Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
05 - 07 juillet 2019
MAGNY-COURS
MAGNY-COURS

communiqués, Toutes
30.06.18.
DES PERSPECTIVES DE CHANGEMENTS POUR LES COURSES À MAGNY-COURS

Une organisation parfaitement maitrisée par le MC Nevers et Nièvre, sous la coupe de la FFM, a permis aux pilotes du Championnat de France Superbike de se mesurer les uns aux autres sur le Circuit de Nevers Magny-Cours (58). Bien que l’asphalte fût brulant, les conditions estivales ont offert des essais chronométrés très prometteurs pour les courses du dimanche et du mouvement au sein des têtes d’affiche.

 

SUPERBIKE  

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : FORAY RETROUVE LE CHEMIN DE LA POLE 

Dès les premiers tours, les pilotes de la catégorie reine se mettent dans le rythme et tombent les chronos. Après seulement 5 minutes d’exercice, (Yamaha) confirme ses bonnes séances d’essais libres la veille et inscrit son nom en haut de la feuille de temps en 1’39’’970. Premier temps du week-end sous la barre des 1’40’’, ça promet pour la suite !

Juste avant la mi-séance, (BMW Tecmas) s’invite lui aussi sous les 1’40’’ en 1’39’’849 et s’adjuge sa première pole de l’année devant BERCHET. Le pilote de la Yamaha n°63 n’améliore pas pendant les 35 minutes restantes et conserve le second temps.

Pour la première fois de la saison, Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) ne parvient pas à s’emparer de la pole mais seulement du 3ème temps en 1’40’’109. Dans un bon rythme, le local de l’étape, Axel MAURIN (Yamaha), décroche le 4ème temps en 1’40’’873.

Invité surprise, Mathieu GINES (Kawasaki) profite de sa « Wild-Card » pour intégrer le top 5 en 1’41’’162 juste devant (Honda), qui signe un temps de 1’41’’208.

Du côté des Superbike Challenger, la lutte est acharnée entre (BMW Tecmas), (Kawasaki TTS) et (Suzuki LMS). C’est finalement le premier cité qui s’empare du meilleur temps en 1’42’’089 devant PONS, 1’42’’394, et CLERE, 1’42’’511. 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : FORAY SOURIT À MAGNY-COURS

Le temps de référence, 1’40’’973, est directement inscrit par Axel MAURIN (Yamaha) et son numéro 89 en tout début de séance. Après une sortie des stands plutôt calme, (Yamaha) fait parler la poudre après 20 minutes d’exercice et signe un temps de 1’40’’409. (BMW Tecmas) reprend ensuite la main en 1’40’’127. Un temps qui ne sera plus amélioré et qui permet à « Kenny » de signer sa seconde pole d’affilée devant BERCHET.

Les favoris du Superbike sont perturbés par l’arrivée de Christophe PONSSON (Yamaha), le pilote émérite de la scène espagnole s’octroie un superbe 1’40’’916 mais il est pris de surprise dans le tout dernier tour par Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions).  Le pilote de la Kawasaki n°111 se console avec la dernière place de la première ligne en 1’40’’385 ! PONSSON et MAURIN se classent respectivement 4ème et 5ème

Le représentant de la marque italienne, David MUSCAT (Ducati), tire profit de son expérience et termine la séance en 6ème position avec un temps de 1’41’’522 juste devant Mathieu GINES (Kawasaki) en 1’41’’709 et Sébastien SUCHET (Kawasaki) en 1’41’’762. 

En Superbike Challenger, (BMW Tecmas), 1’42’’104, continue de dominer avec quelques centièmes d’avance sur Valentin SUCHET (Kawasaki) qui crée la surprise en 1’42’157. (Suzuki LMS) conforte le 3ème temps en 1’42’’393 devant (Kawasaki TTS) en 1’42’’569.

 

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : QUERO TIRE PROFIT DE SA WILD-CARD

À la mi-séance, deux pilotes se démarquent et roulent en 1’44’’ : l’invité Borja QUERO (Yamaha) et (Yamaha). L’espagnol, qui a déjà fait ses preuves à Nogaro, inscrit le meilleur temps en 1’44’’454. Au guidon de sa Yamaha n°69, POT profite de sa bonne forme et s’illustre en 1’44’’950.

Quelques minutes plus tard, Guillaume RAYMOND (Yamaha) s’invite dans le groupe restreint des pilotes sous la barre des 1’45’’ en inscrivant un 1’44’’755. Les 3 hommes laissent filer les dernières minutes de la séance sans améliorer. La première ligne de la grille de départ sera donc composée dans l’ordre de QUERO, RAYMOND et POT.

Dans la veine de ses bons résultats en terre gardoise, (Yamaha) confirme et signe le 4ème chrono en 1’’45’’520 tout juste devant Loïc ARBEL (Yamaha) qui complète le top 5 en 1’’45’’299. Louis BULLE (Yamaha) termine 6ème en 1’45’’319.

Où est passé le leader du classement provisoire ? Dans un ultime effort, (Yamaha) ne peut faire mieux que 7ème en 1’45’’579.

En Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN (Kawasaki) s’adjuge le meilleur temps en 1’45’’833, une performance incontestable face à (Yamaha), 1’47’’405, et Joris INGIULLA (Yamaha), 1’47’’645.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : RAYMOND PREND L’AVANTAGE SUR QUERO 

Placer le curseur sous la barre des 1’45’’ semble plus compliqué l’après-midi ! Hypothèse confirmée puisqu’à la fin, seul Guillaume RAYMOND (Yamaha) et Borja QUERO (Yamaha) y parviennent. La lutte est intense pour la pole mais c’est finalement RAYMOND qui s’en sort le mieux avec un chrono de 1’44’’467. Borja QUERO (Yamaha) termine second en 1’44’’554. 

À l’expérience, Louis BULLE (Yamaha) subtilise la troisième place sur la grille de départ à (Yamaha) au gré d’un temps de 1’45’’322 contre un 1’45’’515 pour le leader du classement provisoire. De son côté (Yamaha) rectifie le tir par rapport à la séance matinale et se hisse au 5ème rang avec un chrono de 1’45’’518. 

Le duel pour la 6ème position ne pouvait être plus serré entre (Yamaha) et Loïc ARBEL (Yamaha). La balance penche finalement en faveur de BAU en 1’45’’646 pour un seul petit millième d’avance sur ARBEL, 1’45’’647.

En Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN se montre une nouvelle fois le plus rapide au guidon de sa Kawasaki, il signe un temps de 1’46’’751 juste devant Joris INGIULLA (Yamaha), 1’47’’236. Avec un chrono de 1’47’’879, (Yamaha) complète le top 3.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : PREMIÈRE POLE POUR LAPIERRE 

Sur le circuit long et rapide de Nevers Magny-Cours, les écarts se font ressentir pour les jeunes experts de l’OGP. Le leader du classement provisoire, (Yamaha Beon), tire son épingle du jeu en fin de séance et inscrit la pole position en 1’55’’965. À plus d’une demi seconde, son dauphin Bartholomé PERRIN (Moriwaki) signe un chrono de 1’56’’564. 

(Moriwaki) revient aux avant-postes après 2 épreuves sans le moindre point et complète la première ligne en 1’57’’443. Alexis BOUDIN (Yamaha Beon) s’octroie le 4ème temps en 1’57’’986 devant Lorentz LUCIANO (Yamaha Beon), 1’58’’656, et Line VIEILLARD (Yamaha), 1’59’’633.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : PERRIN SUR LE FIL

En OGP, Bartholomé PERRIN (Moriwaki) s’élance avec entrain et poursuit son effort jusque dans le dernier tour pour aller chercher la pole au passage du drapeau à damier en 1’56’’051. Après avoir dominé la quasi-totalité de la séance, (Yamaha Beon) doit se contenter de la seconde position avec un temps de 1’56’’220. 

(Moriwaki), confirme une bonne dynamique et un pilotage soigné synonyme de 3ème place sur la ligne de départ en 1’57’’438.

Alexis BOUDIN, quant à lui, n’a pas l’habitude des places d’honneur ! 4ème en 1’57’’977, le pilote de la Yamaha Beon n°6 devra réagir demain en course. Le top 5 est complété par la féminine de la catégorie, Line VIEILLARD (Yamaha), qui enchaine les bonnes performances avec un temps de 1’58’’163.

 

SIDE-CAR  

COURSE 1 : DELANNOY / ROUSSEAU MAL EMBARQUÉ MAIS PREMIER À L’ARRIVÉE 

Remplaçante de Kevin ROUSSEAU durant le week-end, Emmanuelle CLEMENT embarque à bord du Side de Sébastien DELANNOY et leur envolée est complètement loupée ! À l’issue du premier tour, le Side n°1 ne pointe « que » 5ème mais DELANNOY / CLEMENT ne baisse pas les bras et parvient à revenir au second rang à l’entame du 4ème tour. En début de course, l’équipage VINET / VINET en profite pour prendre la tête. 

Toujours aussi véloce avec son 600cc, LE BAIL / LEVEAU est alors 3ème mais manque de puissance pour s’accrocher aux leaders. Derrière, la 4ème place est disputée, les équipages MARZELLE / LAVIDALIE, MULHEIM / ARIFON, BENIGNO / BOUCHARD et GALLERNE / CHAIGNEAU sont littéralement roue dans roue. 

À la mi-course, la paire MARZELLE / LAVIDALIE est contrainte de stopper les débats suite à un ennui mécanique. C’est ensuite au tour de MULHEIM / ARIFON de rentrer au stand. 

En tête de la course, VINET / VINET fait face à DELANNOY / CLEMENT, les deux Sides se livrent un superbe « mano à mano ». Au final, le père et fils VINET subissent les foudres du Champion en titre qui trouve l’ouverture à 3 tours de l’arrivée et s’envole vers un nouveau succès. LE BAIL / LEVEAU complète le podium final sans jamais avoir été inquiété. BENIGNO / BOUCHARD et GALLERNE / CHAIGNEAU tirent profit des déboires de leurs concurrents pour se classer respectivement 4ème et 5ème

Chez les 600cc, LE BAIL / LEVEAU a été intouchable ! LEGUEN / GAULARD monte sur la seconde marche du podium après avoir contenu les assauts de SIRO / SIRO.

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
 

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…



Pour cette saison 2018, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk 

 

CALENDRIER 2018 

30/06–01/07 – MAGNY-COURS (58) – MC Nevers et Nièvre
14–15/07 – PAU ARNOS (64) – MC Pau Arnos
25–26/08 – CAROLE (93) – MC Motors Events
22–23/09 – ALBI (81) – MCC Albi

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop