Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
31 mars 2018 - 01 avril 2018
LE MANS
LE MANS

communiqués, Toutes
25.03.17.
OBJECTIF VICTOIRE POUR GUARNONI À L’OUVERTURE DU FSBK

Organisée par l’ASM 24 Heures ACO sous l’égide de la FFM, la première étape du Championnat de France Superbike s’est tenue sous un timide soleil ! Une météo d’une rareté appréciable en cette saison pour les pilotes qui se sont prêtés à l’exercice des premiers essais qualificatifs de la saison. Déjà deux doublés ont permis aux stars françaises de la vitesse en Superbike et Objectif Grand Prix de s’illustrer. Le Supersport et Trophée Pirelli 600 promettent d’ores et déjà du beau spectacle pour les courses du dimanche.

 

SUPERBIKE 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : GUARNONI PREND LE MEILLEUR SUR FORAY

Après une première partie de séance dominée par Matthieu LAGRIVE (Kawasaki), où il imprime un rythme rapide aux côtés de Jeremy GUARNONI (Kawasaki) et (Yamaha) en 1’38, le paddock observe l’agilité de (BMW) qui revient en flèche en 1’37’962 !

Le pilote de la BMW n°78, Vice-Champion de France 2016, tient tête à GUARNONI qui prend ensuite le contrôle des chronos en 1’37’’733. Les deux hommes forts du matin sont suivis par le pilote Wildcard, Matthieu LUSSIANA (BMW) mais aussi (Yamaha), Axel MAURIN (Yamaha), Mathieu GINES (Kawasaki), Matthieu LAGRIVE, (Yamaha), David MUSCAT (Ducati) et Etienne MASSON (Suzuki LMS), tous en 1’38.

Dans les derniers instants, un drapeau rouge vient mettre un terme à la séance. Le pilote de calibre international, Jeremy GUARNONI domine alors les essais sans qu’aucun pilote ne soit parvenu à faire mieux que son 1’37’’733. Le pilote de la Kawasaki n°22 est-il en mesure de battre le temps de 1’37’’609 inscrit par l’an dernier ?

partira depuis la seconde position en course 1 dimanche après avoir amélioré son temps en 1’37’’845. Matthieu LAGRIVE accélère le rythme et signe un temps de 1’37’’887 qui lui permet de compléter la première ligne demain.

En Superbike Challenger, Gabriel PONS (Kawasaki) semble disputer la pole position avec Morgan BERCHET (Kawasaki). À la mi-séance, PONS domine en 1’39’’775 lorsque BERCHET rentre au stand après une chute qui lui empêche d’améliorer son temps de 1’39’’924.

Sérieux et appliqué, Jonathan HUGOT (Yamaha), vainqueur des Coupes de France Promosport 2016, s’illustre sur la fin des essais avec un temps de 1’39’’712 et s’empare donc de la pole position ! Gabriel PONS termine avec le deuxième temps en 1’39’’775 devant Jimmy MACCIO (Kawasaki) en 1’39’’806.

 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : DOUBLÉ POUR GUARNONI

C’est l’auteur du 4ème temps des essais matinaux, qui impose son rythme durant les premières minutes. Il s’installe en haut du classement provisoire en 1’38’’555 devant de Jeremy GUARNONI et .

Etienne MASSON créé la surprise et se glisse entre CHECA et GUARNONI en 1’38’’669, le Champion du Monde d’Endurance 2016 semble réellement se « lâcher » cet après-midi ! Le deuxième temps lui est pourtant subtilisé quelques instants plus tard par Axel MAURIN en 1’38’’525. 

Après plusieurs changements au gré des tours, les premières places du classement se précisent dans les dernières minutes.

GUARNONI, aussi à l’aise que ce matin, défend la pole position jusqu’au bout et atteint son objectif en 1’37’’266. En parallèle, , Axel MAURIN et Etienne MASSON font crier leurs moteurs pour se départager. Au guidon de la BMW n°78, le Vice-Champion de France 2016 termine finalement second en 1’37’’348 devant Axel MAURIN en 1’37’’589. Etienne MASSON lâche du lest sur la fin et termine au 5ème rang en 1’37’’699 derrière Matthieu LUSSIANA, 4ème, 1’37’’697.

