Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE : BATAILLE SOUS LA PLUIE À MAGNY-COURS

Magny-Cours (58)
Communiqués

La 5ème étape du Championnat de France Superbike a eu lieu ce week-end sur le circuit de Nevers Magny-Cours sous les yeux du Président de la FFM, Sébastien Poirier. Organisée par le Moto Club Nevers et de la Nièvre sous l’égide de la FFM, la compétition a fait l’objet de nombreuses surprises et révélations dans des conditions météorologiques changeantes ce dimanche. Découvrez quels pilotes ont brillé dans chacune des catégories des 1000cc aux jeunes de l’Objectif Grand Prix Pré-Moto3.

SUPERBIKE 
COURSE 1 : DEBISE ET GINES, LE FACE À FACE !

Dès le premier virage, c’est un véritable coup de tonnerre qui retentit au sein de la catégorie reine : le poleman Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) part à la chute suite à un contact avec Freddy FORAY (Honda – Michelin) !

La position de tête est alors à mettre au crédit de Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop). Pourtant, dans le 3ème tour, c’est Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) qui s’empare de la tête. Les deux pilotes restent au coude à coude tandis que Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) tente de rester au contact depuis le 3ème rang en début de course avant de se laisser distancer.

Confiant depuis sa victoire sur le circuit de Pau Arnos, GINES tient la dragée haute à DEBISE durant la totalité de la course. Pourtant, le pilote albigeois reprend l’avantage dans l’avant-dernier tour ! Malgré une belle résistance de GINES, c’est bien DEBISE qui confirme sur la ligne d’arrivée avec seulement un dixième d’avance.

Kenny FORAY, quant à lui, gère sa fin de course et complète le top 3.

En bataille pour le pied du podium, c’est un groupe de 6 pilotes qui fait le show. Au sein du casting, on retrouve Freddy FORAY, Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin), Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop), Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop) David MUSCAT (Ducati – Michelin) et le pilote Challenger Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin).

Après une multitude de changements au sein de la hiérarchie qui compose le groupe, BERCHET se détache légèrement en fin de course et se classe 4ème. Freddy FORAY termine 5ème juste devant le Challenger Guillaume ANTIGA qui remporte par la même occasion la victoire dans sa catégorie. MUSCAT, MAURIN et LUSSIANA concluent aux 7ème, 8ème et 9ème places.

En Challenger, derrière Guillaume ANTIGA, le paddock retrouve le leader de la catégorie des jeunes, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) qui assure la 10ème place au scratch. Valentin SUCHET (Suzuki LMS – Pirelli) complète le podium et se classe 12ème au scratch.

COURSE 2 : KENNY FORAY À L’AISE SUR LE MOUILLÉ 

C’est sur une piste « wet » que les pilotes de la catégorie reine s’élancent pour la deuxième course dominicale. À l’aise dans ces conditions et en forme depuis le début de week-end, Mathieu GINES et Kenny FORAY creusent tout de suite l’écart sur les autres concurrents.

Dans le 5ème tour, Kenny FORAY prend le meilleur sur Mathieu GINES qui reste dans son sillage. Le Champion de France en titre tente de rester au contact mais le pilote de la BMW n°78 est trop rapide ! FORAY poursuit sur sa lancée et termine en roi avec 1’667 seconde d’avance sur GINES.  

Au 3ème rang en début de course, Freddy FORAY chute dans le 4ème tour et laisse alors la 3ème position au pilote Challenger Guillaume ANTIGA qui tente de conserver une courte avance sur les pilotes d’élite : Axel MAURIN et Valentin DEBISE. Pourtant, DEBISE trouve ses marques au fil des tours et remonte à la 3ème place qu’il ne quittera pas jusqu’au drapeau à damier.

Belle performance pour ANTIGA, le pilote Challenger termine premier de sa catégorie et 4ème au scratch ! Malgré une petite faute qui lui fait perdre de précieuse secondes dans son dernier tour, David MUSCAT se classe 5ème après être remonté devant Axel MAURIN qui chute dans le virage du Château d’eau et repart aussitôt pour terminer 6ème.

Le paddock note également le bon résultat du local de l’étape, Maxime BONNOT (BMW Tecmas – Michelin) qui se classe 7ème. Le Challenger, Martin RENAUDIN, quant à lui, termine 8ème au scratch juste après avoir résisté à un autre Challenger : Valentin SUCHET.

Ces derniers complètent donc le podium de la catégorie des jeunes.

Dans le règlement du FSBK-FE, la grille de départ de la course 2 est déterminé sur la base des meilleurs temps en course 1. Sans référence lors de la course matinale suite à sa chute dans le premier virage, Gregory LEBLANC est contraint de partir depuis la dernière place sur la grille de départ et parvient tout de même à terminer 11ème au scratch !

Au provisoire, DEBISE trône en tête avec 240 points devant GINES (200 points) et FORAY (127 points).
En challenger, RENAUDIN est en tête avec 230 points devant ANTIGA (223 points). AGOGUE et SUCHET sont pour le moment ex-aequo avec 131 points.

SUPERSPORT 600
COURSE 1 : DEBISE, HEUREUX SOUS LA PLUIE

Fidèle à ses habitudes, Valentin DEBISE (Kawasaki – Michelin) s’empare de la tête dès le départ. Il emmène dans sa roue le Challenger Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) et le pilote SSP600 Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli). Dans le 2ème tour, CAUCHI, efficace et plein de fougue, relègue DEBISE au second rang ! Un cran en dessous, DE LA VEGA perd du terrain et voit ses adversaires s’éloigner.

À la poursuite de ce dernier, le Challenger Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli), et le pilote SSP600 Yvan LAETZIG (Yamaha – Pirelli) semblent être en mesure de postuler pour la 3ème place…

Pourtant, l’arrivée de la pluie entraine la chute de 3 pilotes et fatalement, la sortie d’un drapeau rouge par la Direction de Course. La course est alors stoppée après 5 tours avant de repartir quelques minutes plus tard avec l’intégralité des pilotes chaussés en pneus pluie.

La course reprend ensuite pour 7 tours avec un DEBISE remonté à bloc ! L’albigeois adopte un rythme qu’il est le seul à pouvoir imprimer et conserve la tête de bout en bout pour s’imposer lors de cette 2ème partie de course. Moins efficace sous la pluie, CAUCHI, pourtant 2ème dans le premier tour, redescend au classement au fil des boucles et termine 6ème. À l’inverse, Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli), à l’aise sur la piste mouillée de Nevers Magny-Cours, se classe 2ème. Enzo DE LA VEGA résiste à Yvan LAETZIG et complète le top 3 devant le pilote alsacien.

Derrière Ludovic CAUCHI en Challenger, Charles CORTOT (Yamaha – Dunlop) et Matthieu GREGORIO se classent respectivement 2ème et 3ème de la catégorie des jeunes.

Au cumul des deux parties de course, c’est finalement DEBISE qui s’impose. Cette victoire, synonyme de première place au Championnat à la mi-saison, lui confère, par la même occasion, une Wildcard au sein du GMT 94 avec le soutien de la FFM et de Yamaha France. Le pilote albigeois prend donc rendez-vous pour l’épreuve de World Superbike qui se déroule sur le Circuit de Nevers Magny-Cours du 3 au 5 septembre prochain.

Sur la 2ème et 3ème marche du podium, le paddock retrouve MILLE et DE LA VEGA.

En Challenger, CAUCHI est finalement non classé car il est rentré au stand avant la sortie du drapeau rouge durant la première partie de course. C’est donc Matthieu GREGORIO qui remporte la victoire devant Charles CORTOT et Vincent FALCONE (Yamaha – Pirelli).

COURSE 2 : DEBISE, TROP RAPIDE POUR LA JEUNESSE

Une nouvelle fois au-dessus du lot, Valentin DEBISE ne fait pas dans le détail durant l’après-midi. Sous un ciel menaçant, il semble avoir l’air impatient de terminer et s’envole seul en tête dès le premier tour à un rythme effréné.

En revanche, c’est plus serré au second rang ! Les pilotes Challengers Matthieu GREGORIO et Ludovic CAUCHI se disputent la suite du podium. La hiérarchie s’inverse à la mi-course entre les deux hommes alors que les pilotes SSP600 Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli) et Enzo DE LA VEGA font pression depuis les 4ème et 5ème positions.

À 4 tours du drapeau à damier, GREGORIO récupère la 2ème place mais hélas, un tour plus tard, l’arrivée de la pluie entraine la sortie d’un drapeau rouge par la Direction de Course. Le classement se fige dans le tour précédent. DEBISE qui occupait la tête depuis le début, s’illustre une nouvelle fois à Magny-Cours. CAUCHI conserve donc la 2ème place devant GREGORIO. Le classement ne bouge pas pour CLERE et DE LA VEGA qui terminent 4ème et 5ème.

En Challenger, CAUCHI remporte la victoire devant GREGORIO. Kilian AEBI (Suzuki – Dunlop), qui occupait la 6ème place au scratch avant la sortie du drapeau rouge, termine sur la dernière marche du podium des jeunes pilotes.

Au provisoire, DEBISE est en tête avec 252 points devant CAUCHI (190 points) et BERCOT (115 points).
En Challenger, CAUCHI est en tête avec 243 points devant GREGORIO (156 points) et BERCOT (155 points).

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3
COURSE 1 : ROMAN, MEILLEUR SUR LE MOUILLÉ

Une piste humide ne fait pas peur à Mattéo ROMAN (KTM RC4R) ! Tout comme aux essais, il se montre le plus rapide et domine ses adversaires de la tête et des épaules avec plus de 13 secondes d’avance sur ses poursuivants.

Jules BERCOT (Beon Honda), également efficace dans ces conditions particulières, termine au second rang devant Mathis FARGIER (Brevo PM3).

À noter, le jeune protégé du team TWR, Amaury MIZERA (Beon Yamaha) se bagarrait pour la 3ème place mais se retrouve contraint de rentrer au stand suite à un problème technique après 7 tours de course.

COURSE 2 : ROMAN FAIT LE DOUBLÉ

La deuxième course des futurs Champion du Moto3 se déroule sur une piste déclarée « wet » mais séchante l’après-midi. À l’aise dans ces conditions, Mattéo ROMAN réitère son exploit matinal et roule plus vite que l’intégralité des concurrents.

Amaury MIZERA, Jules BERCOT et Mathis FARGIER (Brevo PM3) roulent dans la même seconde, tous en bataille pour la suite du podium. Cependant, l’arrivée soudaine de la pluie et la chute de 3 pilotes entrainent pourtant la sortie du drapeau rouge après 5 tours. La course ne repart pas, seulement la moitié des points est attribuée et c’est ROMAN qui l’emporte devant MIZERA et BERCOT. À l’origine de la sortie du drapeau rouge, FARGIER n’est finalement pas classé.

Au provisoire, ROMAN MIZERA est maintenant en tête avec 174,5 points devant MIZERA (164 points) et BERCOT (120 points).

NSF 250
COURSE 1 : BOXBERGER RÉSISTE SUR LE MOUILLÉ

Tout comme aux essais, c’est Evan BOXBERGER (Honda) qui s’impose !

Malgré ses multiples assauts, Marius HENRY (Honda) ne parvient pas à reprendre le dessus sur son adversaire et termine 2ème avec moins de 2 secondes d’écart.

COURSE 2 : LA PLUIE A EU RAISON DES PILOTES DE LA CATÉGORIE

Après 5 tours de course, l’arrivée soudaine de la pluie et la chute des deux pilotes de la catégorie stoppent la course. Marius HENRY (Honda) et Evan BOXBERGER (Honda), dans cet ordre avant leur chute, ne sont donc pas classés.

Au provisoire, HENRY est en tête avec 135 points devant GUYAU (123 points) et PERON (77 points).

SUPERSPORT 300
COURSE 1 : GROS POINTS POUR DA CUNHA  

Lors des premiers tours, un quatuor composé de Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli)

Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli), Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli) et Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) fait le spectacle pour le podium. À leur poursuite, un autre peloton composé de Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin), Anatole BEAUPÈRE (Kawasaki – Pirelli) et Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli) tente de revenir sur les leaders.

À la mi-course, NEGRIER redescend dans le classement et se retrouve à batailler pour le pied du podium avec VIEILLARD, QUINET et BEAUPÈRE.

Pourtant, dans la 2ème partie de course DA CUNHA augmente le rythme, creuse un léger écart sur ses poursuivants et s’impose. BOUDIN, 2ème et PONCET, 3ème terminent dans un mouchoir de poche. Au 4ème rang, on retrouve NEGRIER qui a pris le dessus sur QUINET, 5ème. La chute de VIEILLARD dans le dernier tour profite à BEAUPÈRE qui se classe 6ème.

Chez les pilotes Challengers, c’est Lucas LINXE (Kawasaki – Pirelli) qui s’impose après avoir terminé 15ème au scratch. Ludovic AMOURET (Kawasaki – Pirelli) et Valentin BRULEY (Yamaha – Pirelli) complètent le podium.

COURSE 2 : 4ÈME VICTOIRE DE LA SAISON POUR BOUDIN

Les courses en catégorie 300 étant très disputées, celle-ci ne déroge pas à la règle !

C’est en effet une bataille entre 5 pilotes qui fait rage pour la première place. Florent DA CUNHA, Anatole BEAUPÈRE, Diego PONCET, Adrien QUINET, Alexis BOUDIN font le spectacle durant l’intégralité de la course.

Tout se joue dans le dernier tour au sein du groupe de tête et c’est finalement BOUDIN qui l’emporte avec seulement 0’355 secondes d’avance sur BEAUPÈRE, 2ème et moins d’une seconde d’avance sur DA CUNHA, 3ème. PONCET et QUINET terminent 4ème et 5ème à moins d’une seconde et demie du leader.

Du côté des Challengers, Enzo DAHMANI (Kawasaki – Dunlop) et Lucas LINXE se classent 15ème et 16ème au scratch, ce qui leur confère les deux premières places de la sous-catégorie. Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli), 18ème au scratch, complète le podium.

Au provisoire, DA CUNHA pointe en tête avec 168 points devant NEGRIER (161 points) et PONCET (156 points).
En Challenger, LINXE est en tête avec 165 points devant CHRETIENNOT (164 points) et DAHMANI (163 points).

SIDE-CAR 
COURSE 2 : LEGLISE / LAVOREL SURPREND PEUGEOT / PEUGEOT EN FIN DE COURSE

Après un tour, la Direction de Course agite le drapeau rouge suite à un accrochage entre trois équipages.

La course reprend quelques instants plus tard avec une bataille acharnée en tête qui oppose PEUGEOT / PEUGEOT à LEGLISE / LAVOREL. Le side n°74 devance LEGLISE / LAVOREL durant toute la course mais dans l’avant dernier tour, il parvient à surprendre PEUGEOT / PEUGEOT ! L’ordre ne change pas sur la ligne d’arrivée et c’est LEGLISE / LAVOREL qui s’impose au nez et à la barbe de PEUGEOT / PEUGEOT.

Force vive de la catégorie, LUNEAU / BIDAULT complète le podium sans avoir inquiété le duo de tête. On retrouve également les très efficaces GUIGNARD / POUX et BARBIER / RIGONDEAU aux 4ème et 5ème rangs.

En F2, CHANAL / LAVOREL inscrit une nouvelle victoire à son palmarès en terminant 6ème au scratch. MOREL / MOREL, plus à l’aise que la veille, termine 10ème au scratch et 2ème de la catégorie devant LEBLOND / DOUANNE CHAZELLE, 11ème au scratch.

Au provisoire, PEUGEOT / PEUGEOT pointe en tête avec 191 points devant LEGLISE / LAVOREL (176 points) et GUIGNARD / POUX (132 points).
En F2, CHANAL / LAVOREL tient la tête avec 182 points devant LEBLOND / DOUANE CHAZELLE (144 points) et MOREL / MOREL (120 points).

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…
Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 
D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

20 – 22 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events