence en 1”32”433 et surclasse Matthieu LUSSIANA de 1”274. 

En deuxième partie de séance, Johan GIMBERT, Felix PERON (Yamaha – Pirelli) et  Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli), se disputent une place sur la première ligne de la grille de départ. 

Finalement, GIMBERT met toutes les chances de son côté avec un superbe tour en 1’31’’354, lui assurant la pole position. Il devance très largement PERON, 2ème en 1”33”274, juste devant PONCET qui intègre la ligne de front en 1”33”343.

Petite déception pour GREGORIO qui ne se classe que 4ème en 1”33”369 devant LUSSIANA, 5ème en 1”33”707. Belle performance d’Adrien ROLLET (Yamaha – Pirelli) qui signe le 6ème temps : 1”34”034. 

Comme souvent, les Challengers se mettent en évidence, ils sont six dans le top 10. GIMBERT est donc 1er devant PONCET et GREGORIO. Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli), en 1”34”596, Mateo PEDENEAU (Yamaha – Pirelli), en 1”34”667, et Gabin CAZARD  (Yamaha – Pirelli), en 1’34’’822, se classent dans cet ordre de la 7ème à la 9ème place. 

OBJECTIF GRAND PRIX

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS
PRÉ-MOTO 3 : SANJUAN SURPREND ROSTAGNI DE RETOUR EN FORME

Malgré la persistance des favoris durant toute la séance, Remy SANJUAN (Béon – Bridgestone) surprend en signant la pole position dans son ultime tentative avec un beau 1’41’’950. Il devance ainsi Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone), de retour aux affaires après sa blessure et 2ème de la séance en 1’42’’052. La première ligne de la grille de départ est complétée par Quentin MANDINE (Béon – Bridgestone), en 1’42’’557. Dernier pilote sous la barre symbolique de 1’43’’000, Henri MIGNOT (Béon – Bridgestone) se qualifie en 4ème position en 1’42’’741.

En difficulté sur une piste humide, le leader du Championnat Célestin MASY (Béon – Bridgestone)  ne s’élancera qu’en 7ème position en course 1 avec un chrono de 1’44’’617.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 
NSF 250 : BOXBERGER POURSUIT SUR SA LANCÉE

Sans surprise, les favoris Benjamin CAILLET (Honda – Bridgestone) et Jules BERCOT (Honda – Bridgestone) dominent la première partie de la séance. Mais Evan BOXBERGER (Honda – Bridgestone) est sur une bonne dynamique et le prouve une nouvelle fois. Dans son 12ème tour, le pilote de la machine n°33 signe un beau 1’40’’868 synonyme de pole position, il est ainsi le seul pilote sous la barre de 1’41’’000. 2ème en 1”41”266, BERCOT devance alors son rival CAILLET, 3ème en 1”41”774. 

Sur une excellente série de quatre podiums dont deux victoires, Elliot KASSIGIAN (Honda – Bridgestone) s’élancera de la 4ème position en 1”42”081, lui qui est toujours en lice pour le titre face à Benjamin CAILLET et Jules BERCOT. 

SUPERSPORT 300
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : DA COSTA ENCHAINE AVEC LA POLE POSITION

Sur une piste très humide et piégeuse, le Champion de France Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli) et Justine PEDEMONTE (Yamaha – Pirelli) dominent le début des qualifications avant qu’Oreste BAZE (Kawasaki – Pirelli) ne place son nom au sommet de la feuille des temps en 1’47’’655. Le pilote de la Kawasaki n°177, est finalement relégué au second rang par David COSTA (Yamaha – Pirelli) qui s’empare de la pole position en 1’47’’378. Le pilote coaché par Baptiste GUITTET lance idéalement son week-end, lui qui ambitionne d’intégrer le top 3 du classement général. Les risques pris par PEDEMONTE s’avèrent payants puisque la jeune pilote améliore dans son dernier tour et s’invite sur la première ligne de la grille de départ en 1’48’’100.

Sur la deuxième ligne, le public retrouvera les cadors Louca FRIEH (Yamaha – Pirelli), 4ème en 1’48’’262, Enzo DAHMANI, 5ème en 1’48’’317, et Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli), 6ème en 1’48’’483.

Le meilleur Challenger se nomme Théo DAVID (Kawasaki – Pirelli) et se classe 11ème au scratch en 1’49’’696. Il devance ses concurrents Théo TAUVERON (Yamaha – Pirelli), 13ème en 1’49’’875, et Valentin ROEDEL (Kawasaki – Pirelli), 17ème en 1’51’’681.

À noter, les pilotes sont pour beaucoup coupés dans leur effort puisque la séance est arrêtée à 3 minutes du terme sur drapeau rouge.

SIDE-CAR
COURSE 1 : PEUGEOT / PEUGEOT SURCLASSE PERILLAT / KOTCHAN

Le poleman PEUGEOT / PEUGEOT manque son départ et est relégué à la 3ème position à l’issue du 1er tour. WYLSEM / SALMON et PERILLAT / KOTCHAN en profitent et s’emparent des deux premiers rangs. Plus loin, l’équipage n°99 LE BAIL / LEVEAU  parti 5ème manque également son envol et recule à la 9ème place. 

Après deux tours, PEUGEOT / PEUGEOT reprend déjà la tête et s’échappe. Une belle bataille pour la 2ème place se profile alors entre les équipages n°52 et n°41.

À la mi-course, WYLSEM / SALMON et PERILLAT / KOTCHAN se disputent toujours  la 2ème position alors que VINET / VINET doit abandonner. Partis 9ème et 10ème, PALACOEUR / CESCUTTI et BOUCHER / BOUCHER remontent tour après tour et s’apprêtent à batailler pour la 4ème place.

Au drapeau à damier, PEUGEOT / PEUGEOT surclasse la concurrence avec 27 secondes d’avance sur PERILLAT / KOTCHAN qui aura lutté jusqu’au bout pour la seconde place face à WYSSEN / SALMON, 3ème. BOUCHER / BOUCHER passe la ligne au 4ème rang après avoir réalisé une belle performance en remontant six positions. Une remontée achevée par le dépassement à 3 tours de l’arrivée de PALACOEUR / CESCUTTI, 5ème. 

Ce dernier remporte la catégorie F2 devant les équipages ERAGNE / CESCUTTI et MOREL / DARRAS, 10ème et 11ème au scratch. 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2022

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2022, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk