Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

D’INFIMES ÉCARTS EN QUALIFICATIONS À CAROLE

Carole (93)
Communiqués

Ce samedi, les qualifications du Championnat de France Superbike FSBK-FE avaient lieu au Circuit Carole. Lors de cette 6ème manche décisive organisée par le MC Motors Events sous la Coupe de FFM, la tension est maximale à quelques semaines de la fin de la saison. Découvrez dès maintenant quels pilotes s’élanceront en pole position ce dimanche, journée lors de laquelle les premiers titres de Champion de France 2022 pourraient être décernés.

SUPERBIKE 
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : FORAY SUR SA LANCÉE

Fait marquant dès le début des qualifications, après avoir signé le meilleur temps provisoire, Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) part à la faute dans le virage Golf alors qu’il était encore en amélioration. Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) et Maximilien BAU (BMW – Michelin) se mettent alors à l’assaut du chrono de l’albigeois.

À la mi-séance, l’auteur du meilleur temps de la FP3 Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) se met en évidence avec le 2ème chrono provisoire. Il est immédiatement battu par Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli). Mais le pilote du team BMW Tecmas est à domicile sur le Circuit Carole et réplique en signant à nouveau le meilleur temps, 00’59’’606, synonyme de pole position !

Malgré de nombreuses tentatives, RENAUDIN se contente d’une nouvelle belle 2ème place sur la grille de départ en 00’59’’695. Fort de son temps de 00’59’’697 réalisé avant sa chute, DEBISE conserve la 3ème place de la séance.

Dernier pilote sous la minute, en 0’59’’906, Alan TECHER (Honda CBO – Michelin) s’élancera depuis la 4ème place et devrait être en mesure de jouer une nouvelle fois le podium… ou même la victoire ! En accompagnant la Honda n°5 sur la 2ème ligne de la grille, les expérimentés David MUSCAT (Ducati – Michelin) et Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) retrouvent des couleurs, respectivement 5ème en 1’00’’031 et 6ème en 1’00’’051.

C’était à prévoir, Maximilien BAU (BMW – Michelin) réalise une nouvelle belle performance avec le 7ème temps des qualifications : 1’00’’103. Il devance Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli), 8ème en 1’00’’293, Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli), 9ème en 1’00’’525 et de retour en forme après son accident.

Martin RENAUDIN domine donc la catégorie Challenger devant Maximilien BAU et Ludovic CAUCHI, tandis qu’Alexandre SANTO DOMINGUES (Yamaha – pirelli) complète le top 10 au scratch avec un temps de 1’00’’573.

Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) semble quant à lui ne pas trouver les solutions pour faire fonctionner sa machine sur le tracé francilien et est seulement 11ème en 1’00’’601. On peut cependant compter sur le triple Champion de France pour faire une belle remontée en course !

SUPERSPORT 600
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : DEBISE ECRASE LA CONCURRENCE

Tout proche du titre, Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) semble déterminé à parachever son succès le plus tôt possible. Le pilote de la Yamaha n°153 s’installe confortablement tout en haut de la feuille des temps dès ses premiers tours lancés avec un beau 00’59’’884. Ce chrono sera finalement suffisant pour le mettre à l’abri et lui offrir une nouvelle pole position.

Le public assiste à un beau duel entre Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) et Loïc ARBEL Yamaha – Pirelli) pour la 2ème place de la grille de départ. Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) pousse également pour tenter de s’élancer depuis la première ligne. Mais le pilote n°114 part à la faute, anéantissant ainsi ses chances d’améliorer encore son chrono. Finalement GIMBERT conserve bien la 2ème place en 1’00’’475 tout juste devant ARBEL en 1’00’’481. Malgré la chute, DE LA VEGA n’est pas désemparé de sa 4ème place obtenue en 1’00’’749.

Moins flamboyant depuis quelques courses, Matthieu GREGORIO se console tout de même avec le 5ème temps, 1’01’’273, qui devrait lui permettre d’accrocher le wagon de tête en début de course. Cédric TANGRE complète quant à lui la 2ème ligne de la grille de départ en 1’01’’312.

Après GIMBERT et GREGORIO, la 3ème ligne est composée de trois pilotes Challengers.  Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli) est 7ème en 1’01’’315, Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli), 8ème en 1’01’’432, et Kilian AEBI (Yamaha – Dunlop), 9ème en 1’01’’689.

OBJECTIF GRAND PRIX
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 

PRÉ-MOTO 3 : MIGNOT EN POLE, MASY SEULEMENT 9ÈME

En l’absence de Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone) blessé, son dauphin au Championnat Célestin MASY (Béon – Bridgestone) a un coup à jouer. Cependant, le pilote de la Béon n°48 n’est pas en mesure de couvrir plus de 3 tours en début de séance.