En Superbike Challenger, Baptiste GUITTET (Suzuki LMS) emmène la nouvelle GSX-R 1000 dans le bac à graviers à la 7ème minute. Le pilote Suzuki LMS termine malheureusement sa séance sur cet incident en 1’41’’814, il devra remonter depuis le fond de grille pour espérer un beau résultat demain.

Malheureux aux essais du matin, c’est au tour de Morgan BERCHET de marquer les esprits l’après-midi. Il s’empare du meilleur temps en 1’38’’554 au nez et à la barbe de Jonathan HUGOT, 1’38’’838 et Maxime BONNOT, 1’39’’022. 

 

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : FROSSARD SIGNE LA POLE

La première séance d’essais de la journée débute sur une piste sèche avec un qui, pour sa première fois en Supersport, semble très à l’aise au guidon de sa Triumph. Il inscrit d’ailleurs un premier chrono de référence en 1’42’’069. C’est pourtant le pilote Suisse, Stéphane FROSSARD (Yamaha), qui est le premier à passer sous la barre des 1’42 avec un temps de 1’41’’704.

(Yamaha) se maintient au 3ème rang pendant une grande partie de l’exercice avec un temps de 1’42’’102. À sa suite, (Suzuki), Maximilien BAU (Yamaha), Anthony DUMONT (Yamaha) et Guillaume ANTIGA (Yamaha) tentent de recoller au temps de BULLE.

Dans les dernières minutes, Stéphane FROSSARD confirme sa domination matinale et termine sa séance en 1’40’’836, seul pilote à rouler en 1’40. signe le second temps en 1’41’’111, une belle première pour l’ancien pilote du Trophée Pirelli 600. Finalement, « Loulou » termine la séance avec le 3ème temps en 1’41’’437 et complètera la ligne de départ de la course 1 du dimanche.

Côté Trophée Pirelli 600, Lucien ABELLAN (Yamaha) bataille avec Dylan MILLE (Yamaha) pour le meilleur temps en début de séance. Les deux hommes sont en concurrence avec Clément GRANZOTTO (Yamaha) et Gino DE LA ROSA (Triumph).

À la mi-séance, MILLE, GRANZOTTO et ABELLAN roulent dans la même seconde en 1’44. La pole position est cependant très disputée et d’autres pilotes s’avèrent particulièrement rapides comme Tanguy ZAEPFEL (Yamaha) qui se rapproche du groupe de tête en 1’44’’181.

Ce sera pourtant bien ABELLAN qui s’empare du meilleur chrono du P600 en 1’43’’677 devant Dylan MILLE en 1’43’’888 et Clément GRANZOTTO en 1’43’’980.

 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : BULLE MEILLEUR QUE FROSSARD ET ANTIGA

Après le premier quart d’heure, Stéphane FROSSARD se voit infliger un drapeau noir par la Direction de Course, il est contraint de retourner au box en raison d’un carénage un peu trop « lâche »… Le pilote Suisse quitte provisoirement le plateau la tête haute avec le meilleur temps en 1’41’’890. 

C’était sans compter sur l’efficacité de qui s’installe en haut de la hiérarchie en 1’41’’831. À la mi-séance, , n’est pas loin en 1’42’’198…le Champion de France Supersport 2015 est-il capable de repousser ses limites et jouer les premiers rôles ? 

Suite à la chute d’une pilote, la Direction de Course sort le drapeau rouge à 12 minutes de la fin de séance, ce qui paralyse les débats. Les essais reprennent quelques instants plus tard.

relance les négociations après cette courte pause et vient trôner devant ses adversaires en 1’41’’497. Une lutte des chefs s’installe alors entre « Loulou », ANTIGA et FROSSARD pour la pole. Après avoir littéralement tiré sur la corde, BULLE améliore en 1’40’’618 et conserve la pole position ! FROSSARD décroche le second temps en 1’41’’032 devant ANTIGA en 1’41’’249.

Côté Pirelli 600, Lucien ABELLAN modère son effort tout en conservant le meilleur temps en début de séance : 1’43’’593. C’était sans compter sur Clément GRANZOTTO qui prend le meilleur sur le pilote de la Yamaha n°90 en 1’43’’573. Malheureusement pour lui, la pole position est finalement arrachée par un 3ème homme : Guillaume RAYMOND (Yamaha), qui signe le meilleur temps avant le drapeau rouge ! 
Il améliore lors de la reprise et s’empare du meilleur temps du P600 en 1’42’’216. Clément GRANZOTTO termine sa séance en 1’43’’281, il résiste à ABELLAN qui complète la ligne de départ de la course 2 avec un temps de 1’43’’556.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : LUBRAT S’ILLUSTRE

Un nouvel « as » de l’Objectif Grand Prix – Pré Moto3 semble se révéler ! Joey LUBRAT (TVX) domine la première séance d’essais chronométrés et s’illustre avec un très bon 1’57’’172. Il est secondé par Line VIELLARD (NSF) avec un temps de 2’00’’024 sur la fin de séance. Cela ne suffit pourtant pas au pilote n°95 pour conserver le 2ème rang qui revient finalement à Joris INGUILLA (Beon Factory). Sur la toute fin de séance, le pilote n°95 prend le meilleur sur VIELLARD avec un temps de 1’58’’925.

Line VIELLARD est donc relégué au 3ème rang en 1’59’’676 et complète la ligne de départ du lendemain.

 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : 1er DOUBLÉ POUR LUBRAT

À l’instar du matin, Joey LUBRAT améliore son temps à chaque tour pour siéger au top de la catégorie. Il réitère son exploit de la matinée avec une seconde pole qu’il conquiert en 1’56’’756.

Le second temps semble à la portée de 3 pilotes : Joris INGUILLA possède une marge d’avance à la moitié du temps en 1’59’’481 avec quelques dixièmes de moins que Guillaume JUCHA (Moriwaki) en 1’59’’900 et Charles AUBRIE (Over) en 2’00’’093.
 
INGUILLA et JUCHA tentent de se rapprocher du temps du leader et c’est INGUILLA qui tranche et signe finalement la meilleure performance en 1’59’’317. JUCHA, malgré une détermination sans faille, ne parvient pas à supplanter son adversaire et stagne au 3ème rang en 1’59’’746. Charles AUBRIE n’imprime pas le rythme des autres concurrents et est relégué au 5ème rang, en 2’00’’093 derrière Line VIELLARD qui termine 4ème en 2’00’’071.

 

SIDE-CAR 

COURSE 1 : DÉBUT SOLIDE POUR DELANNOY / ROUSSEAU  

Pour la première course du week-end et de la saison, les side caristes s’élancent pour 12 tours. Auteur d’un très bon départ, LE BAIL / LEVEAU mène la troupe de 3 roues ! Le side « Serpent » enchaine avec un premier tour en tête devant MOREAU / GADET et DELANNOY / ROUSSEAU.

Dans le 3ème tour, MOREAU / GADET, prend le meilleur sur le side n°99 qui se retrouve alors à la merci du duo Champion de France 2016. DELANNOY / ROUSSEAU ne laissera aucun suspense et porte immédiatement une estocade fructueuse pour reléguer LE BAIL / LEVEAU en 3ème position. 

L’affrontement final met en scène MOREAU / GADET et DELANNOY / ROUSSEAU, les deux sides se retrouvent régulièrement au coude à coude pour la position de pointe. MOREAU / GADET tente de résister autant que faire se peut face au n°1 français, mais dans le virage de la Chapelle, au milieu du 7ème tour, le duo DELANNOY / ROUSSEAU prend les commandes. Habitué de la plus haute marche du podium, le « commandant » de la catégorie reprend ses droits, creuse l’écart et s’impose à plus de 10 secondes devant MOREAU / GADET, second. LE BAIL / LEVEAU conserve son rythme et complète le podium.

En 600cc, STREUER / DE HAAS est en tête en début de course suivi de GUIGNARD / POUX et LEBLOND / PICQUOIN. 

BARBIER / CROCHEMORE, auteur d’un mauvais départ, s’affaire pour recoller aux leaders de sa catégorie. 

L’équipe STREUER / DE HAAS part à la faute en début d’exercice et est relégué au second plan, fait de course qui profite à GUIGNARD / POUX, le side n°135 file vers la victoire. 

De son coté, BARBIER / CROCHEMORE finit par faire les freins à LEBLOND / PICQUOIN et termine la course en seconde position alors que le side n°108 se retrouve entre les griffes de CAUSSE / LELUBEZ. Ce dernier, enchaine plusieurs assauts qui s’avèrent efficaces et lui permettent de s’installer en 3ème position des 600cc. LEBLOND / PICQUOIN termine au pied du podium.

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
France Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
YamahaHonda
IxonSkeedTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop