Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
08 - 09 juillet 2017
MAGNY-COURS
PAU ARNOS

teams / pilotes, Toutes
25.08.16.
COUP DE CHAUD A PAU

Me voici de retour de l’étape Estivale du FSBK à Pau Arnos. Un grand retour pour le championnat sur cet incroyable circuit. En effet la dernière fois que l’Elite de la vitesse Française s’y était arrêtée je n’étais pas né… ni même conçu…

Cependant j’avais eu l’occasion d’y poser mes roues et d’y gagner pour mon anniversaire il y a déjà 5 ans. C’était à l’époque sur ma petite Metrakit 125. Autant dire qu’avec la 600 la piste m’a paru beaucoup plus exigüe ! Pas le droit à l’erreur sur ce circuit si vallonné et verdoyant que l’on dirait un circuit Anglais. D’ailleurs, il mériterait de tourner « à gauche » mais c’est une autre histoire.

Pour le retour du Championnat nous avons droit à une journée d’essais supplémentaire le jeudi. Celle-ci ajoutée à ma séance de fin juillet devrait me permettre de peaufiner mes repères et réglages. Il fait une chaleur torride et je décide de m’économiser et de ne rouler qu’aux horaires des courses afin de m’adapter aux températures extrêmes. Je veux également profiter de ce moment pour tester des pneus Pirelli différents. Je détermine ainsi un nouveau choix pour l’avant sur un circuit particulièrement exigeant sur le train avant avec ses longs virages en appui. Quant au choix de l’arrière ce sera pour demain. Chaque chose en son temps…

Vendredi, nous sommes déjà au jour 2. Cependant nous reprenons l’horaire traditionnel avec deux longues séances de 45 minutes. Il fait très chaud et je souffre à trouver du grip. « Radio Paddock » annonce des difficultés pour tout le monde mais j’ai du mal à rentrer dans le top 10.

Gros « brainstorming » le vendredi soir pour remettre tout à plat. Nous nous sommes égarés dans les réglages d’amortisseur mais pouvons corriger avant les qualifications.

Samedi matin je gagne une seconde pleine sur mon rythme de la veille mais cela ne suffit pas. Je partirai 10ème pour la première manche.

On peaufine encore pour la deuxième séance mais surtout Pirelli me fournit un pneu « magique ». J’ai plus de grip malgré la forte chaleur et il semble qu’il peut tenir la course. Du coup je monte dans la hiérarchie et prends la 4ème place à 0.3 seconde de la Pôle Position. Le plus petit écart depuis le début de l’année. De plus nous sommes 10 dans la même seconde ! Voilà qui promet pour demain.

Dimanche la température est à la hausse. Contrairement aux essais où nous avions tous fait des sprints courts pour chasser le chrono, il va falloir pousser pendant 19 tours !

Le premier départ est donné et je jaillis de la 4ème ligne pour prendre rapidement la 3ème position !!! Vont suivre 9 tours plus rapides que ma meilleure performance des essais !! Autant vous dire que je vais rapidement bouillir sous mon casque. Avec l’usure des pneus je n’arrive pas à garder le rythme mais finit à une honorable 5ème place.

Le départ de la 2ème manche sera plus chaotique. Partant de la 4ème place je me retrouve second derrière le leader du championnat. Tout va bien, je me sens en confiance jusqu’au double droit d’avant la grande descente où je perds l’avant avant même de toucher aux freins. S’en suit une longue glissade sur le coude qui je ne pourrais rattraper. C’est la chute à faible vitesse. La moto est peu endommagée et j’entends les commissaires annoncer « drapeau rouge ». Je comprends alors que j’ai une chance de repartir puisqu’il va y avoir une nouvelle procédure de départ. Je rentre aux stands avec un frein avant arraché, un guidon tordu et le carénage endommagé. Je m’assois dépité sur ma chaise et assiste à un ballet : Les pièces abimées sont démontées de ma moto de secours et remontées en un instant. La procédure de départ reprend mais nous ne sommes pas prêts…. A deux minutes du nouveau départ je suis à la sortie des stands. Je suis donc autorisé à reprendre ma place sur la grille. Je repars encore en 3ème position mais la confiance n’est plus là. Mes adversaires me passent un par un et je finirai à l’agonie en 6ème position.

J’ai tout donné mais suis forcément déçu. J’avais le pneu « magique » pour la 2ème course mais celui-ci était tellement plus performant que mon pneu avant usé par la première course que je me suis fait piéger par ce déséquilibre d’adhérence. Encore de l’expérience accumulée… Je me sens de plus en plus compétitif et ça va finir par payer.

Prochaine Etape : Le circuit Carole en région parisienne pour le premier WE de septembre. Pas la piste la plus excitante mais toujours un endroit où public et partenaires viennent en masse. J’y ai de bons souvenirs puisque j’y ai décroché mon titre Moto3 il y a 2 ans et livré une de mes plus belles batailles l’an passé.

A bientôt pour de nouvelles aventures !!

Partenaires
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
  • Partenaires Pneumaticiens
France Equipement
Elf
Motorssport.tvSport BikesMoto-Station
YamahaHonda
IxonSkeedTournay DistributionDynojet
MichelinPirelliDunlop