Au-dessus du lot, Henri MIGNOT (Béon – Bridgestone), s’élancera depuis la pole position en course 1 grâce à un tour extrêmement rapide en 1’05’’049. Toujours en course pour le podium final, Swan EMPRIN (Béon – Bridgestone) et Quentin MANDINE (Béon – Bridgestone) réalisent les 2ème et 3ème temps en 1’06’’562 et 1’06’’694. Ils sont suivis de près par Remy SANJUAN (Béon – Bridgestone), 4ème en 1’06’’738, lui qui fait sa première apparition dans le Championnat cette saison.

De son côté, MASY, en 1’07’’684, ne profite pas de l’absence de son rival et s’élancera de la 9ème place sur la grille de départ.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 
NSF 250 : UNE PREMIÈRE LIGNE BERCOT – KASSIGIAN – CAILLET 

La bataille pour le titre entre Jules BERCOT (NSF 250 – Bridgestone) et Benjamin CAILLET (NSF 250 – Bridgestone) est à l’honneur lors cette séance de qualification. Elle est arbitrée par Eliott KASSIGIAN (NSF 250 – Bridgestone) qui est en grande forme. Au terme des 25 minutes, c’est finalement BERCOT qui arrache la pole position pour seulement 0’’017 avec un chrono de 1’05’’667. Il devance donc KASSIGIAN, 2ème en 1’05’’684, et CAILLET, 3ème en 1’05’’688.

Impuissant face à la vitesse des trois garçons de tête, Kyle PAYNE (NSF 250 – Bridgestone) décroche tout de même une belle 4ème place sur la grille de départ en 1’06’’107.

SUPERSPORT 300
ESSAIS CHRONOMÉTRÉS : DAHMANI SANS PRESSION

Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli) démarre fort dans cette séance et s’installe en haut de la feuille des temps. Cependant c’est un Loris CHAIDRON (Yamaha – Pirelli) décomplexé qui vient détrôner le leader du Championnat à la mi-séance. Dans les secondes qui suivent Louca FRIEH (Motoboxtrc – Pirelli) améliore à son tour et s’intercale au second rang.

Dans les dernières minutes, Cyprien BABY (Yamaha – Pirelli) surprend tout ce petit monde en s’emparant provisoirement du chrono de référence avant qu’Enzo DAHMANI ne lui réponde et décroche la pole position en 1’07’’285. Pour moins d’un millième, puisque BABY conclut avec un meilleur temps de 1’07’’686. Sur la première ligne de la grille de départ, ils seront accompagnés par un garçon qui s’est également illustré dans les dernières minutes, David DA COSTA (Yamaha – Pirelli) est 3ème en 1’07’’332.

FRIEH recule donc au 4ème rang avec un meilleur tour en 1’07’’366. Il devance deux pilotes aux chronos identiques : Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli) et Loris CHAIDRON tous deux en 1’07’’381. Finalement, sur décision du jury, PLAINDOUX s’élancera de la voie des stands suite à un problème technique. CHAIDRON occupera donc la 5ème place au départ de la course 1.

Il faut remontrer jusqu’à la 17ème place pour trouver le meilleur pilote Challenger, il s’agit de Théo TAUVERON (Yamaha – Pirelli) en 1’09’’017.

SIDE-CAR
COURSE 1 : PEUGEOT / PEUGEOT DOMINE PERILLAT / KOTCHAN

Auteur d’un excellent départ, PERILLAT / KOTCHAN prend les commandes dans le 1er tour devant PEUGEOT / PEUGEOT. C’est alors une course extrêmement animée qui débute puisque la famille PEUGEOT / PEUGEOT bute sur le leader qui ne lui laisse aucun espace. De plus, la bataille entre les deux équipages de tête crée un regroupement entre BOUCHER / BOUCHER et WYSSEN / SALMON aux 3ème et 4ème positions.  

Après de multiples tentatives, ce n’est qu’à la mi-course que PEUGEOT / PEUGEOT trouve l’ouverture et prend le meilleur sur le side n°52. PERILLAT / KOTCHAN est alors immédiatement distancé par la famille PEUGEOT mais toujours sous la menace de BOUCHER / BOUCHER et WYSSEN / SALMON.

Finalement les positions resteront inchangées, PEUGEOT / PEUGEOT décroche donc la victoire devant son rival au Championnat PERILLAT / KOTCHAN, 2ème. Nouveau podium pour BOUCHER / BOUCHER qui s’impose peu à peu comme un équipage phare du FSBK-FE. Malgré de nombreux tours passés dans la roue de BOUCHER / BOUCHER, WYSSEN / SALMON n’a pas d’occasion de prendre l’avantage et se contente de la 4ème place.

Trois équipages F2 concluent aux 8ème, 9ème et 10ème rang. Il s’agit de LEGUEN / ROUBY, QUILBAULT / LASSIA et DELAMARRA / POUSSIER dans cet ordre.

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2022

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2022, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

CALENDRIER 2022
19 – 21 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
23 – 25 septembre – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard