Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
05 - 07 juillet 2019
MAGNY-COURS

communiqués, Toutes
14.06.14.
FSBK Ledenon : le duel Leblanc / Gimbert enfin là !

La chaleur de l’été (32°C dans l’après midi) a accompagné cette journée sur le circuit de Ledenon. Une fois de plus, le spectacle a été au rendez vous dans toutes les catégories. Les héros du jour s’appellent Grégory Leblanc (Superbike), Lucas Mahias (Supersport), Hugo Casadesus (Moto3) et Guillaume Antiga (Pirelli 600).

Retour sur cette journée de samedi

 

Superbike

Le duel annoncé en début de saison a enfin eu lieu à Ledenon. Parti en tête, Sébastien Gimbert se fait doubler après quelques tours. Leblanc ne parvient pas à faire le trou et se retrouve sous la menace du pilote Honda pendant tout le reste de la course écourtée de 3 tours sur drapeau rouge. Etienne Masson complète le podium.

Les essais chronométrés : la séance de ce matin est très animée. Si Grégory Leblanc (Kawasaki, Pirelli) obtient une nouvelle pole, il a du batailler dur pour y arriver et boucle son tour le plus rapide en 1:23.675. Sébastien Gimbert (Honda, Dunlop) montre qu’il a bien avancé sur la découverte et la mise au point de son nouveau package. Après avoir mener un temps la séance, il s’incline pour 51 millièmes. David Muscat (Ducati, Michelin) termine la séance en se hissant en 3ème position à 3 dixièmes de Leblanc. Etienne Masson (Suzuki, Dunlop) perd ainsi sa place sur la première ligne pour 124 millièmes. Cyril Brivet (Kawasaki Dunlop) réalise une superbe performance en se plaçant 5ème (1:24.317) juste devant Axel Maurin (Kawasaki, Pirelli).

En Stock, Nicolas Salchaud (Kawasaki, Pirelli) effectue la meilleure performance avec la 8ème place juste devant le second Stock Gregg Black (Suzuki, Dunlop).

Les huit premiers se tiennent en une seconde.

La course du samedi : Sébastien Gimbert réalise le meilleur départ devant Etienne Masson, Nicolas Salchaud et Grégory Leblanc. Gimbert imprime le rythme tandis que Salchaud se montre très incisif et double Masson. Leblanc l’imite mais ne trouve pas toute de suite la faille. Au 4ème tour, il passe et se retrouve à un dixième de Gimbert. Au 6ème tour, Leblanc prend les commandes. Gimbert reste dans sa roue. Le duel est de toute beauté. Derrière, Masson contient Muscat. Dans la lutte pour la catégorie Stock, Nicolas Sachaud est 5ème avec Gregg Black collé à lui. Si Leblanc et Masson contiennent leurs assaillants, Salchaud se fait doubler dans le 10ème tour. Les écarts de ces trois duos restent faibles. Au 16ème tour, la chute d’un concurrent au début de la ligne droite oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge.

La course ne repartant pas, les positions du 15ème tour sont retenues pour établir le classement et donne Leblanc, Gimbert et Masson pour le podium. En stock, Black l’emporte face à Salchaud et Guittet.

 

Supersport

Lucas Mahias poursuit son grand chelem avec une cinquième victoire remportée haut la main. Victime d’un souci mécanique, Valentin Debise n’a pas pu terminé sa course et défendre sa place sur le podium face à Louis Bulle auteur d’une superbe course. Robin Camus profite de cette mésaventure pour accéder au podium.  

Les essais chronométrés : Lucas Mahias (Yamaha, Dunlop) reste en haut de la feuille des temps durant toute la séance. Robin Camus (Suzuki, Pirelli) puis Louis Bulle (Yamaha, Pirelli) se placent derrière. Anthony Dumont  vient s’intercaler pour se hisser sur la première ligne. Cédric Tangre (Suzuki, Pirelli) et Kevin Longearet (Suzuki, Dunlop) complètent la seconde ligne.

Hugo Clere (Yamaha, Dunlop) signe la 10ème place et la première des Stocks. Il devance Valentin Debise (Honda, Dunlop) victime d’une chute et Morgan Berchet (Yamaha, Pirelli).
A noter la présence de Thibaut Bertin (Yamaha, Michelin) qui roule habituellement en CEV et qui réalise le 15ème temps.

La course du samedi : dans le tour de chauffe, un problème de frein contraint Kevin Longearet à abandonner.

Lucas Mahias effectue le meilleur départ devant Louis Bulle et Robin Camus. Cédric Tangre et Gérald Dury partent à la faute dans le « triple gauche ». Mahias est tout de suite dans un rythme supérieur et largue ses adversaires. Bulle et Camus associés à Valentin Debise et Anthony Dumont animent la bagarre pour les autres places du podium. Au 5ème tour, Dumont chute. Il parvient à repartir mais il ne pointe plus qu’à la 13ème place. Camus se retrouve décroché à presque 3 secondes. Bulle et Debise ne se font pas de cadeau et se rendent coup pour coup. Chacun son tour devant l’autre, la mécanique décide de les partager au 13ème tour : Debise est obligé de rentrer aux stands.
Le trio de tête se retrouve figé avec des écarts de plusieurs secondes. Au 15ème tour, un concurrent par à la faute et oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge.

Le podium donne donc Mahias, Bulle et Camus.

En Stock, après un départ raté à cause d’une chute juste devant lui, Hugo Clere remonte un à un ses adversaire. Bien Parti, Morgan Berchet mène la catégorie. Au 10ème tour, ils sont l’un derrière l’autre avec un écart de 3 secondes. Bien panneauté, Berchet réagit et tente de maintenir l’écart. Le drapeau rouge du 15ème tour confirme le podium stock : Berchet, Clere et Polesso.

 

Moto3

La reprise du duel entre Hugo Casadesus et Corentin Perolari n’a pas eu lieu : Perolari chute dans le premier tour. Au bénéfice d’un Safety Car, Rénald Castillon Gioanni est venu donner la réplique à Casadesus. A l’issue d’une belle bagarre Casadesus signe une nouvelle victoire devant Castillon Gioanni. Julian Loison complète le podium.

Les essais chronométrés : très rapide dès le début de la séance, Corentin Perolari est longtemps le seul pilote à rouler en dessous des 1:30. En fin de séance, Hugo Casadesus le rejoint et se place à 2 dixièmes. Dans son dernier tour, l’ultime effort d’Hugo Casadesus paye. Il signe la pole en 1:29.001 et relègue Perolari à 358 millièmes. Rénald Castillon Gioanni, remis de sa blessure du GP de France, prend la 3ème place. Maximilien Bau, premier représentant du Challenge de l’Avenir FFM est 4ème à moins de 2 secondes de la pole.

La course du samedi : très bon départ, Hugo Casadesus devant Corentin Perolari tandis que Rénald Castillon Gioanni s’est un peu raté. Dans le premier tour, Perolari chute laissant le soin à Maximilien Bau de poursuivre Casadesus. Castillon Gioanni remonte et prend la tête des poursuivants au 3ème tour, à 2.6 secondes du leader. Bau tente de reprendre l’avantage mais part à la faute.

Afin de remettre la piste en état, le Safety Car entre en piste pour deux tours. Les écarts sont réduits à néant et le spectacle reprend de plus belle. Entre Casadesus et Castillon Gioanni, la bagarre est intense. Parfois à la limite de la chute mais les deux pilotes restent sur leurs roues jusqu’à l’arrivée. Après plusieurs changements de positions, c’est finalement Casadesus qui empoche une nouvelle victoire (3ème de rang) devant Castillon Gioanni et Julian Loison.
En prenant la 4ème place, Karl Croix signe le meilleur résultat du Challenge de l’Avenir FFM.

 

Pirelli 600

Alors qu’il est en position de prétendre à la victoire, Alex Rodrigues part à la faute et fait la mauvaise affaire du jour. Remarquable à Nogaro, Guillaume Antiga confirme son potentiel avec une nouvelle victoire à clé. Alan Agogue et Dylan Mille complètent le podium.

Les essais chronométrés : le soleil et la chaleur sont déjà bien présents (25°C) pour l’entrée en piste du Trophée Pirelli 600. Alexandre Rodrigues (Yamaha, CMS) impose son rythme et signe la pole position en 1 :29.372 juste devant Guillaume Antiga qui avait fait sensation à Nogaro (+0.154s). Alan Agogue (Yamaha, MSC 93) complète la première ligne. Rémi Salles (Suzuki, Team Magasin Patrick Salles) n’est que 12ème mais il est convalescent suite à son opération du syndrome des loges.

La course du samedi : sous la chaleur Gardoise, Guillaume Antiga effectue le meilleur départ. Il effectue les 5 premiers tours en tête. Il est rejoint par Alex Rodrigues dans le 4ème tour. Deux tours plus loin, Rodrigues trouve l’ouverture et prend les commandes. Le duo de tête en a profité pour creuser un bon écart avec le groupe de poursuivants mené par Alan Agogue (+4.5s). Antiga reste au contact. Agogue ne parvient pas à combler le retard et doit composer avec la pression effectuée par Dylan Mille et Yvan Laetzig. Au 11ème tour, Antiga repasse en tête. Seul Mille peut encore prétendre au podium à la place d’Agogue. Au 13ème tour, Rodrigues commet une erreur et passe par le bac à graviers. Il accuse plus de 16 secondes de retard dans la manœuvre. Au tour suivant, il est contraint à l’abandon. Devant Antiga n’a plus qu’à enchainer les derniers virages pour remporter la course. Agogue prend la seconde place devant Mille.

 

 

Side Car

Delannoy / Rousseau sont les plus rapides lors des essais. La course a du être reportée à demain matin.

Les essais chronométrés : Delannoy / Rousseau signent une nouvelle pole en 1:29.371. Ils devancent Le Bail et son nouveau coéquipier pour le week-end : Sébastien Lavorel. En effet, Christian Chaigneau est blessé à la main depuis la « figure » de Nogaro. Brunazzi / Rigondeau sont un peu plus loin devant Moreau / Gadet.

En F2, Guignard / Poux  devancent Clerc / Terrier pour 7ème dixièmes et sont respectivement 8ème et 9ème. Revenus du Tourist Trophy, Leblond / Farnier sont 3ème.

La course est donc reportée : en raison de l’accident survenu lors de la course Superbike, le temps de pris en charge du blessé a obligé la direction de course à reporter le départ de la course des Side Car à demain matin.

 

Rendez-vous demain à 8h30 pour la première course de la journée dédiée aux Side Cars. Le reste du programme de la journée reste le même.

Le Service Communication FFM

 

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop