Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE : PREMIER TITRE DE LA SAISON 2021 DÉCERNÉ À CAROLE

Carole (93)
Non classé

L’avant dernière manche du Championnat de France Superbike a eu lieu ce week-end sur le Circuit Carole sous les clameurs du public francilien. Pour l’occasion, le Moto Club Motors Events et la FFM accueillaient l’élite de la vitesse française. Bien que menaçante, la météo restée clémente a permis aux pilotes de s’exprimer pleinement et d’offrir des courses à rebondissements.

SUPERBIKE

COURSE 1 : GINES S’IMPOSE DEVANT LE TEAM BMW TECMAS

Sur une piste séchante, Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) prend un départ parfait et conserve la première position devant Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) et Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) qui se retrouve déjà sous la menace de David MUSCAT (Ducati – Michelin). Dans le peloton, Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin) chute dans le premier virage et reprend la piste en dernière position.

Après 4 tours, le duo FORAY – GINES compte déjà plus de 3 secondes d’avance sur MUSCAT, 3ème suite à une passe d’armes réussie sur DEBISE. Ce dernier est ensuite relégué par Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) qui s’attaque alors au pilote de la Ducati n°3.

Du côté de la tête, les deux anciens coéquipiers poursuivent leur duel devant Alan TECHER qui fausse compagnie au train de poursuivants : David MUSCAT, Valentin DEBISE, Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) et Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop).

À la mi-course, c’est très serré entre MUSCAT et DEBISE qui se détachent d’ANTIGA et BERCHET. Dans la foulée, ce dernier part à la faute et abandonne.

Pendant que FORAY et GINES luttent, TECHER gère sa course au 3ème rang. MUSCAT part lui aussi à la faute alors qu’il tentait de rester au contact de DEBISE qui hausse le rythme. De son côté, Guillaume ANTIGA défend sa 5ème place face au retour de Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solution – Michelin).

À 3 tours de l’arrivée, la tête de course assure le spectacle ! GINES fait les freins à FORAY et distance immédiatement le pilote de la BMW n°78.

Finalement, Mathieu GINES ne sera jamais rattrapé, le tenant du titre s’offre une 2ème victoire cette saison devant Kenny FORAY, 2ème. Retour glorieux pour TECHER qui monte sur la 3ème marche du podium. Après un début de course difficile, DEBISE parvient tout de même à s’emparer des points de la 4ème place devant le Challenger ANTIGA. Belle performance également de la part d’ESCUDIER qui complète le top 6.

Les places suivantes sont à mettre au crédit de pilotes Challengers, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) se classe 7ème devant Guillaume RAYMOND (Suzuki LMS – Michelin), 8ème et Valentin SUCHET (Suzuki LMS – Pirelli), 9ème.

ANTIGA remporte donc la catégorie des jeunes pilotes. RENAUDIN et RAYMOND l’accompagnent sur le podium.

COURSE 2 : FORAY PREND SA REVANCHE

Les pilotes de catégorie reine attaquent le premier virage à couteaux tirés !

Alors que Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) résiste aux attaques des pilotes BMW Tecmas Kenny FORAY et Alan TECHER, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) est contraint de sortir de la piste pour éviter un accrochage au cœur du peloton et recule dans le classement.

Après 5 tours, une quadruple chute impliquant les membres du top 10 Valentin SUCHET (Suzuki – Michelin), Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop), Alexis LAMIRE (Yamaha – Michelin) et Vincent GAUTHEREAU (Suzuki – Pirelli), entraine la sortie du drapeau rouge par la direction de course.

La course repart ensuite pour 16 tours et c’est GINES qui réalise le holeshot alors que FORAY reste dans son aspiration. Derrière les deux hommes, Alan TECHER et David MUSCAT (Ducati – Michelin) restent au contact.

Après 5 tours, alors qu’il occupe la 5ème position et donne tout pour recoller à la tête, DEBISE chute au virage Hôtel. Le pilote de la Kawasaki n°153 reprend la piste et passe par la voie des stands pour en ressortir 15ème.

À 6 tours de l’arrivée, rien n’est joué entre les 4 hommes de tête qui se tiennent en une seconde. Au 5ème rang, Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solution – Michelin) bataille avec Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin).

La hiérarchie ne bouge pas jusque dans les derniers tours où FORAY hausse le rythme et prend le meilleur sur GINES. Le classement reste inchangé sur la ligne d’arrivée, le pilote de la BMW n°78 décroche la victoire devant GINES. TECHER confirme la 3ème place devant MUSCAT et ESCUDIER.

ANTIGA, quant à lui, termine à la 6ème place et au premier rang des pilotes Challengers. Malgré une dernière manœuvre osée pour tenter de récupérer la place de Guillaume ANTIGA, Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin) conclut au 7ème rang.

Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) et Guillaume RAYMOND (Suzuki LMS – Michelin), 8ème et 9ème à l’arrivée, complètent le podium des pilotes Challengers.

À noter, DEBISE termine la course en fond de classement et s’adjuge le point de la 15ème place.

Au cumul des deux parties de course, le classement reste inchangé.  

Au classement provisoire DEBISE reste leader avec 254 points devant GINES qui recolle avec 247 points et FORAY, 172 points.

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : DEBISE REMPORTE LA COURSE…ET LE CHAMPIONNAT !

Auteur de la pole position, Valentin DEBISE (Kawasaki – Michelin) réussit son départ et se met rapidement à l’abri des attaques de son poursuivant Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli).

Au 4ème tour, Damien MARMION (Yamaha – Pirelli) chute dans le premier virage, la direction de course stoppe les hostilités avec un drapeau rouge. Suite à cet incident, les pilotes s’élancent à nouveau pour 17 tours.

Cette fois, le jeune CAUCHI prend le meilleur sur DEBISE et s’empare de la tête. Malgré tout, le leader du Championnat se fait très pressant dans la roue de CAUCHI. Derrière, les Challengers Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) et Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli) sont à la lutte.

Au 5ème tour, DEBISE fait les freins à CAUCHI au virage Hôtel et reprend les commandes de la course. Dans la foulée, le pilote de la Yamaha n°74 perd du rythme et est rejoint par GREGORIO et BERCOT pendant que DEBISE s’échappe. Dans leur dos, Kilian AEBI (Suzuki – Dunlop) pointe au 5ème rang à distance confortable de Cédric TANGRE (Yamaha – Michelin), 6ème.

Finalement, DEBISE s’impose aisément au cumul des deux parties de course et, sous réserve de machine conforme, s’adjuge le titre de Champion de France Supersport 600 : c’est le premier titré de la saison 2021 ! CAUCHI profite de son bon début de course pour s’octroyer la 2ème place devant GREGORIO qui complète le podium. AEBI profite des 10 secondes de pénalités de BERCOT pour avoir dépassé les limites de la piste et se classe 4ème. Le pilote de la Yamaha n° 98 termine donc 5ème.

En Challenger, les mêmes pilotes sont mis à l’honneur, CAUCHI monte sur la plus haute marche du podium complété par GREGORIO et AEBI. Pénalisé, BERCOT ne se classe que 4ème de la catégorie.

COURSE 2 : DEBISE ENCORE INTRAITABLE

Serein après avoir obtenu le titre, Valentin DEBISE (Kawasaki – Michelin) ne faiblit pas. Au contraire, le pilote albigeois conserve le bénéfice de la pole position et boucle le premier tour avec près d’une seconde d’avance sur Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) au second rang après s’être élancé depuis la 2ème ligne.

Au 6ème tour, Valentin DEBISE continue d’accroitre son avance tandis que Ludovic CAUCHI emmène Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) dans son sillage. Derrière, le public observe la bataille entre Cédric TANGRE (Yamaha – Michelin), Kilian AEBI (Suzuki – Dunlop) et Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli).

À 9 tours de l’arrivée, alors que DEBISE gère son effort, GREGORIO prend le dessus sur CAUCHI et s’échappe au 2ème rang. De leur côté, TANGRE, AEBI et MILLE se tiennent toujours en moins d’une seconde.  

À l’arrivée, DEBISE célèbre sa 11ème victoire de la saison. Belle performance du jeune GREGORIO : il monte sur la 2ème marche du podium complété par son ami et adversaire CAUCHI. Dans la lutte pour la 4ème place, AEBI s’illustre devant TANGRE, 5ème et MILLE, 6ème.

En Challenger, GREGORIO et CAUCHI se classent donc 1er et 2ème devant AEBI qui s’offre un podium pour clôturer un week-end encourageant.

Avec 304 points DEBISE remporte le Championnat de France Supersport 600 grâce à une avance suffisante sur CAUCHI, également assuré de rester second avec 213 points. GREGORIO complète provisoirement le podium avec 138 points.

OBJECTIF GRAND PRIX- NSF 250

COURSE 1 : NOUVELLE VICTOIRE POUR MIZERA

En début de course, Yannis RAINGARD (Beon Yamaha) et Amaury MIZERA (Beon Yamaha) se montrent les plus entreprenants, les deux pilotes s’échappent. Mattéo ROMAN (KTM RC4R) tente de rester au contact des deux leaders mais les voit rapidement disparaître.

Au fil de la course, RAINGARD et MIZERA restent au coude à coude et se disputent la tête pendant que le peloton s’étiole… De son côté, Mattéo ROMAN pointe toujours au 3ème rang plus de 5 secondes devant Jules BERCOT (Beon Honda), 4ème.

À 5 tours de l’arrivée, RAINGARD chute dans le virage Delta. Sa machine restant couchée sur la piste, la direction de course déploie le drapeau rouge et met fin à la course. MIZERA s’impose donc devant ROMAN et BERCOT qui saisit l’opportunité de monter sur la boite. Discret tout au long des 15 tours, Rémy SANJUAN (Mirowaki) termine au pied du podium.

En NSF 250, le public retrouve Evan BOXEBERGER (Honda), 5ème au scratch et seul pilote classé de sa catégorie suite aux abandons de ses adversaires.

COURSE 2 : MIZERA ENCHAINE !

En forme après sa victoire en course 1, Amaury MIZERA (Beon Yamaha) fait la différence en début de course. Dans son dos, la lutte s’enclenche entre Mattéo ROMAN (KTM RC4R), Rémy SANJUAN (Mirowaki) et Jules BERCOT (Beon Honda).

À la mi-course, MIZERA compte plus de 6 secondes d’avance sur ses poursuivants qui bataillent toujours pour la 2ème place. De son côté, le pilote de la NSF 250 n°39 Bartholomé PERRIN est isolé au 5ème rang.

À l’arrivée, MIZERA conclut un week-end couronné de deux victoires. Sur la 2ème marche du podium, le public retrouve ROMAN. Dépassé au freinage à l’entrée du dernier virage, le pilote de la KTM n°13 décroise et reprend l’avantage devant SANJUAN, 3ème. Dans les derniers tours, PERRIN s’octroie la 4ème place devant BERCOT, 5ème.

PERRIN remporte donc la catégorie NSF 250 devant Lucas BOSSON (Honda), 9ème au scratch.

ROMAN pointe en tête du classement provisoire avec 173,5 points, juste devant MIZERA (165 points) et BERCOT (159 points).

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : 3ÈME VICTOIRE POUR PONCET DEVANT DA CUNHA

Depuis la 2ème place, Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) prend le meilleur envol mais Anatole BEAUPÈRE (Kawasaki Moto&GP Addict – Pirelli) et Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) répliquent immédiatement. Après 3 tours, c’est BOUDIN qui pointe en tête devant BEAUPERE et PONCET.

Au fil des tours, Alexis BOUDIN augmente le rythme mais ses adversaires ne lui cèdent pas de terrain. Après un départ en demi-teinte depuis la 3ème place, le leader du Championnat Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli) parvient à remonter au second rang devant Anatole BEAUPÈRE. Diego PONCET, quant à lui, recule dans le classement jusqu’au 5ème rang derrière Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli).

Dans leur 9ème tour, les leaders BOUDIN et BEAUPERE s’accrochent dans le virage Golf ! Les deux pilotes chutent et laissent le bénéfice de la première position à DA CUNHA qui emmène PONCET et NEGRIER dans sa roue. De son côté, Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli) est isolé au 4ème rang à plus de 10 secondes des hommes de tête.

À quelques tours de l’arrivée, PONCET parvient à récupérer la position de pointe. À sa poursuite, DA CUNHA et NEGRIER se laissent peu à peu distancer.

Dans les derniers tours, PONCET confirme et s’offre la victoire avec plus d’une seconde d’avance sur DA CUNHA qui a résisté à l’ultime attaque de NEGRIER, 3ème. Adrien QUINET, quant à lui, maintient sa position et se classe 4ème devant Paul CAILLOL (Kawasaki – Dunlop) et Evann PLAINDOUX (Kawasaki – Pirelli).

En Challenger, la première place est à mettre au crédit de Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli), 8ème au scratch. Le podium de la catégorie est complété par Enzo DAHMANI (Kawasaki – Dunlop), 11ème et Lohan GEISER (Yamaha – Pirelli), 12ème.

COURSE 2 : DA CUNHA REPREND DE L’AIR

Anatole BEAUPÈRE (Kawasaki Moto&GP Addict – Pirelli), revanchard après son abandon en course 1, prend le départ depuis la pole position avec le couteau entre les dents. À la lutte pour conserver le leadership dans le 2ème tour, le jeune protéger du team Moto&GP Addict part à la faute et chute. La situation profite à Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) qui s’empare des commandes de la course.

Dans les tours qui suivent, un quatuor se forme en tête, Diego PONCET emmène Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli), Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) et Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli).

À la mi-course, les quatre jeunes hommes sont toujours roue dans roue dans cet ordre : DA CUNHA, PONCET, BOUDIN, NEGRIER. Au 5ème rang, Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli) est isolé et vit une course calme.

À 4 tours de l’arrivée, DA CUNHA fait la différence avant de s’échapper devant NEGRIER et PONCET alors que BOUDIN est distancé au 4ème rang.

Au drapeau à damier, DA CUNHA s’impose avec 1’’204 d’avance sur NEGRIER, 2ème, résistant aux attaques successives de PONCET qui complète le podium. De son côté BOUDIN conclut au 4ème rang devant QUINET, 5ème.

En Challenger, Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli) s’impose à nouveau grâce à sa 9ème place au scratch. 13ème à l’arrivée, Enzo DAHMANI (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) est second de la catégorie des jeunes pilotes devant Valentin BRULEY (Yamaha – Pirelli), 15ème.

DA CUNHA reste provisoirement leader en Supersport 300 avec 214 points devant ses concurrents directs NEGRIER (198 points) et PONCET (197 points).

SIDE-CAR 

COURSE 2 : LEGLISE / LAVOREL BRILLE DANS DES CONDITIONS DIFFICILES

Sur une piste mouillée, LEGLISE / LAVOREL réalise un début de course impressionnant et porte une belle avance de 5 secondes après 3 tours. Son premier poursuivant PERILLAT / KOTCHAN se retrouve rapidement isolé au second rang devant GUIGNARD / POUX et LUNEAU / BIDAULT. Alors que la trajectoire sèche peu à peu, BARBIER / RIGONDEAU paye son choix de partir en pneus pluie, le side n°72 rétrograde à la 5ème  place et peine à maintenir un rythme élevé.

À la mi-course, le leader est serein avec plus de 20 secondes d’avance sur PERRILLAT / KOTCHAN alors que GUIGNARD / POUX, 3ème, distance LUNEAU / BIDAULT, 4ème.

Après 14 tours, GUIGNARD / POUX fait la jonction sur PERILLAT / KOTCHAN avant de le dépasser pour monter provisoirement sur le podium.

Grâce à une gestion parfaite des conditions de piste, LEGLISE / LAVOREL s’impose sans contestation et signe le doublé ce week-end. Très rapide en fin de course, GUIGNARD / POUX se classe 2ème à l’arrivée devant PERILLAT / KOTCHAN, 3ème.

Pour compléter le top 5, le paddock retrouve LUNEAU / BIDAULT, 4ème et BARBIER / RIGONDEAU, 5ème, qui parvient à conserver sa position.

Du côté des F2, les plus rapides sont CHANAL / LASSIA et MOREL / MOREL, les deux équipages se classent 7ème et 8ème au scratch. Pour compléter le podium de la catégorie des châssis courts, MICHON / MUGNIOT conclut à la 10ème position.

LEGLISE / LAVOREL prend la tête du Championnat avec 227 points devant PEUGEOT / PEUGEOT (192 points) qui paye cher son forfait du week-end. Provisoirement, GUIGNARD / POUX complète le top 3 grâce à un cumule de 163 points.

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events