"> ">
Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
21 - 23 juin 2019
PAU ARNOS

communiqués, Toutes
25.05.13.
FSBK du Vigeant : le choix des pneus impose sa loi sous les averses

Sur le circuit du Vigeant, les conditions météo ultra changeantes ont donné du fil à retordre aux pneumaticiens. Entre les différentes averses qui ont ponctué la journée et les conditions de pistes tantôt précaires, tantôt humide ou tantôt sèche, il fallait avoir les nerfs solides dans le Poitou aujourd’hui. La bonne organisation du  Val de Vienne Moto a permis aux spectateurs courageux d’assister à une après midi de course particulièrement disputées et mouvementées. Retour sur cette journée de samedi.

Superbike
Grégory Leblanc Fait le bon choix de pneus et s’impose face à son ancien à coéquipier Julien Da Costa. Gregg Black, pilote local (il habite à 15 kms du circuit) et invité sur cette manche  créée la joie dans les rangs de ses supporters en montant sur la 3ème marche du podium.

Les essais chronométrés : Les Superbike effectuent leur séance sur une piste toujours froide et humide mais la pluie ne tombe plus. David Muscat (Ducati, Michelin) toujours très rapide dans ces conditions piégeuses, s’empare de la pole sur le fil lors de son dernier passage. Derrière, les Kawasaki / Pirelli de Gregory Leblanc et d’Axel Maurin  ont tenté de lui ravir cette position mais échoue pour 257 et 837 millièmes. Gregg Black (Honda, Dunlop) le local de l’étape devance Julien Da Costa (Suzuki, Dunlop) de 2 dixièmes. Thomas Metro (Kawasaki, Pirelli) complète la seconde ligne de la grille de la course. Mauvaise nouvelle pour Etienne Masson (Suzuki, Dunlop) qui n’a pas réussi à boucler un tour chrono et qui se blesse. Malheureusement, il ne pourra pas prendre part à la course de cet après midi.

La course : Sur la grille de départ des Superbike, les pilotes hésitent sur le choix des pneus : la piste est trempée sur 3 virages et les trajectoires sont sèches sur le reste du circuit. En cas de nouvelle averse ceux comme julien Da Costa ou Gregg Black qui ont fait le choix des pneus pluie auront gagné leur pari. Stéphane Pagani (Ducati, Pirelli) est le seul pilote à avoir prix le risque de rouler avec un slick arrière. En début de course, David Muscat mène les débats devant Thomas Metro (Kawasaki, Pirelli) et Julien Da Costa. Da Costa passe second et s’échappe en poursuivant Muscat. L’écart du duo de tête avec le groupe de chasse mené par Grégory Leblanc est de 2.1 secondes. Au 4ème tour Muscat casse son moteur. La direction de course lance la procédure de « Safety Car » afin de vérifier l’état de la piste. 3 tours après, la course est relancée mais tous les écarts sont anéantis. Rapidement, Leblanc porte une attaque et prend les commandes de la course. Gregg Black est 3ème. Les positions des trois premiers se figent et les écarts s’allongent un peu. A l’arrivée, Leblanc, Da Costa et Black accèdent au podium. Bonne prestation de Julien Enjolras (Kawasaki, Dunlop) et de Thomas Metro qui complètent le top 5. Stéphane Pagani et son choix risqué terminent à la 11ème place.

Supersport
Après deux casses moteurs au Mans et à Nogaro, Kevin Longearet concrétise son bon début de saison en remportant sa première victoire en Supersport lors d’une course écourtée sur drapeau rouge. En effet, le pilote issu des Coupes de France Promosport s’est imposé face à Mathieu Ginès qui était pourtant repassé en tête juste avant le drapeau rouge. Lucas Mahias confirme sa régularité et monte une nouvelle fois sur le podium.

Les essais chronométrés : Matthieu Ginès (Yamaha, Dark Dog Academy) tire son épingle du jeu sur la piste humide et froide du Val de Vienne et relègue à plus de 4 secondes le trio Lucas Mahias (MV Agusta, Team Raffin Moto), Cédric Tangre (Suzuki, Yohann Motosport) et Kevin Longearet (Yamaha). La surprise vient de la présence en fin de tableau d’un grand nombre de prétendant au podium avec sur les cinq dernières places occupées par Robin Camus (Suzuki, Yohann Motosport), David Perret (MV Agusta, Team V2), Valentin Debisse (Honda, Tecmas), Grégory Di Carlo (Yamaha, Dark Dog Academy) et Rémy Echard (Yamaha, RMCCA). Autant dire que la course de cet après midi devrait donner lieu à de belles remontées.

La course : Une averse accompagne la mise en grille des Supersport. Les mécaniciens ont du changer les roues pour passer en pneus pluie. Mathieu Ginès prend le meilleur départ et emmène dans sa roue Kevin Longearet. Lucas Mahias 3ème  a mis trop de temps à se mettre dans le bon rythme et se retrouve à plus de 3 secondes. Ginès et Longearet se livrent à une belle bagarre et changent de place à plusieurs reprises. Derrière, entre Thibaut Bertin, Nicolas Salchaud et Peter Polesso, c’est également de belles passes d’armes pour les places d’honneur. A mi-course, Ginès et Longearet sont toujours collés en tête, Mahias est isolé à 5 secondes et Polesso mène le groupe de chasse. Longearet passe au tour suivant tandis que Bertin prend les commandes du groupe à la lutte pour la 4ème place. A l’entame du 9ème tour, Ginès repasse. Kevin Szalai chute dans la ligne droite des stands et provoque la sortie du drapeau rouge.  Le classement retenu est celui du 8ème tour et donne Longearet vainqueur devant Ginès et Mahias.

Moto3
A peine remis de ses émotions vécues le week-end dernier avec sa participation au Grand Prix de France, Christophe Arciero signe une nouvelle victoire face à Corentin Brenon et Enzo Boulom, tous les deux pilotes au Challenge de l’Avenir FFM. Karl Croix a fait un premier tour impressionnant avec un tour 4.5 secondes plus vite que les autres mais il chute sans gravité pour lui lors de son second passage et ne peut repartir.

Les essais chronométrés : La séance a été marquée par un certain nombre de chutes dont celles de Christophe Arciero et d’Enzo Boulom. Karl Croix (Challenge de l’Avenir FFM) domine ses petits camarades largement avec plus de 3.6 secondes d’avance sur Maximilien Bau un autre pensionnaire du Challenge de l’Avenir FFM. Arciero complète la première ligne. Derrière, on retrouve Corentin Brenon, Loic Arbel, deux autres pensionnaires du Challenge de l’Avenir. Après la séance, on apprend que Maximilien Bau a chuté et qu’il est blessé. Il ne pourra pas prendre part au programme du reste du week-end.

La course : Alors que la piste avait réussi à sécher en grande partie durant la manche Supersport, une nouvelle averse s’abat sur les Moto3 lors de leur tour de chauffe. Les machines repartent en pneus pluie pour 9 tours. Karl Croix fait un superbe départ et un excellent premier tour puisqu’il roule 4.5 secondes plus vite que tout le monde. Dans le second tour, il chute et ne peut repartir. Derrière, Christophe Arciero qui revient tout juste du Mans et de son premier Grand Prix en tant que Wild Card hérite du commandement devant Corentin Brenon et Enzo Boulom. Les trois garçons se livrent à un duel à distance avec des écarts qui se réduisent au fur et à mesure des tours. Dans le dernier tour, Brenon n’est plus qu’a une seconde d’Arciero qui gère sa fin de course pour une nouvelle victoire. Boulom complète le podium.

Pirelli 600
Avec un souci mécanique en début de course, Morgan Berchet n’a pas pu défendre ses chances cet après midi. Thibaut Gourin signe sa première victoire après une superbe remontée. Kevin Meco n’a pas su résister au retour de Gourin et doit se contenter de la seconde place. Hugo Clere complète le podium.

Les essais chronométrés : la séance des Pirelli 600 a été particulièrement mouvementée. Sur une piste humide, Pierre Yves Bian (Yamaha) et Morgan Berchet (Yamaha) chutent dans leurs derniers tours. Pas de problème médical pour les deux pilotes qui se retrouveront à 14h sur la première ligne de la grille de départ aux côtés de Pierre Texier (Yamaha). Sur la seconde ligne, on retrouvera Corentin Juillet (Kawasaki), Erwan Quellet (Kawasaki) et Maxime Cudeville (Yamaha). L’autre coup de théâtre de la séance est la non qualification de Kevin Jacob (Yamaha) qui n’a pas réussi à établir un chrono entrant dans les 115% de la moyenne des 3 premiers. Mais grâce aux temps qu’il a effectué lors des essais libres, le Jury a décidé de le repêcher, il partira en dernière position.

La course : la piste est pratiquement sèche partout et les pilotes partent pour 9 tours. Pierre Yves Bian signe le meilleur départ devant Pierre Texier et Erwan Quellet. Texier prend les commandes mais il est vite débordé par Kevin Méco (Kawasaki). Ce dernier part pour une échappée suite à la chute de Texier. Mais Thibaut Gourin qui partait de la 14ème place fait une superbe remontée et se retrouve dans le groupe de chasse dès le 3ème tour. Au 6ème tour, il accuse 2.7 secondes de retard que Méco. Au tour suivant il lui a repris 1.9 seconde et est en mesure de l’attaquer. Dans le dernier tour, à quatre virages de l’arrivée, Gourin passe en tête et s’impose pour sa première victoire de la saison. Kevin Méco est second tandis que Hugo Clere accède à la 3ème marche du podium juste devant Pierre Yves Bian.

Le grand perdant du jour est Morgan Berchet qui, suite à un problème dans le tour de chauffe, est rentré aux stands et n’a pu défendre ses chances en course.

 

Side Car
Si la course avait été plus longue, le pari risqué de Delannoy / Lavorel aurait sûrement payé. Mais avec une course réduite à cause de l’arrivée d’une averse juste avant le départ, le bon choix était les pneus pluie. Choix qu’ont fait Huet / Arifon qui remportent une nouvelle victoire et s’imposent comme véritables adversaires des champions en titre. Très belle prestation des Poret père et fils qui devancent sur le podium Le Bail / Chaigneau.

Les essais chronométrés : La piste est pratiquement sèche pour la séance des Side Car. Partis en pneus secs, Delannoy / Lavorel prennent la pole position devant leurs dauphins Huet / Arifon. Sur la seconde ligne, on retrouve les Bretons Le Bail / Chaigneau et Brunazzi / Regondeau. Le premier F2 est 9ème, il est piloté par les Olliger. A noter l’absence d’Estelle Leblond et de Franch Leblond qui sont au Tourist Trophy ce week-end.

La course : Les Side Car n’ont pas échappé aux éléments puisque eux aussi ont vu le départ de leur course perturbé par la pluie. Delannoy / Lavorel ont fait le choix risqué de partir en slick. Partis en pneus pluie, Les autres concurrents s’échappent. Après le premier tiers de course, les Poret Père et fils se font doubler par Huet / Arifon. Le Bail / Chaigneau est 3ème. Le trio de tête est bien groupé et Delannoy / Lavorel entament leur remontée. Malheureusement pour eux, ils sont trop loin (+13s) pour espérer monter sur le podium. Devant, les positions restent les mêmes sous le drapeau à damiers. En F2, victoire des Olliger père et fils devant Leguen / Cacciolatto et Bajus / Carre.

European Bikes
Les essais chronométrés
: Nicolas Trolard (Ducati) signe le meilleur temps devant Michel Amalric (BMW) et Adrien Protat (Ducati).

La course : Adrien Protat remporte la victoire au terme d’une course écourtée de deux tours suite à la chute d’un concurrent sur la ligne droite des stands (pas de blessé mais une moto en plusieurs morceaux sur la piste). Nicolas Trolard et Bruno Paita (BMW) complète le podium.

 

La journée mouvementée de ce jour ne devrait pas être suivie de la même journée puisque les prévisions météo sont optimistes pour demain dimanche. Rendez-vous dès 8h30 pour une journée où tous les compteurs sont remis à zéro et où les qualifications du matin détermineront les grilles des courses de l’après midi.

 Le Service Communication

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop