Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
06 - 07 avril 2019
LE MANS
NOGARO

communiqués, Toutes
23.04.16.
C’EST UNE HISTOIRE DE « DAVID »

La seconde étape du Championnat de France Superbike, organisée par l’ASM Armagnac Bigorre, sous l’égide de la FFM, débute sous un ciel menaçant en terre gersoise. Conditions que semblent affectionnées l’expérimenté David Muscat, et le non moins talentueux David Perret.

 

SUPERBIKE 

DAVID PERRET : IL FAUDRA COMPTER SUR LUI 

Kenny FORAY fait parler les chevaux de sa BMW dès les premiers tours de roues et s’empare du meilleur temps durant la première partie de séance en 1’29’’634. Le pilote n°78 domine cette séance d’essais, suivi de près par David CHECA (Yamaha – Dunlop) et David PERRET (Yamaha), tous les 3 dans la même seconde.

À la mi-séance, (Kawasaki – Pirelli), bouscule l’ordre établi pendant un court moment et signe le meilleur temps provisoire en 1’29’’420. Malheureusement pour le Champion de France en titre, les pilotes Yamaha n°18 et n°94 sont plus rapides avant l’arrêt de la séance. En effet, la chute d’un pilote provoque la levée du drapeau rouge par la direction de course 7 minutes avant la fin.

La feuille de temps est alors dominée par David PERRET en 1’28’’790 suivi du pilote espagnol David CHECA en 1’29’’164 et en 1’29’’214. La pluie s’invite alors dans les débats, et fige les positions, les pilotes ne repartiront pas.

En catégorie Stock, c’est Romain MAÎTRE (Suzuki – Dunlop) qui prend les devants dès le début de la séance. Il ne lâchera rien jusqu’à la fin et signe le meilleur temps en 1’29’’720. Son coéquipier au sein du Junior Team Le Mans Sud, Baptiste GUITTET (Suzuki – Dunlop), est très à l’aise sur le circuit Paul Armagnac et garde le second temps de la catégorie pendant toute la séance qu’il termine en 1’29’’937.

Le 3ème temps fait l’objet de toutes les convoitises entre Anthony VIOLLAND (Kawasaki), Emeric JONCHIERE (Kawasaki) et Matthieu LAGRIVE (Kawasaki – Pirelli). Finalement, c’est Anthony VIOLLAND qui trouve un tour clair, et signe le 3ème temps en 1’30’’304.

 

DAVID MUSCAT, L’EXPÉRIENCE AU SERVICE DE L’EFFICACITÉ

David MUSCAT, licencié de l’ASM Armagnac Bigorre, et Baptiste GUITTET se bagarrent pour le meilleur temps en début de séance. Est-ce que l’entrée en piste à la 18ème minute du poleman du matin, David PERRET changera la donne ?

La réponse est négative, MUSCAT, qui ne fait qu’améliorer, son temps à chaque tour, devance de 2 secondes ses poursuivants : les pilotes Stock, LAGRIVE, GUITTET et MAÎTRE qui oscillent entre 2ème et 4ème temps au scratch à la mi-séance.

Dans les 10 dernières minutes, la séance s’affole, et les fauves sont dans l’arène, le top 15 des pilotes Superbike Evo et Stock confondus, nous offre un spectacle de haut vol.  Visiblement vexés jusqu’ici, les pilotes Evo se mobilisent pour détrôner Matthieu LAGRIVE, 2ème meilleur temps provisoire en 1’40’’212, facile et appliqué, la Kawasaki 76 paraît intouchable pendant quelques minutes.

La Ducati n°3, très agressive sur « son circuit », signe le meilleur temps dans les toutes dernières minutes et assure une pole, bien méritée en 1’38’’905. MUSCAT est suivi de Matthieu LAGRIVE, en 1’38’’993, qui aura su contenir ses concurrents pendant toute la séance. La Yamaha n°18 de David PERRET confirme sa forme du moment en s’emparant du 3ème temps en 1’39’’271.

À noter que la Yamaha n°94, la Kawasaki N°1 et la BMW n°78 s’emparent respectivement du 4ème, 7ème et 8ème temps : une contreperformance pour CHECA, LEBLANC et FORAY habitués à jouer les avant-postes.

En Stock, après avoir inquiété les pilotes leaders de la catégorie, c’est Romain MAÎTRE et Baptiste GUITTET qui signent les 2ème et 3ème temps, en 1’40’’664 et 1’40’’805 derrière un Matthieu LAGRIVE décidemment intouchable dans sa catégorie aujourd’hui. Une très belle performance de la part de ces deux pilotes Stock qui se classent par ailleurs 5ème et 6ème au scratch.

 

SUPERSPORT

SOLIDE

Les trajectoires de Peter POLESSO (Yamaha) et Hugo CASADESUS (Honda) sont très observées en ce début d’épreuve même si les leaders de la catégorie ne sont pour le moment pas les premiers à se distinguer. C’est Hugo CLERE qui se fait remarquer au guidon de sa Yamaha R6 avec un temps honorable de 1’47’’275 sur une piste déclarée mouillée.

Dans les 10 premières minutes, Peter POLESSO (Yamaha) reprend le dessus en 1’45’’034. Une bataille s’installe alors avec Tristan GUERITTE (Yamaha), le pilote n°51 signe le meilleur temps en 1’44’’387 avant la chute de Guillaume FRECHET (Yamaha) qui provoque la sortie du drapeau rouge et l’arrêt de la séance par la direction de couse à la 14ème minute.

La reprise se fait sur une piste « séchante » et Louis BULLE (Yamaha), qui a mis du temps à partir, joue les premiers rôles à mi-séance avec un temps de 1’39’’809. De tour en tour, le pilote n°5 améliore son temps mais , absent pendant quasiment toute la séance, s’illustre en 1’34’’912 et prend la pole position pour la première course.

Louis BULLE signe logiquement le second temps en 1’35’’663. Peter POLESSO, prudent, assure le 3ème temps en 1’35’’704. Hugo CASADESUS, décidemment très en vue en ce début de saison, s’en sort avec les honneurs et prend le 4ème temps : 1’36’’240.

En Pirelli 600, Guillaume FRECHET s’est illustré en pointant au 1er rang de sa catégorie lors des premiers tours en 1’45’’12. Avant sa chute, il est suivi du suisse Sébastien FRAGA (Yamaha) en 1’45’’245, et Félix PERON (Yamaha) en 1’45’’272.

Finalement, Sébastien FRAGA s’illustre en 2ème partie de séance sur une piste « séchante » et signe en 1’36’’400 le meilleur temps. Il est suivi de Felix PERON en 1’37’’989 et Jonathan GERMANY en 1’38’’178 qui complèteront la première ligne de départ en course 1 dimanche.

 

PETER POLESSO DANS LES TOUS DERNIERS INSTANTS

Le départ est donné sur une piste « séchante », un détail important duquel découle une feuille de temps très mouvante en début de séance. Après 10 minutes d’essais, Hugo CLERE instaure un temps référent de 1’45’’296. Quant au Champion 2015, , il est au second rang avec un temps de 1’45’’596, suivi du pilote Pirelli 600, Jonathan GERMANY en 1’46’’041.

L’arrivée de la pluie vient perturber les débats au milieu de la séance, ce qui rend l’exercice difficile pour les pilotes. Après avoir patienté quelques minutes, c’est Peter POLESSO qui s’élance dans une série de tours clairs et s’empare du meilleur temps en 1’45’’216 dans les derniers instants. Le n°83, est suivi de Hugo CLERE et qui ne parviendront finalement pas à améliorer leurs temps en fin de séance.

À noter, la performance du jeune Martin RENAUDIN, nouveau pilote Yamaha du GMT 94, auteur d’une superbe remontée depuis le 20ème jusqu’au 9ème rang et termine la séance en 1’47’’242.

Côté Pirelli 600, Jonathan GERMANY n’améliore pas son temps mais reste tout de même le meilleur sur cette séance. Arrive ensuite, Félix PERON qui s’empare du second temps en 1’46’’069 et du 5ème temps au scratch ! La Triumph de fait sa première belle apparition de la journée avec le 3ème temps de la catégorie en 1’46’’704, un fait rassurant pour le pilote n°58 premier au classement provisoire.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3 / PRE GP 

ROUGÉ GRÉGORIO AU COUDE À COUDE

Tout comme au Mans, le suspense reste entier jusqu’au dernier tour, avec une bataille pour le meilleur temps entre Clément ROUGÉ l’actuel favori de la catégorie, et Matthieu GRÉGORIO, actuel leader du Championnat.

C’est finalement Clément ROUGÉ, impressionnant, qui s’empare de la pole dans le durant le dernier tour en 1’39’’416. Matthieu GRÉGORIO signe pour sa part un très beau 1’39’’952 qui le place également en première ligne. Théo SERRIERE a bataillé avec Nolan MAUCHAMP, mais c’est finalement le pilote n°43 qui tire son épingle du jeu et fait un meilleur chrono en 1’47’’184, synonyme de 3ème temps.

 

ROUGÉ POUR UN DOUBLÉ

Rythmé de nouveau par Clément ROUGÉ, les essais de l’après-midi ne sont qu’une formalité pour le pilote Moriwaki. Rigoureux et appliqué, le pilote n°45 signe le meilleur temps en 1’53’’504.

Joris INGIULLA, à l’aise sur cette piste « séchante », s’empare provisoirement du 2ème temps. Mais c’est sans compter sur Mathieu GRÉGORIO qui compte bien s’inspirer de sa bonne performance matinale pour signer de nouveau le second temps en 1’54’’793. Son concurrent, Joris INGIULLA, est relégué au 3ème rang en 1’58’’123.

Plus loin sur la feuille de temps, Théo SERRIERE, qui a été crédité du 3ème temps ce matin chute peu après le début de séance. Il ne reprend la piste que 5 minutes avant la fin pour malheureusement chuter de nouveau, cette séance sera à oublier pour le le pilote Derbi – Yamaha n°43, qui ne prendra que le 6ème temps en 2’01’’683.

 

SIDE CAR

 HUET / ARIFON : 1ÈRE VICTOIRE DE LA SAISON

Pour cette première course du week-end, la paire 14 fois Championne de France DELANNOY / ROUSSEAU s’élance en pole position mais reste scotchée au départ. C’est HUET et ARIFON qui en profite et prend la tête en ce début de course devant MOREAU / GADET et la famille VINET.

DELANNOY / ROUSSEAU, cumule les avaries et se retrouve littéralement à l’arrêt dans la courbe « Roger Dubos » pour ne repartir qu’en 13ème position, une première depuis longtemps… Fait de course dont profite HUET / ARIFON qui imprime désormais le rythme en tête. Le side n°56 est suivi de MOREAU / GADET qui sera rapidement victime d’un incident technique, le side n°51 rétrograde progressivement au classement, ce qui fait les affaires de BRUNAZZI / RIGONDEAU qui talonne désormais la paire bretonne.

Impossible d’en rester là pour DELANNOY / ROUSSEAU qui remonte de la 13ème à la 3ème place en deux tours.

Toujours « au taquet », l’équipage n°1 signe le meilleur temps au 7ème tour en 2’01’’305 et remonte très vite sur BRUNAZZI / RIGONDEAU. Ces derniers n’arriveront pas à contenir les attaques de DELANNOY / ROUSSEAU qui file à la poursuite de HUET / ARIFON et se place 2ème !

À 3 tours de l’arrivée, la paire bretonne compte 9 secondes d’avance sur DELANNOY / ROUSSEAU. Suffisant direz-vous ? Mais on peut en douter au regard des 2 secondes que le side n°1 parvient à gagner à chaque tour. Cependant, dans le dernier tour, le transpondeur parle : 5 secondes d’avance. Le side n°56 n’a désormais plus qu’à s’appliquer, et ne commettre aucune erreur. C’est ce qu’il fera pour signer, ici à Nogaro, sa première victoire de la saison, devant DELANNOY / ROUSSEAU, auteur d’une formidable remontée. BUNAZZI / RIGONDEAU complète le podium à plus de 22 secondes du side orange !

En F2, GUIGNARD / POUX, occupe le haut du tableau devant CAUSSE / BERGEROT à la mi-course. Ils livrent bataillent pour la première marche du podium alors que LEBLOND / FARNIER semble peiner derrière eux. Le duo féminin se fait d’ailleurs doubler par le couple OLLIGER qui se place à la 3ème position.

Au 8ème tour, le side n°135 de GUIGNARD / POUX part à la faute, il dégringole dans le classement et termine finalement 15ème.

CAUSSE / BERGEROT monte sur la plus haute marche du podium suivi du couple OLLIGER et du duo LEBLOND / PICQUOIN revenu en 3ème position en fin de course.

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
 

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…



Vous pouvez aussi suivre les dernières news sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk.fr, Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

Pour cette saison 2016, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur les sites www.fsbk.fr et www.ffm.tv.

En partenariat avec Motors TV, la FFM produira après chaque week-end un reportage de 24 minutes diffusé sur la chaîne le mercredi suivant les épreuves.

 

 

 

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
XL MotoFrance Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
Yamaha
IxonTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop